mercredi 1 juin 2016

Péripéties pontonnières

14°27.965N 60°51.925W
Marina du Marin, Martinique


Pffff.... D'habitude, les mots n'ont aucun mal à venir se jeter sur le clavier. Mais là, allez savoir pourquoi, ils ont du mal. Pressé entre le désir de vous tenir au courant des derniers épisodes palpitants qui émaillent ma vie de pontonnier (oui, ça existe comme mot), et le désert intellectuel auquel ressemble actuellement mon cerveau, cela va faire quatre jours que je planche sur un texte qui n'avance pas.

Donc, ce matin j'ai tout effacé et je recommence. Épisodes palpitants disais-je. Mouais, en fait surtout un. Les abonnés de ma page Facebook le savent déjà, mais ma Touline a disparue pendant une semaine, me laissant morfondu. Bon ok, elle est coutumière du fait mais quand même... Sept jours bordel de merde ! Et vous savez où elle était c'te conne ? Enfermée dans un bateau !!!!

Elle était là-dedans...
Cette chatte est décidément increvable. Elle a survécu uniquement en buvant de l'eau de pluie qui s'infiltrait par un hublot abîmé ! Aujourd'hui encore je n'en reviens toujours pas. Rassurez-vous, elle va bien maintenant. Quoique amaigrie et toujours un peu faiblarde, elle reprend du poil de la bête en se bâfrant de croquettes et de câlins. Bon, je ne vais pas m'étendre sur les affres par lesquels je suis passé ces derniers jours... C'était l'enfer. Oscillant entre la résignation et le sentiment d'abandon, j'ai traversé une sale période. Des fois je me dis que j'ai fait une connerie le jour ou je l'ai arraché à sa condition de chatte des rues pour la propulser équipière principale à bords de La Boiteuse... Si c'est pour souffrir comme ça dès qu'elle s'absente un peu longtemps, qu'est-ce que ça va être le jour ou elle disparaîtra pour de bon ?
Tien maintenant que j'y pense, je me pose la même question en ce qui concerne ma situation amoureuse... Est-ce que ça vaut vraiment la peine que je m'investisse dans une nouvelle relation si c'est pour souffrir le martyre une fois qu'elle s'achève ? La vie est décidément bien compliquée...

Enfin réunis
Sinon, à part ça, je viens de me rendre compte que nous étions le 1er juin, ce qui veut dire que dans dix-huit jours il va me falloir quitter la sécurité de mon ponton et commencer à penser sérieusement à la prochaine étape. Putain, ces trois mois sont passés à une de ces vitesses ! C'est incroyable. Il va me falloir me sortir un peu les doigts du cul si vous voulez bien me passez l'expression. J'ai déjà pas mal d'items qui ont été rayés de ma liste, mais il en reste encore quelques-uns, et pas des moindres. Comme faire la vidange du moteur par exemple, ou acheter des petites bouteilles de gaz... Ensuite j'irais au mouillage (beurk !), et j'attendrai le retour de Françoise et Bernard de La Bella Flora (Je gardienne leur bateau pendant qu'ils sont en métropole). Après, un petit nettoyage de la coque, et zou ! Direction l'île de Curaçao !


t'as une sale tête ma pauvrette...
Mais j'aurais l'occasion d'y revenir, rassure-vous. Le rythme de mes publication va enfin s’accélérer !

Allez, j'abrège car j'ai du boulot. Il faut que j'aille me connecter à internet pour assurer une autre mission que j'ai entrepris depuis deux semaines : Assurer le routage d'un copain (Franck de Tailana) pour la transat retour. Chaque matin je reçois sa position, et je lui envoie en retour les prévisions météo et mes conseils quand à la stratégie à adopter. Et vous savez quoi ? J'adore ça !

Prête pour de nouvelles aventures en Colombie ?


18 commentaires:

iamès a dit…

Il faut lui mettre un GPS au collier ! ><
C'est'y point possible une angoisse pareil !

nadloul a dit…

Oui le GPS dans l'oreille car le collier elle est bien capable de le perdre !!!
Enfin super qu'elle soit revenue, car j'avais une toute dernière photo d'elle sur RIGA et cela m'aurai ennuyée que ce soit la dernière.
Quant à la difficulté des amours ... ça fait mal quand ça s'arrête mais quand cela dure .... Purée que c'est bon !!!!
Bisous Gwendal et bonne préparation pour ton départ et n'hésite pas a prendre contact avec Jean Phi

Sophie L a dit…

Ouf de soulagement pour Touline, j'imagine un peu les angoisses par lesquelles tu as pu passer...
Et pour ça et le reste, vaut-il mieux avoir aimé et perdu l'amour, que ne pas l'avoir connu du tout? Et puis bon, des fois on aime et ça dure, c'est tout le mal que je te souhaite.
Bonne préparation Gwendal.

aglae75 a dit…

oui ils sont passées bien vite tes 3 mois, je voudrais bien que les 2 mois et demi qui me séparent de mon capitaine et mon bateau passent aussi vite mais pas trop car le départ de mon actuelle résidence dois s'organiser. Pour Touline oui j'y ai pensé aussi au GPS bijou collier connecter avec ton mobile pour savoir où elle est, ça devrait te rassurer à l'avenir.

