mercredi 4 août 2010

Un rendez-vous serein et le temps qui passe...

Salut la compagnie !
Quelques mots histoire de vous tenir au courant de la poursuite des événements.
Le permis côtier suit son court, je n’ai pas encore de date de passage (c’est comme ça qu’on dit ?) mais cela devrait se faire d’ici une dizaine de jours... Bon, en même temps, avec les contretemps que le projet a déjà eu à subir, je me méfie maintenant des programmations au jour près. Je dis dix jours, mais ça peut être quinze ou encore dix-sept virgule cinq... L’important est de vivre au présent, le futur ne devant être qu’une direction approximative et en aucun cas une obsession.
Houla, deviendrais-je un peu adulte dans cette histoire, moi ?

Sinon, et bien je vous annonce que ma deuxième virée en mer est programmée. Comme prévu, je vais partir me confronter à l’océan histoire de parfaire ma formation. Donc direction Concarneau, et du 11 au 24 septembre j’embarque sur la Sereine pour un stage en Haute-Mer en direction des Iles Scilly !!
Oui m’sieurs-dames, pas moins !

Au programme, navigation de jour comme de nuit, calcul de marée, échouage dans les abers... bref, de la vraie vie de marin breton, le gwinru en moins.
Et le top du top c’est que je vais faire tout ça à bord du fleuron de la flotte des Glénans, à savoir la Sereine... Un cotre de 12,50 m avec une gueule de canoë et un âge canonique puisqu’elle date de 1952. Un véritable monument historique où je vais pouvoir faire ça « à l’ancienne ».
Je ne vous raconte pas mon impatience... Je suis comme un gamin depuis que j’ai pris ma décision et il me tarde d’être au mois prochain.

Cela dit, nous sommes déjà début août, et je m’aperçois que le temps file à toute vitesse. Les choses s’emboitent les unes après les autres, mais le plus important, l’acte fondateur de ce projet délirant, approche à toute blinde... Je veux parler de l’achat de ce qui va être ma maison pour les quelques années à venir. L’achat de la Boiteuse...

Alors bien sûr, j’ai le trac. Une pétoche de tous les diables même, pour être tout à fait honnête. Car j’ai le sentiment que, comment dire, c’est lorsque j’aurais fait cet achat que la réalité deviendra réelle.
Ouais, je sais que ce n’est pas clair ce que je dis... M’enfin, je pense que ceux qui ce sont mariés un jour me comprendrons. C’est du même ordre.
Enfin je crois... En fait je n’en sais rien puisque je ne me suis jamais marié, mais j’imagine que c’est pareil. Une espèce de pacte, d’engagement, qui même s’il est sensé être signé pour le meilleur, doit également envisager le pire.

Donc pétoche.

Mais il va falloir que je passe outre cette pétoche et que je me mette sérieusement à la tâche.
Donc ce mois-ci, recherche intensive de bateaux, visites, et négociations sont au programme. Il ne s’agit plus de feuilleter les catalogues de vente en cochant des pages au grès de mes hésitations, mais de mettre noir sur blanc les caractéristiques de chacun et de faire un choix.

Mais bon, ceci est encore une histoire à venir, et je vous la raconterais le moment venu.

11 commentaires:

cacahuette83 a dit…

Je connais ce sentiment... C'est en fin de compte le fait de se retrouver confronté à sa propre réalité et l'angoisse de ne pas être à la hauteur de nos propres attentes voire même la peur de décevoir son prochain dans son action si toutefois celle-ci échoue.
J'ai connu ça il n'y a pas longtemps car je me suis remise en question complètement et là on sait qu'on ne peu pas se planter!

Ce n'est pas comme le mariage, je crois que c'est pire. J'ai beaucoup de mal à mettre des mots dessus . Lorsqu'on en parle en tant que projet tout va bien. Lorsque le projet prend forme on est exité, émousté, bref, on est content mais on commence à flipper car on se dit : et si je suis incappable de concrétiser? Toi, par exemple il te faut le permis et savoir naviguer de par toi même. Il faut savoir que c'est un vrai défit et tu sais que ta vie entière va prendre un tout nouveau tournant! Et pas des moindre!
C'est un sentiment normal et nécessaire pour aboutir.
Je te souhaite tout le bonheur du monde et je te rassure, lorsque l'on veut quelque chose et que l'on s'implique à fond comme tu le fais, ça fini toujours par aboutir.
De mon côté ça a abouti comme je le souhaitait. Il ne me reste plus qu'un tout petit détail mais l'accomplissement est là. Ca vallait la peine.


Gros bisous et à bientôt

monique a dit…

Ben oui, quoi, normal de flipper un peu !
C'est pas un petit virage, quand même , mais il est bien amorcé !

Chaque pas te rapproche du but...
Le stage de Bretagne sera une étape importante.
Et avec l'achat du bateau, le projet va réellement commencer...pour le moment, tu es encore en préparation.
Mais j'aime ta nouvelle façon de l'aborder !

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Cela ne concerne pas le fait de ne pas être à la hauteur... Enfin je ne crois pas. J’ai « l’intime conviction » que je peux le faire... et franchement c’est bien là ce qui m’inquiète le moins. Non, le truc flippant c’est de franchir le pas et de dire adieu, ou au revoir, à son ancienne vie peinarde. Et puis c’est variable aussi. Là, ce matin par exemple, j’ai moins d’appréhension qu’hier... et sans doute que demain sera différent.

@Monique : Je ne sais pas si on peut dire une nouvelle façon... Disons que comme je l’ai dit, j’essaye d’être adulte sur ce coup-là. Et compte tenu de ma personnalité, de mon vécu, ce n’est pas une sinécure crois-moi !

cazo a dit…

De toute façon, un marin dign de son nom ne peut pas échouer ;-) !!

cazo a dit…

Par contre, écrire une phrase peut être un écueil... :-(( !!

monique a dit…

Gwen, c'est bien ce que je disais, tu mûris !!!
Prêt à être cueilli ...:)

Gwendal a dit…

@Cazo : Arf !!! Je ne sais pas encore si c’est mon sens marin qui me donne cette certitude d’y arriver, ou bien son absence... je me tâte.

@Monique : Bon d’accord, je muris... La question est : Cueillie par qui ?

'Tsuki a dit…

Pour t'encourager et ne pas désespérer ou renoncer à cause de tous les contre-temps, très cher Gwendal...

http://lunedemaledaumon.blogspot.com/search/label/Croisi%C3%A8re%20de%20Pen-Bron%202010

Avec toute mon amitié,

'Tsuki

Gwendal a dit…

@Tsuki : Grand merci à vous Dame Tsuki ! J'ai dévoré tes photos ce matins elles ont vraiment magnifiques. Les dernières de Notre Dame des flots... Grrrr... j'enrage de ne pas pouvoir en faire d'aussi belles !

'Tsuki a dit…

Bah ça va venir... Tu as le coeur et l'oeil... Il ne reste plus qu'à te laisser aller (et à connaître un peu mieux les possibilités techniques de ton appareil : fais plein plein plein d'essais !)

Bises (tu es un privilégié, je ne fais jamais la bise à personne) et bon dimanche.

Gwendal a dit…

@Tsuki : J'en prends bonne note.