lundi 7 mai 2012

Coup d’œil

16°53.203N 24°59.470W
Mindelo, ile de São Vicente, Cap Vert

Tout d’abord je vous présente mes excuses pour avoir tant tardé à vous donner des nouvelles. Non, ne dites pas le contraire, je le sais... Mais bon, que voulez-vous, je me sens en ce moment comme emprunt d’une douce torpeur peu propice à l’écriture. Peut-être est-ce dû à cette fameuse saudade capverdienne à laquelle je ne comprends rien, ou bien plus sûrement l’envie de ne rien faire. De profiter de la vie comme elle vient, sans angoisse ni pression. Bref, comme je me sens tout de même un peu coupable (ben oui, je suis parfois très con), je préfère commencer par m’excuser, comme ça c’est fait.

A part ça, les choses avancent comme mon humeur, doucement. J’ai fait réviser mon démarreur qui fonctionne à nouveau correctement (a priori) mais une nouvelle panne s’est déclarée alors que j’avais le nez dans le moteur pour vérifier que tout allait bien. Figurez-vous qu’à la sortie de mon circuit de refroidissement j’ai une belle fuite. Un truc maousse qui date de pas mal de temps si j’en juge la rouille qui recouvre la fêlure par laquelle l’eau de mer s’écoule lorsque le circuit est ouvert. Encore un truc que l’ancien propriétaire m’avait sciemment caché... Je comprends mieux maintenant pourquoi il m’avait conseillé de fermer systématiquement le circuit d’eau de mer lorsque je ne me servais pas du moteur, alors qu’il est d’usage de le laisser ouvert !
Toujours est-il que je vais devoir carrément démonter la pièce incriminée et la faire ressouder... Bref, plus besoin de me chercher d’excuses pour glander au Cap Vert, ma chère Mercedes se charge de me les fournir.

Parti Africain pour l’Indépendance du Cap Vert
Sinon je suis toujours à la recherche de quelqu’un qui puisse m’expliquer le Cap Vert. Oui, je dis bien m’expliquer, car depuis que je suis ici j’ai la profonde intuition qu’il y a un truc qui cloche avec ce pays. Ou du moins il y a quelque chose que je n’arrive pas à comprendre...
Je vous la fais courte, mais j’aimerais savoir comment il se fait qu’un pays qui ne produit pratiquement rien si ce n’est trois bananes et deux papayes, puisse aligner une économie pareille.
Un PIB par habitant supérieur à celui du Maroc, un salaire moyen de 207 €/mois, troisième pays africain derrière l’ile Maurice et les Seychelles en terme d'IDH (Indice de Développement Humain), une croissance à 6%, un tourisme balbutiant et 25% de chômage... Je sais que le Cap Vert joue actuellement la carte de l’ultralibéralisme assumé (sic !) et ambitionne de devenir une nouvelle destination touristique de masse à destination d’une clientèle européenne, ainsi qu’un leader dans le domaine des services (entendez un paradis fiscal), mais on en est encore loin. Très loin même. Donc, j’aimerais qu’on m’explique ce petit miracle économique, parce que là, franchement il y a un truc qui m’échappe.
J’ai bien un début de piste avec l’apport financier que fournirait la diaspora capverdienne mais à elle seule cela n’explique pas tout.
Donc cette semaine je vais me prendre par la main et me rendre à l’alliance française afin de trouver un interlocuteur capable de m’informer, ou bien dans les bureaux de l’ex-parti unique le PAICV. Ce sera bien le diable si je n’arrive pas à trouver de réponses à mes questions...

De l’économie à la politique il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement. Hop, voilà c’est fait.

Je t'ai à l’œil toi...
Le résultat de l’élection présidentielle m’est parvenu juste avant que ma clef 3G n’expire, mais j’ai tout de même pu savoir que le candidat socio-démocrate faussement étiqueté Parti Socialiste venait d’être élu Président de tous les français. Et donc de moi aussi.
Comment vous dire ça de façon intelligente... Pour ma part, la plupart d’entre vous le savent, j’aurais voté blanc à ce second tour car je m’aime pas l’hypocrisie. Hollande appliquera les mêmes directives libérales dictées par l’Europe que Sarkozy, peut-être avec moins de violence et de morgue, mais il le fera quand même. Donc, les français vont continuer à avaler les mêmes couleuvres, sauf que celles-ci seront bien sucrées pour en masquer le goût. Voilà.
Toujours est-il qu’en ce qui me concerne cela ne changera pas grand-chose, sauf que j’aurais sans doute moins honte d’annoncer ma nationalité ! C’est qu’assumer au quotidien auprès des étrangers de rencontre un président comme Sarkozy, je vous garantis que ce n’est pas de la tarte !


