lundi 25 août 2014

Broderies, encore...

20°18.042S 40°17.316W
Vitória

Juste quelques mots et quelques photos histoire de rassurer les lecteurs qui s'inquiètent de ne plus avoir de nouvelles. Oui, il y en a. Bon ok, c'est vrai que cela fait presque un mois que je n'ai rien publié et vous seriez en droit de vous demander ce qu'il se passe, étant donné que je ne vous ai pas habitué à un silence si prolongé.

Le Mata'I
Peut-être vous dites-vous que j'ai eu des ennuis avec l'immigration, que j'ai rencontré une petite et que je file le parfait amour sous les cocotiers, que La Boiteuse a brûlée, que Touline a disparue, que sais-je encore ? C'est vrai quoi ! Lorsqu'on sait qui je suis et étant donné ce que je fais, les raisons de s'inquiéter peuvent être nombreuses et variées. Et croyez-le ou pas, j'en ai conscience. Mais rassurez vous, il ne s'agit pas de ça... Car si encore il m'était arrivé des trucs de ce genre, j'aurais eu matière à écrire un article croyez-le bien.

Le foc avec sa nouvelle bande anti-UV
Non, c'est bien plus simple que ça. Je suis en pleine phase de réflexions intenses, et l'absence de fenêtre météo susceptibles de me faire avancer géographiquement corrélée à une escale particulièrement pauvres en rebondissements, m'obligent à avancer dans ma tête. Du moins j'essaye. Alors bien sûr, chez moi les grandes remises en question s'accompagnent généralement d'une légère baisse de moral, et d'une tendance au renfermement. C'est pas de bol pour vous, je sais bien... 

Le Raptor, battant pavillon australien
En même temps, je vous rappelle que mon lecteur de base est un ou une active, entre trente et cinquante ans, et qu'il ou elle est en vacance. Depuis le début de l'été septentrional les fréquentations du blog sont en chute libre, et c'est comme ça tous les ans. Donc, vous n'allez pas me chier une pendule non-plus, hein ?

Bref, si je n'ai pas écris c'est que je n'avais rien à dire. Rien de passionnant en tout cas. Et pour une fois j'ai décidé de garder pour moi mes questionnements et mes doutes. Mais je vous fais une promesse : Lorsque tout ça aura mûri dans ma tête, vous serez les premiers au courant !

Non, je ne veux pas de ton bisou !
 
Je veux qu'on me laisse dormir !


15 commentaires:

Olivier Denis a dit…

Bonjour, Gwendal.
Comme je te comprends il y a des jours ben on a pas forcément les motivations nécessaires pour alimenter un livre de bord voir un blog. Les réflexions personnelles par définitions doivent le rester.
Mais il est vrai que cela fait du bien de te lire m^me quand c'est peu étoffé comme ce post.
Bon tout va bien et c'est l'essentiel pour nous car tu es notre voyageur actuel et c'est important pour nous, voila.
Alors profite, et vis ton aventure à ta guise, c'est toi le capitaine, nous on suis. Bon vent et une grattouille à Touline.

Exocet a dit…

je n'étais pas inquiété, moi aussi je glandouille sévère par période. Mes publications
ne sont pas régulières non plus. Tu as donc mon pardon sans condition, mais je suis tous de même content d'avoir trouvé ce texte. A bientôt l'amis.

hedilya a dit…

Ben flûte moi qui imaginais que tu avais utilisé tout ce temps pour caboter tranquille jusqu'en Guyane. Faut arrêter de mûrir, à force on pourrit. ;-)
Zibous blues

le mousse d'exocet a dit…

Ne réfléchis pas trop tu vas faire exploser tes méninges......
Mais il faudrait que tu avances avec ton beau génois.
Amitié Nîmoise
Le mousse d 'exocet

Monique a dit…

Ah ! Les cogitations intempestives aboutissent toujours à une prise de décision ferme et irrévocable !

Je ne m'inquiétais pas...maintenant, je vais commencer... !
Te bise, mon Gwen.

jpgnice a dit…

Je ne suis donc pas un lecteur de base ! ;-)

gubragh a dit…

Tu l'as vachement bien cerné, ton "cœur de cible"... t'en fais pas, l'été septentrional est chiant pour d'autres aussi (qu'est-ce que c'est que cette habitude que j'ai, depuis quelque temps, a essayer de rassurer mes amis en leur racontant que moi non plus j'ai pô le moral... bon, j’arrête). Pas de conseil, donc, pas de reflexion constructive, juste une chose - content de voir Touline comme ça... c'est vraiment LA star. T'as du bol.
Bises, de Roz Avel

aglae75 a dit…

Cogito ergo sum, yo también ;)

Sonia a dit…

Me bilais pas non plus... Et je suis d'accord avec Hedilya (? Pas sûre de l'orthographe)... Faut un peu arrêter de mûrir !!! Mais je sais aussi que tu ne changeras pas :D ..... Aller, encore qqpoint de croix et zou !!!! Biz au captain et caresses à la Toul'

Gwendal DENIS a dit…

@Olivier : C'est surtout que j'en ai un peu marre de vous annoncer mon départ, alors que je reste...

