mercredi 4 avril 2012

Une histoire de vanne

28°05.360N 17°06.543W
San Sebastián de la Gomera

Calle Real
Parmi le pas grand-chose à faire que j’ai à faire depuis que je suis arrivé à San Sebastián il en était une relativement importante : Changer la vanne qui fuit.
C’était marqué en gros et souligné dans mon livre de bord. Changer la vanne qui fuit ! 

Car même si je vous avais dit que la Boiteuse était prête il n’en restait pas moins un petit détail de rien du tout, la vanne d’admission d’eau de refroidissement du moteur avait tendance à faire un peu d’eau... Oh, pas tout le temps et pas toujours au même débit. N’empêche que la semaine dernière au lendemain de ma nuit en mer pour venir de Las Palmas, j’avais le carter du moteur qui faisait trempette ! Ce qui représente à la louche une bonne cinquantaine de litres.
Donc, partant du principe que ce genre de bêtise ne peut qu’aller en s’aggravant, j’ai décidé d’agir. A la limite, c’eut été une vanne de chiotte... J’aurais laissé pisser (je sais, elle est facile !). Mais là, si j’avais été obligé de condamner cette arrivée d’eau, cela aurait voulu dire plus de moteur... Et comme on ne badine pas avec la sécurité... Bref, cette vanne il me fallait la changer, et tant qu’à faire autant faire les choses bien. Et c’est ce que, sans mentir, je pense avoir fait.

Une goutte toutes les trois secondes... Il faut agir !
Mon souci principal était de couper l’arrivée d’eau pour pouvoir intervenir sur la tuyauterie... Normalement ce genre d’intervention se fait lorsque le bateau se trouve au sec. Ben oui, si l’on veut bidouiller correctement autant éviter que des litres d’eau de mer n’entrent en permanence dans le bateau, non ? Mais là, il n’était pas question pour moi de sortir le bateau. J’ai bien l’intention de le faire, mais ce ne sera pas avant d’être en Uruguay ou en Argentine... Mon souci secondaire était de trouver le matériel adéquat. A San Sebastián, point de boutiques dédiées mais finalement ce n’est pas plus mal. Car, je ne le dirais jamais assez, la plupart des shipchandlers vous font payer du matos soi-disant « spécial marine » alors qu’avec un peu de jugeote vous allez trouver les mêmes produits dix fois moins chers chez le quincailler du coin. (Ici on dit fereteria)

J’ai donc dès le matin plongé sous la coque, muni d’une pinoche pour obstruer l’entrée d’eau. Une pinoche est un simple morceau de bois taillé en cône que l’on enfonce dans un trou ou dans un tuyau pour l'obstruer. J’en ai tout un jeu, de différent diamètre. Surprise, l’entrée d’eau sous la coque est obstruée par une grille... Merde, l’affaire se complique.
Bon, j’ai fait fonctionner ma boite à idées et je me suis adapté. Dans une boutique de frigoriste j’ai trouvé tout ce dont j’avais besoin pour la modique somme de 17,25 €, vanne proprement dite, raccord, tuyau PVC, colle spéciale... J’ai tout emboité comme il fallait, collé mes bouts de tuyaux coupés aux bonnes dimensions. J’ai même utilisé du Sicaflex pour étanchéifier encore plus le bordel... Et quand tout fut prêt, cela ne me prit que dix secondes pour visser le tout. Rapidité, efficacité !

Tadaaaaa !!!!
Le résultat, vous l’avez sous les yeux. Elle est pas belle ma nouvelle vanne ? Et en plus, après dix-huit heures je peux vous dire que le sopalin que j’ai glissé dessous était complètement sec ! Qu’est-ce que je m’aime quand je fais du bel ouvrage comme ça !

Bon, ceci étant fait, vous allez me demander ce qui me retient encore... Rien, si ce n’est l’envie de visiter un peu cette ile de la Gomera que l’on dit si belle. Et c’est ce que je me propose de faire dès aujourd’hui. Je vous montrerai tout ça très bientôt soyez-en sûr, et en attendant je vous propose déjà la vue que je peux avoir tout à côté de là où je suis. C’est bien simple, vous passez le portail de la marina, vous faites dix mètres sur la gauche, et vous voyez ça...

Playa de San Sebastián

4 commentaires:

Monique a dit…

Bravo pour la vanne ! C'est pas ce qu'on appelle un "exploit" mais fallait le faire !!!
Et pour le paysage, merci !
Oui à ta place, je resterais un peu....

Thrse a dit…

merci pour la dernière photo! Elle est sublime!

Bravo pour ton exploit!! Contente pour toi!

Gros bisous mon chéri, profite!

Gwendal a dit…

@Monique : Non ce n'est pas un exploit, bien sûr... Mais n'empêche que pour un type qui a deux mains gauches comme moi, cela relève du défit !

@Thérèse : Tu t'y vois ma belle sous les palmiers ?

lucifer ! a dit…

j'ai hâte de voir les photos, et aussi l'Uruguay !