Oui je sais... J'ai de la chance.

Quoi vous dire d’autre ? Ici le vent a enfin cessé de souffler et du coup la température est revenue à la normale, c'est-à-dire qu’elle frise les 30°C. Je peux enfin exposer mes pectoraux aux doux rayons du soleil ! (Et ma petite bedaine aussi, oui...)
Hier dimanche je suis allé me balader près de la plage de Laginha afin d’y faire quelques photos et accessoirement mater les jolies capverdiennes. Je n’ai pas été déçu comme vous l’allez voir avec les images qui viendront en fin d’article. Cependant, comme je ne suis pas l’obsédé que vous croyez je me suis aussi attardé le long du mur qui ceint le port de commerce pour vous montrer quelques peintures murales financées par le gouvernement. Elles datent de 2006, mais ont à mon sens le kitch des propagandes d’état de la grande époque... Comme quoi, malgré la libéralisation actuelle,  quatorze ans de marxisme (1975-1989) ne disparaissent pas aussi facilement des codes culturels.

Voilà, c’est tout il me semble... Je voulais aussi vous parler d’un bateau qui est arrivé la semaine dernière à la marina de Mindelo, mais ce sera pour la prochaine fois.

Fais gaffe ça mord ces bestioles !
Passons maintenant à quelques nouvelles de Touline ce qui, je n’en doute pas, ravira les amoureux des félidés marins. Ma chatte va bien, si l’on tient compte du fait que j’ai failli la tuer avec un poisson venimeux, et qu’elle en est à son seizième bain forcé. Chaque jour Mademoiselle se régale de poissons frais pêchés par mes soins ou bien gentiment offerts par les boat-boys de la marina, sauf qu’un jour un poisson globe s’est glissé dans le lot... Je ne vous dis pas dans quel état était Touline ! (enfin si je vais vous le dire) Heureusement elle a tout vomi, mais cela ne l’a pas empêché de tituber comme si elle avait abusé du grog local, les pupilles comme des soucoupes... Bref, j’ai bien cru que j’allais la perdre. Mais bon, heureusement ces bêtes-là ont la vie dure et le lendemain elle était comme neuve.
Depuis, je fais super gaffe et ne lui donne que des poissons que je connais, poissons perroquet, rougets, et même congre ! Quand ça n’est pas des super filets de daurades fraichement ramenés par les pêcheurs au gros.

Bon allez les gens (tien je me mets à écrire comme la reine du Namaste moi !), je vais vous laisser à vos occupations de terriens et m’en aller papoter avec mon voisinage. Pas trop loin de La Boiteuse il y a un uruguayen qui en connait un rayon sur les côtes de l’Amérique du sud et sur la Patagonie... M’en vais le cuisiner un peu !

A bientôt !

Je vous laisse vous démerder avec les traductions !











125 Kg sur la balance !
Pêcheur d'épave
Bonjour mesdemoiselles...
Un peu de poussière et tout de suite l'atmosphère change

17 commentaires:

Thrse a dit…

Holàlà!!!!! J'adore Ta plage! J'aimerai tellement être à tes côtés!

Tu es un vrai veinard!

Gros bisous et bonne soirée moin chéri!

Monique a dit…

Je ne comprends pas ce qui te surprend politiquement et économiquement : c'est surement déjà un paradis fiscal !!!!

Mais que c'est beau ces paysages de plages ! ( et je ne parle pas de celles qui les peuplent..je laisse aux mecs le plaisir des commentaires!)

Allez, au farniente !

Gwendal a dit…

@Thérèse : Avec une belle plante comme toi à mes côtés, je me serais même baigné tien ! :)

@Monique : Non pas encore... Même si ils en prennent le chemin on ne peut pas encore dire que s'en est un. Pas assez connu des investisseurs pour l'instant.
Sinon oui, il y a de beaux cailloux noirs sir la plage !

MELA a dit…

Sympa l'article...t as interet a nous dire pourquoi le cap vert tiens si bien la route economiquement quand tu trouveras...en revanche, je comprends pas quand tu dis 3eme pays d afrique apres maurice et les seychelles...tu veux dire en terme de PIB?

La reine du Namasté et Xavier a dit…

Tes photos sont très jolies!
Nous sommes aussi curieux de connaître les réponses à ces interrogations sur l'économie Cap Verdienne....
Tu sais que beaucoup d'américains qu'on a croisé par ici nous envient le Sarko... Que fait-on? On le timbre et on leur envoie :)?
La bise à vous deux

Gwendal a dit…

@Méla : Troisième pays en terme de développement humain (IDH), j'ai apporté la précision dans le texte. Merci Mélanie !

