mercredi 30 juillet 2014

Broderies

20°18.042S 40°17.316W
Vitória

Vitória
Voilà un peu plus de quinze jours que la Boiteuse se dandine accrochée à sa bouée devant le Iate Clube do Espirito Santo. Quinze jours... qui sont passés à une vitesse de dingue.

Vous pourriez croire que cette fuite du temps est le résultat d'une suractivité. Que des journées bien remplies et productives passent plus vite que celles passées à rien foutre... C'est ce qu'on dit généralement, mais je vous assure que pour moi c'est tout l'inverse. Je suis un pro de la routine, un maître es-glandouille. I am The King of lazyness ! Donnez-moi un moral pas trop haut, un ordinateur et une bonne connexion wifi, et je suis alors capable de créer une faille spatio-temporelle et de m'immerger à l'intérieur pendant des mois... J'ouvre des parenthèses, et je m'y enferme dedans en attendant que les choses se délitent d'elles-mêmes.

Cela dit, comme j'ai quand même le respect du lecteur, je me suis dit que j'allais vous tenir au courant des derniers développements, même si pour être honnête il n'y aurait à peine de quoi remplir un paragraphe. Mais je suis également le roi des fumistes, alors je vais broder et vous tenir en haleine pendant au moins 1000 mots !

Puisqu'on parle de broderie, qu'en est-il de ce foc qui fut mis en lambeaux lors de ma dernière navigation ? Comme vous l'avez lu, après mon arrivée je ne donnais pas cher de sa peau, mais j'attendais tout de même de pouvoir le décrocher de son étai afin de savoir à quoi m'en tenir. Manque de bol, il m'a fallu attendre plusieurs jours pour y arriver, tant celui-ci était inextricablement entortillé autour de dudit étai (Oui parce que contrairement à ce que j'ai toujours cru jusqu'à aujourd'hui, on dit UN étai et non-pas une étaie. Toute une vie à commettre la même erreur et personne pour la relever, je trouve ça révoltant ! (Vous voyez comme je sais broder ?)).

Bref, j'ai essayé pendant un moment, mais cela s'est avéré impossible. Pour y arriver il me fallait un coup de main... Ce qui devient assez compliqué lorsque vous êtes dans un endroit où vous ne connaissez personne, ou presque, ou bien que ceux que vous connaissez sont bien trop occupés. 
 

Au bout de quelques jours, et au hasard d'une discussion avec un argentin, j'ai nonchalamment glissé dans la conversation que un poco de ayuda para subir el mástil, ne serait pas de refus. Et une heure plus tard je me retrouvais à faire le singe le long du mât de La Boiteuse. Comme quoi dans la vie si vous demandez de l'aide, il y a peut-être une chance que vous l'obteniez. Le tout étant déjà de la demander !

Je me suis fait hisser jusqu'en haut, puis je suis redescendu le long de l'étai (sans e). Arrivé au nœud du problème, je me suis attelé à dénouer le bordel, non sans, hélas, y aller de quelques coups de couteau. L'opération était assez rigolote, puisque je me trouvais le cul dans le vide avec les jambes autour de l'étai. Mais en deux minutes le problème était réglé et la voile reposait sur le pont. Muchissima gracias amigos.

Après un examen attentif, je me suis rendu compte que c'était moins pire que ce que je pensais. Je sais, ce n'est pas très français comme phrase, mais c'est celle qui me semble la plus descriptivement appropriée (et je fais des néologismes si je veux). En clair, la chute et la bordure étaient complètement niquée, quasiment sur toute leur longueur, mais le cœur de la voile, comme le cœur de la meule, était intact. Et je dirais même ; en parfait état.

Brazilian girl archetype !
Moi qui pensais devoir racheter une voile, je me trouvais donc un poil rassuré car je n'avais finalement que de la couture à faire faire. Restait alors à contacter le couseur de voile local, celui-là même qui deux ans auparavant s'était occupé de ma Grand-Voile. Il m'a fallu une semaine pour le rencontrer ! Et je vous assure que ce ne fut pas à cause d'une quelconque procrastination de ma part ; mais tout simplement parce que le monsieur ne semblait pas désireux de bosser. Ou avait trop de travail, j'en sais rien.

Bref, en milieu de semaine dernière j'ai enfin pu soumettre mon foc à son diagnostic, et nous sommes tombés d'accord pour qu'il remplace les parties endommagées par ce que l'on appelle une bande anti-UV. C'est à dire une bande de tissus du même genre que la capote ou le lazybag de La Boiteuse, censé protéger la voile des agressions des vilains rayons UV lorsqu'elle est enroulée autour de son étai. C'est à dire 90% du temps. Ça tombe bien, depuis le temps que j'en voulais une...

