lundi 21 février 2011

La Boiteuse inside

C’était un peu comme un coup pour voir... Une deuxième tentative de remise en marche de mon moteur interne après celle de la semaine dernière qui s’était vue contrariée par le mauvais temps et les insomnies. Ben oui, j’avais dis dans un commentaire que je me rendrais au port, mais s’était sans savoir qu’il pleuvrait comme vache qui pisse, ni que j’en perdrais le sommeil à force de ressasser, dans l’ordre et dans le désordre, tout ce que j’avais à faire.
Donc, ce fut un coup d’épée dans l’eau... Qui dura ce que dure le passage d’une perturbation de merde, une semaine.
Puis le temps c’est éclairci, au sens propre comme au figuré, et j’ai décidé de remettre ça aujourd’hui. Pareil, j’en ai limite perdu le sommeil... Obligé de me forcer à dormir sur le canapé avec la télé allumée pour éviter de tourner et de virer dans mon lit la tête pleine de problèmes insolubles. Mais bon, bon an mal an j’ai réussi à dormir deux-trois heures, je me suis lavé jusque derrière les oreilles et j’ai pris mon bus, direction Saint-Laurent du Var.

La journée à bien commencée puisque je me suis vu reconduire ma place de port pour un mois supplémentaire. Je n’en doutais pas vraiment, mais c’est toujours agréable d’avoir un poids en moins sur l’estomac aussi léger soit-il. Puis après avoir réglé ce problème-là je me suis rendu à mon bord avec quand même dans la tête une petite appréhension en souvenir de ce que j’avais vu la dernière fois que j’avais laissé la Boiteuse si longtemps seule... Parce que mine de rien cela faisait un peu plus d’un mois qu’elle et moi ne nous étions pas vu !
Et bien là encore, soulagement. Les amarres étaient en ordres, les défenses avaient fait leur boulot... bref, tout allait bien. Un nouveau voisin semblait avoir posé son cul juste à côté de moi et bricolait tranquillement. Nous nous saluâmes de la tête et du sourire.

Ma première préoccupation a été de remettre l’électricité et d’essayer de voir ce qui avait pu clocher la dernière fois. En effet, parmi les déconvenues qui nous étaient tombées sur le poil lors de cette traversée avortée vers la Corse, j’avais eu la surprise de constater qu’en arrivant au port je n’avais plus de jus... Nulle part. Rien, quedalle. Alors, court-circuit ? Fusible ? Gremlins dans les cloisons ? Je n’en savais fichtrement rien et ça me préoccupait.
J’ai branché le secteur, et tout de suite je me suis aperçu que tout marchait à merveille... J’ai coupé le circuit 220 V et suis repassé en 12 V, et là aussi tout semblait fonctionner... Diable ! L’hypothèse du Gremlin serait-elle la bonne ? J’ai trifouillé un peu partout, vérifié que la batterie chargeait correctement... Rien ne m’a sauté aux yeux. Et lorsque c’est le cas, croyez-moi sur parole, c’est très probablement la faute à un de ces foutus Gremlins. J’ai donc décidé de faire la seule chose qui compte avec eux, les ignorer et passer à autre chose.

Autre chose, c’était notamment de me rendre chez Ship Charly pour y prendre divers renseignements d’importance. J’en ressortais trois-quarts d’heure plus tard avec tout ce qui me fallait comme infos pour me faire une idée de ce qui m’attendait dans les jours à venir.
Tout d’abord le plus important en termes de dépenses, il est inutile que je fasse réviser mon radeaux de survie... Car celui-ci ne l’a pas été depuis 2001 ! De plus la norme ayant changé en 2005, je suis bon pour en racheter un neuf.
Et ça mes agneaux, c’est un coup à dépenser entre 1000 et 1300 €. (Gloups !)

Mais bon, faut ce qui faut.

Je me suis renseigné également sur les pilotes automatiques... Vous vous souvenez sans doute que le mien m’avait lâchement et nuitamment abandonné à 40 milles de toutes côtes le mois dernier ? Et bien j’ai trouvé le bitoniau qui va bien pour le réparer et celui-ci devrait de nouveau fonctionner comme avant. Coût du bitoniau : 8,50 €. Cool non ?
Bon, cela ne me dispense pas d’en acheter quand même un autre un peu plus costaud, mais je me suis rabattu sur le net pour ça. Et ça tombe bien, mon site préféré de vente en ligne fait des promos sur le TP32 de chez Simrad ! 599 € au lieu de 680 chez le Shiplander. Donc let’s go, je viens de le commander.

Qu’est-ce que j’ai fais d’autre encore... Ah oui, je me suis renseigné pour un devis concernant le changement de nom de ma chère Boiteuse. Il devrait m’en coûter moins de 50 €. Je dois encore confirmer les dimensions et la police de caractère demain, mais c’est quasiment fait. Il va me falloir bien sûr avant que d’inscrire en un bordeaux flamboyant le nom de mon rêve flottant, virer l’ancien nom... Et là je suis bon pour une séance de grattage avec sèche cheveux et acétone. Je sens que ça va me plaire ça...
Ah oui, j’ai également passé commande pour remplacer mon écoute de Grand Voile, et j’ai porté mes extincteurs à réviser... Quoi d’autre encore ? Euh... rien. C’est déjà pas mal vous ne trouvez pas ? Et tout ça en une matinée messieurs-dames !