@Exocet : Faut dire aussi que le climat de la Martinique doit être propice à la glandouille, non ?

@Hedilya : C'est bien là mon drame ma chère...

@Le Mousse : Oserais-je le dire ? Fon de semaine normalement. Normalement !

@Monique : Meuh non, faut pas t'inquiéter ! J'ai toujours été ainsi tu le sais bien. :)

@Jpgnice : Non, toi tu fais partie des exceptions qui confirment toutes règles !

@Gubragh : Heureusement qu'elle est là ma bébête, crois-moi !

@Aglaé : Et tempus fugit !

@Sonia : Est(ce que j'ai une gueule à faire du point de croix ? Sérieux ?

Bateau Loïck a dit…

Comment ça rien à dire ! Au dernier post nous étions dans l'attente du nouveau foc et le voila à poste. La Boiteuse est de nouveau en état de prendre la mer. Grande nouvelle mon gars! On sait bien que les péripéties avec les artisants locaux sont une bonne partie du voyage. Rien de tel pour se mettre au clair que de prendre l'air du large. Tire toi vite fait aux Abrolos. Prend un masque et des palmes et nage dans la reserve marine. Regarde les fregates se disputer les poissons, ecoute le chant des baleines qui pululent la bas. C'est beau.

Christophe Mora a dit…

salut Gwendal,

je guettais de tes news, merci d'en avoir donné surtout si c'est le creux de la vague ; d'aucun disent que les vraies victoires naissent là, dans ces moments de doute et de remise en question... sur le moment on en chie.

de mon cote me vlà a imbituba ou j'attends la fenêtre pour les 320 milles jusqu'à rio grande do sul, a priori vendredi... coincé entre la jetée et le port de commerce je suis bien protégé des fronts froids qui se succèdent sans être trop actifs.

je me suis fait une frayeur dans le canal sud de floripa au niveau de l'ile avant l'étroiture finale ou le venturi très fort (>30nds) et une vague 'scélérate' m'ont fait partir au lof sous génois tangonné sans pouvoir revenir à cause du faseillement du génois et m’emmenant droit sur les eaux fonds a seulement 0,5 mille, dans la précipitation j'ai mal enroulé le génois qui a fait cocotier sur son étai créant une poche d'air m’empêchant toujours de reprendre mon cap et branlant sévèrement le gréement ! en dernier recours j'ai enroulé au winch sans trop forcer et j'ai pu redresser alors que je n'avais plus que 70cm de fond sous mes quilles, putain de merde comme je m'en veux encore !

plusieurs conneries :
- reprendre la barre à la main avant le venturi aurait suffit pour éviter un départ au lof du au vague
- penser a réduire avant le venturi que l'on sentait venir
- mais surtout virer ce putain de tangon qui est dangereux au delà de 30 noeuds

bref le voyage a failli s’arrêter là !!
enfin, vu que ça se termine bien et sans casse je me dis que c'est une excellente expérience acquise au creux de la vague ;-)

courage, amitiés,
christophe

Alex et Xavier a dit…

Hola capitaine
Bon alors bonnes reflexions, bonne nav (quand la meteo et toi l'auront decide) et au plaisir de papoter bientot sur FB.
Bisette

Gwendal DENIS a dit…

@Bateau Loïck : Les Abrolhos, je vais passer devant mais je doute de m'y arrêter. Par contre va y'avoir du wale-watching au programme ça c'est sûr !

@Christophe : Tout est bien qui fini bien, c'est l'essentiel. Et puis ça fait une expérience de plus dans la musette, et ce à moindre frais.

@Alex et Xavier : Vous savez, je fais de mon mieux pour respecter ma promesse et être avec vous pour la fin de l'année. Mais c'est dur !

Marette Jean Paul et Nadine a dit…

Chaque fois que nous avons une connexion, nous venons faire un tour chez toi et même si on ne met pas toujours de post, nous adorons lire tes articles.

Tes états d'âmes et tes coups de gueule nous manquent quand tu es trop longtemps silencieux !!! Et puis c'est toujours un réel plaisir de voir Touline.

Mais c'est vrai que tu es le seul maître à bord de la Boiteuse et surtout de ce qui te trotte dans la tête.

Alors le meilleur pour la suite et plein de caresses Touline

Nad et JP