Restait à choisir la couleur... Et le type n'avait que du bleu ou du vert à me proposer. Là j'ai opposé un veto véhément et définitif ; il est hors de question que ces couleurs s'affichent sur ma Boiteuse ! A la rigueur j'accepterais un blanc sale, mais surtout pas du bleu comme le péquin moyen et encore moins du vert !

Alors je sais, vous allez me dire que je suis obsédé par le rouge, que je fais le difficile alors que j'ai peut-être d'autres priorités... Certes. Mais tant qu'à se lancer dans des dépenses, parce que ce n'est pas donné ce truc, autant que les choses soient bien faites. Na !

14 juillet !
Le devis m'est parvenu hier après-midi : 1100 $R, soit 367,866 Euros (environ !). Je devrais avoir ma voile au mieux vendredi, au pire lundi matin... N'oublions pas que nous sommes au Brésil donc il me semble raisonnable de tabler pour le milieu de la semaine prochaine.

Qu'est-ce que je voulais vous dire d'autre ? D'un point de vue social, j'ai fait quelques rencontres intéressantes. Notamment celle de Danilo, un solitaire italien très sympa. Et hier un voilier argentin est arrivé avec à son bord un couple de retraités super sympatoches eux aussi. Pourquoi n'y a t-il pas de brésiliens dans le lot ? Parce que c'est comme ça. Les brésiliens qui font de la voile et qui sont sympas, ça se compte sur les doigts d'une main (Allez, une main et demi on va dire).

Voilà, j'ai fini pour aujourd'hui ! Lorsque je vous disais que j'étais un fumiste et un brodeur patenté, vous venez d'en avoir la preuve puisque je viens d'écrire 1090 mots pour des infos qui auraient pris trois lignes sur ma page Facebook !

J'suis trop fort...

PS : Ah oui, j'oubliais de mettre une photo de Touline. Ca fait partie de son contrat !

Kung-fu !

15 commentaires:

iamès a dit…

Et au final, elle est de quelle couleur cette bande anti UV ? :)

Jo. a dit…

Peu importe que le chat ( chinois) soit blanc ou noir , du moment qu'il attrape les souris. (TSPing)
Alors - hors Touline, du moment que la bande anti-UV protège ce qui doit l'être ... la couleur ... !

gubragh a dit…

sacré brodeur, va... t'aurais pu poster une photo de la broderie du génois ! C'est toujours aussi sympa de s'égarer dans tes broderies. Mais pourquoi diable cet acharnement contre les voileux régionaux de l'étape ?
Ah, nosotros, on s'est posé à Fuengirola, pour flemmarder un peu. Dans le genre vacances populaires, congés payés et touristes alemano-anglo-hollandais... mais c'est supportable, bien mieux que Sotogrande (et beaucoup moins cher). Et il y aurait eu Benalmàdena, mais fallait pousser 7 miles de plus, et il se faisait tard.
Maintenant que t'as un génois, as-tu des idées d'appareillage en tête ? OK, j'me tais...

aglae75 a dit…

Elle n'est pas un peu grosse Touline, tu me dira c'est la contre plongée qui veut ça. Des erreurs "grammaticales" si ça peux te consoler, j'en ai à la pelle moi. Et tout comme toi ça m'agace quand on me la fait remarquer Seulement maintenant.

Jingle Catamaran a dit…

Gwendal, s'il te plait ne ruine pas l'image que les lecteurs se font des voyageurs. Certain(e)s nous imaginent combattre quotidiennement vagues et tornades le démanilleur entre les dents alors qu'on glandouille douillettement dans nos cockpits en sirotant des cocktails ...

La bande anti-UV va sans doute améliorer la durée de vie de ton gégène, et c'est peut-être même un peu parce qu'il était cuit au soleil qu'il s'est retrouvé en miette à la première baffe.

Bise à Touline
;)

Gwendal DENIS a dit…

@Iamès : Elle sera Bordeaux comme la capote ! Je l'ai eu à l'usure le type.

@Jo : La couleur c'est VACHEMENT important ! Cela fait trois ans que je m'échine à faire de la Boiteuse un beau bateau, je ne vais pas pourrir mes efforts !

@Gubragh : Tu trouves que je m'acharne ? Mais non... bon c'est vrai que lorsque j'ai un avis négatif c'est dur de me faire changer d'avis !