@Alexandra et Xavier : Je serais d'avis de le juger d'abord, le faire payer, et ensuite de leur envoyer !

cazo a dit…

Bah, y a des américains qui ont fui l'Amérique d'Obama comme d'autres ont fui la France de Sarkozy... ;-) !!

Sinon, pas trop vite le matin, hein, et doucement l'après-midi... ;-) !!

Et personnellement, aucune excuse aux électeurs de gauche qui ont refusé de voter contre Sarko en votant Hollande - le vote blanc n'étant malheureusement plus comptabilisé comme un suffrage exprimé !! Aussi inadmissible que de ne pas voter Chichi contre Le Pen...

Heureusement que t'es au Cap Vert et parti depuis deux ans !! Tu sais pas combien c'est douloureux une sarkozyte au bout de 5 ans ... ;-) !!

Anonyme a dit…

putain il s doivent être canon les mecs au cap vert!!!!!bisous mon gwendal .coco

Gwendal a dit…

@Cazo : D'abord je ne suis parti que depuis un an, je sais donc très bien ce que c'est que de vivre sous le règne de Sarkozy... Et je maintiens que je n'aurais voté ni pour l'un ni pour l'autre à l'instar des 25% des électeurs du FDG qui ont fait ce choix. Na !


@Coco : Je te le confirme ma Coco ! Grands, minces, musclés, avec une peau caramel... :)

cazo a dit…

T'es parti depuis deux ans !!... Avec La Boîteuse depuis plus d'un an, mais quand tu as quitté le quai... ça faisait déjà un an au moins que t'avais largué tes amarres dans ta tête... plus tout à fait là, presque déjà ailleurs !!
Alors... :-) !!

Mais je sais... plus nombreux encore arqueboutés sur vos sacro-saintes valeurs idéologiques, on s'en prenait encore pour 5 ans avec un 2e tour basé sur des promesses électorales à l"égard du FN et des déclarations non seulement xénophobes mais aussi à l'égard de la droite ultra-catho. Une fois élu, il aurait fait quelques retours d'ascenseur pour remercier cet électorat...

Est-ce que tu penses que c'est un risque qu'on peut prendre ?

Hugh ! J"ai parlé !

Gwendal a dit…

@Cazo : J'ai presque envie de te répondre oui. Comme ça au moins ça aurait pété pour de bon dans la rue... Je crois de moins en moins à une révolution démocratique en fait.

cazo a dit…

Ok... dans ce cas pouvais-je compter sur toi pour monter quelques canonières sur La Boîteuse et venir libérer le port de Nice ??? ;-) !!!

Gwendal a dit…

@Cazo : Je l'ai toujours dit, la seule chose qui pourrait à la rigueur me faire revenir en France, ce serait pour mener le combat armé.
En plus je prendrais plein d'immigrés sans même les faire payer !

cazo a dit…

Va falloir les trouver... pas sûr qu'ils soient nombreux à vouloir rejoindre la France de La Marine sur ton bateau... même pour libérer Nice d'Estrosi- ce qui, je le concède, est pourtant plutôt motivant !! :D !!

O S E M a dit…

Bonjour Gwendal,
Je viens de ranimer mon blog. J'ai suivi tes aventures et aujourd'hui je te remercie de nous faire partager la beauté de tes escales et de tes réflexions sur le monde...

Parlons un peu politique... dans ta discution avec cazo, je suis d'accord avec vous deux, oui il fallait voter Hollande mais non on ne va pas se rendormir sur nos canapés... Préparons un nouveau juin 36... "Ce n'est qu'un début... continuons le combat" !!!
Au plaisir de te lire

Bateau Loïck a dit…

Salut Gwendal,

Lors de son tour de ponton, Touline a fait un petit sur notre bateau ! Enfin, c'est tout comme. Caroline a été tellement séduite que nous voila avec un chat (une chatte) récupérée à San Antao (à propos je conseille la ballade, tu peux dormir chez un français, Sandro qui fait gite à Cabo de Ribera au dessus de Paùl. Très belle façon de voir les montagnes et du boire un excellent rhum). Pour être sur que je ne puisse rien dire, l'animal m'a été offert pour mon 50ème anniv. Tu remercieras la petite Touline de ma part !
Ici Tarrafal sur Santiago. Mouillage rouleur devant une petite ville. Plage sympa qui fonctionne au rythme de l'activité des pêcheurs.
A te croiser.
Hughes

Gwendal a dit…

@OSEM : J’ai renouveler mon abonnement à ton blog, content de te retrouver dans l’arène !

@Loïck : Rhoooo... C’est trop mignon la façon dont tu t’es fais piéger ! Ca va vous changer la vie, vous allez voir, d’avoir une bête à bord.