Monique a dit…

Bon alors...banzaï pour la prochaine étape !!

des bisous mouillés

Anonyme a dit…

les animaux...l'amour....c'est toujours du chagrin en perspective mais aussi du bonheur assuré .. comme rien n'est éternel .. faut en profiter au maxi quand c'est là...
bien arrivé à Saint Martin!!
au fait ..dans l'industrie, dans d'immenses ateliers il y a des ponts roulant (en hauteur ils traversent tout l'atelier en longueur perché sur des rails de chaque côtés) -le mec qui s'occupe de ça est le "pontonnier"-il est dans une nacelle accrochée au pont roulant et circule ...mais moins drôle que son collègue en Martinique!!!!
la bise à toi et à la Touline (ouais les chats peuvent accepter une bise!!) cher ami voyageur!!!
Jissé en stand by à SXM

Anonyme a dit…

pas pour rien qu'on appelle ces "petites choses" des bêtes à chagrins, mais avant le chagrin que de présence, de ronrons, tant d'amour dans leur regard,bonne continuation à vous 2
la soeur de Jissé de SXM

Gwendal DENIS a dit…

@iamès : ca n'existe malheureusement pas... avec une appli dédiée ça aurait été bien pourtant.

@nadloul : J'ai du mal à me dire que je pars bientôt. Pfff... J'aimerais bien rester ici en fait, c'est cool.

@Sophie : Des fois on aime et ça dure... Mouais, j'attends de voir en ce qui me concerne.

@Aglaé : Ça passe foutrement vite, crois-moi !

@Monique : Faut que je me motive...

@Jissé : Normalement je devrais passé te voir... L'année prochaine !

@La soeur de Jissé : Merci ! Je vais l'appeler comme ça maintenant, bête à chagrins !

Anonyme a dit…

Bonsoir Gwendal,
D'abord Touline (double ration de croquettes de ma part) n'était pas perdue mais elle faisait une retraite pour faire le point...
Et toi, tu va "gardienner" et ensuite direction Curaçao, ça fait un drôle de coktail.
J'ai hâte de lire la suite.
Profite de (dès) ton ponton minet
A bientôt
David de Nantes

Anonyme a dit…

salut
content pour ta petite chatte ,tu as du faire de l'huile ....
c'est quoi ton soucis de vidange ?

serge

...toussaint a dit…

Un bisou à Touline
A Fort de France au Centre commercial il y a la "librairie antillaise" pour meubler le vide intellectuel (je sais c'est pas à côté du Marin)...

franck sur tailana a dit…

Touline LA guerrière!!!
Super si tu t'es éclaté à le faire. Moi j'étais fort content d'avoir un œil bienveillant sur ma tête une tête froide et lucide pour analyser la situation. J'ai d'ailleurs suivi tes conseils à chaque fois....ou presque.
merci encore, franck.

Anonyme a dit…

Je suis les aventures de Touline, anonymement, depuis un moment et j'ai failli avoir une crise cardiaque a la lecture du premier paragraphe.

Longue vie à Touline.


Florent de Paname.

...toussaint a dit…

T'es pris en otage dans une "Habitation"...?

Johnny Zeisner a dit…

Mais j'aurais l'occasion d'y revenir, rassure-vous. Le rythme de mes publication va enfin s’accélérer !
Ah je rigole;
Pas grave tes publications me font beaucoup rire;...comme déja dit; c'est toi qui m'a lancé a en écrire un de blog; car j'avais ni envie de faire un guide genre MONSIEUR JE SAIS TOUT, ni d'écrire de futilités, genre, il fait beau c'est super, les habitants sont pauvres mais pour nous c'est la fete. j'ai donc voulu écrire mes sentiments profonds, parfois un peu intimes, sinon- d'apres moi - on ne comprends rien a l'essentiel. Exposer la vérité n'est pas forcement flatteur pour moi. D'autres soucis (meme si j'essaye d'y mettre la forme) comme une équipiere qui m'a fait tout un e-mail avec pour objet "RESPECT DE LA VIE PRIVEE".

Johnny Zeisner a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Johnny Zeisner a dit…

A l'origine j'ai connu ton blog en faisant des recherches pour le Brésil. J'y suis passé il y a 2 ans vite fait et n'ai pu y rester que qq jours pour finir en Colombie. Puis tout un tas de pays comme Cuba, Jamaique, retour en Colombie, Mexique, Bermuda, les Acores... Bon maintenant j'y suis au Brésil depuis un mois et je commence a penser a une de tes conclusions: UN GRINGO SERA TOUJOURS UN GRINGO.
Cela dit j'aime beaucoup le Brésil et je n'a vu que Jacaré, Salvador de Bahia et Itaparica; demain direct RIO ou peut etre un stop par Victoria.
En Colombie je n'ai jamais eu l'impression de passer pour un GRINGO. De la Martinique, t'a qu'a tirer direct sur la Colombie au 3/4 arriere en 5-6 jours t'y es.
Quelques petits conseils quand meme; d'apres moi C'est plus dangereux que le Brésil; j'ai beaucoup aimé santa marta, marina cher, mouillage tres bien; te fais pas chouraver ton annexe comme moi. En arrivant le long de la cote, repere des endroits ou t'arreter genre village de pecheurs dans les criques ou peut etre meme encore avant; l'entree au pays tu vera plus tard (prévoir 200 usd). J'ai pas trop aimé Cartagena, mais mouillage bien et tu peux dela embarquer des sacs a dos payants pour Panama (un classique)
Par rapport a d'autres peuples, ma conclusion se resume ainsi; A Un Colombien, si tu lui a donné qq chose il voudra te remercier et te le rendra.

P legit a dit…

Your problem is that you push your misery a little further.....
Patrick