@Aglaé : Plus de deux mois sans avoir mis les pattes à terre, c'est clair qu'elle a pris du poids.

@Jingle : En plus d'être un fumiste, je suis aussi un casseur d'image !

iamès a dit…

Tu as raison de..."t'acharner", même si le terme n'est pas vraiment juste, après tout, c'est ta maison La Boiteuse et comme on achète pas une paire de rideaux en aveugle, il n'y pas de raison de le faire pour sa maison flottante :)
Bon vent marin et continu de...t'acharner ! ^^

PS:on attend quand même une photo de l'ensemble dans un prochain post ;)

hedilya a dit…

Mon dico dit
"Brodeur : Emploi spéc. Argot - Écrivain (du bagne), écrivain public. Faussaire en écriture"
Cela dit la broderie c'est plus joli que la dentelle.

Sandrine Chamussy a dit…

T'as bien raison d'insister pour la couleur, c'est ta maison flottante et une couleur qu'on aime pas tape vite sur le système!
et bravo pour le brodage ;) j'essaie de faire pareil de mon coté :D

Christophe Mora a dit…

salut Gwendal,

le régal de te lire se confirme, je sais je suis un peu long a la détente mais je crois que j'ai pris le plis, j'suis accro !

après mes dernières news, me vlà rendu a paranagua city, mouillé devant la ville historique dans très peu d'eau, a tel point que je pose très légèrement 1 marée sur 2 mais comme on se traine vers les mortes eau ça va aller en s'arrangeant (et puis un biquille dans de la vase ne pose pas problème)...

la nav assez longue (pour changer) depuis ilhbella c'est bien passée, 200 milles en 36 heures, le créneau était bon malgré un faux départ retour YC pour cause d’abandon de vent doublé de manque d'énergie (je comptais sur l'hydro pour faire le plein et donc le vent et le générateur n'a pas voulu fonctionné en nav, si on peut m'expliquer ? problème de dépression ?).

je n'ai pas découvert ilhabella a pied comme a mon habitude car le créneau météo pour 200 milles dans cette zone désertée par les vents ne se refusait pas, alors j'ai tracé la route ! j'ai néanmoins profité dignement des 4 jours de courtoisie du YC en pleine régate annuelle, un joyeux bordel !!

sinon je ne retrouve pas ici les 12 nœuds de courant dont tu m'avais parlé, c'est même très tranquille !

j'attends le train pour curitiba car il parait que le trajet vaut le détour : tunnel et précipices dans les montagnes et la mata !!

je suis bien content pour ton génois et la broderie en général,

bonne conti,

amitiés,

Christophe

Bateau Loïck a dit…

Ah! Gwendal, je suis en parfait accord avec ton premier paragraphe, le droit à la paresse est un combat libertaire que je soutiens pleinement. Et nos amis Bresiliens, quand ils n'ont pas cédés aux sirènes Etatuniennes, sont de très bons compagnons de lutte.
Le travail est une fable, qui pourrait commencer par : Une etaie une fois...
Kkkkkkkkkk......

Gwendal DENIS a dit…

@Iames : Je sais que ça peut paraitre futile, mais un beau bateau c'est important.

@Sandrine : Dès que c'est en place je vous fais ça, promis !

@Hedilya : Je t'ai dis que j'étais un fumiste.

@Christophe : Tu traces en effet puisque te voilà presque à Santa Catarina !

@Bateau Loïck : En plus il parait que le travail ça tue !

iamès a dit…

Futile ?
La recherche de l’harmonie n'est pas futile, elle est libératoire ! :)

Le travail n'est bon que pour ceux qui ont été bien formatés par cette société qui nous fait croire que si on est pas productif on est des parasites.
Si tout le monde considérait qu'un week-end par semaine et 5 semaines de congés payés (dans le meilleur des cas), ce n'est pas suffisant, ça laisserait plus de temps pour cogiter sur la futilité de la course contre la montre dès le saut du lit et ça risquerait de remettre en cause l'ordre établi du boulot-métro-dodo.
Alors dormez brave gens, on s'occupe de tout pour vous !

la Lésion d'Honneur a dit…

Travailler c'est pas beau et voler c'est trop dur... mendier la charité c'est quekchose j'peux pas faire ...
On pourrait ne faire une chanson...

chris et JR a dit…

Salut Gwendal ! Bon alors quelles sont les nouvelles ? Plus rien sur le blog depuis un moment ! On espère que tout se passe bien pour toi (et pour Touline !)
A bientôt :)