Et j’ai même trouvé le temps de vous faire une petite vidéo ! Si-si ! Une comme celle que Lucifer un jour me demanda et qui vous montre un peu comment la Boiteuse est foutue... de l’intérieur. D’où le titre du présent article vous l’aurez compris.


D’ailleurs à ce propos, en me regardant déblatérer mes conneries je m’aperçois que j’ai pris un peu de lard pendant cette pause hivernale... (Ça se voit surtout au niveau du cou pas rasé). Et franchement, ça me déplait fortement ! Donc, maintenant que cette reprise se trouve confirmée, j’ai hâte de reprendre un peu la mer pour retrouver silhouette plus... Comment dire... Hydrodynamique !

Bon, je vous laisse braves gens. J’espère que ces quelques nouvelles vous rassureront (si besoin en était) quand à ma motivation retrouvée. Je vous le confirme : Le Gwen est de nouveau dans la course !

15 commentaires:

Théâtre du Rond Point a dit…

Ah ! c'est chouette, le petit tour..dis donc si j'avais eu ce confort là sous ma tente...!!!!
Quoique,s'assoir sur un moteur..c'est une expérience à faire !!!
Contente de te retrouver à bord, en tout cas !

Théâtre du Rond Point a dit…

Tu as y a une c...dans le potage avec le blog du théâtre... je m'appelle théâtre du Rond Point maintenant..help !!!

cazo a dit…

Incorrigible !!!... Répète après moi : "je ne fais pas une course, je ne suis pas dans la course, je n'aime pas les course, je me fous des courses..."

Bien... très bien... pour avoir vécu en caravane et en mobil home, je trouve ton intérieur très agréable... ça donne envie !!!

Bonne continuation, en espérant le beau temps !

Gwendal a dit…

@Monique : La Boiteuse est une fière monture qui allie élégance et performance... Habitabilité et vélocité... Mais pas en même temps, hein ? Faut pas pousser non-plus.
Pour le profil, c’est normal puisque tu n’en n’as qu’un sur Google et qu’il t’a servi à créer le blog du théâtre. M’est avis qu’il faut que tu le changes à partir de l’ordi du théâtre en créant un deuxième profil d’auteur...

@Cazo : Oh ça va ! C’est une façon de parler... Mais tu as entièrement raison, ce n’est absolument pas une compétition. D’ailleurs je hais les compétitions, depuis que je sais que c’est pas moi qui ai la plus grosse !

edou a dit…

Très coquet ce petit intérieur douillet :)

J'adore les tiroirs dans la cuisine : très pratique. Idem pour les 2 réchauds alcool/électrique.
Bien le lavabo (et non pas l'évier !) encastré. Y a pas de douche ? (lol) Eau chaude ? Cafetière ? Bouilloire (pour remplacer les 3 précédentes questions) ?

Le moteur centré sous la banquette du carré, c'est pas un peu bruyant en mer ? Et les odeurs de gasoil ?

"Ceci n'est pas un mât"
- Non, c'est un pied de mât !

SVP : les gilets, tu devrais les mettre dans la soute à voile près de la sortie car en général on va les chercher quand il ne fait pas beau... Alors les mettre dans les toilettes à l'avant, après avoir traversé tout le carré, ben ça le fait pas trop. Mais c'est comme tu veux cap'tain !

Ravi de te retrouver heureux dans ton élément :D

edou a dit…

Excuses :
Quand j'ai dit "pied de mât", je voulais dire "épontille" mais je voulais éviter aux non-initiés d'aller chercher dans ton dictionnaire marin :D

Gwendal a dit…

@Edou : Très cosy c’est vrai. Malgré le peu de largeur (2,58m) tout est assez spacieux.
Alors, non il n’y a pas de douche ni d’eau chaude... mais j’ai une bouilloire électrique ainsi qu’une classique de bateau (celle qui siffle).
Pour le bruit du moteur, c’est vrai qu’il est bruyant quand tu es à l’intérieur... Mais on s’y fait. Sinon, pour les gilets, ce sont mes gilets supplémentaires. Lors de la vidéo j’ai zappé l’armoire à cirés qui se trouve juste à côté de la table à carte... Dedans j’ai mon gilet perso, plus le harnais de sécurité et un gilet de rab. Si par ailleurs l’équipage venait à s’étoffer, tous les gilets bien sûr se trouveraient à porté de main !

Lucifer ! a dit…

Très sympa ce petit tour du patron ...Merci .Comme ça , il est facile (presque ) d'imaginer ta vie .
Il me reste pourtant une petite question angoissante;vraiment pas grand chose,mais obsédante à la fin . allez ! j'la dis : où c'est qu'il est le hamac ?
et puis pour tout dire , j'comprends rien au Théâtre de l'Odéon ... heu non! du rond point .
(Comme si un point pouvait ne pas être rond !)

Gwendal a dit…

@Lucifer : Ah c’est vrai, ton hamac... Ben écoute pour l’instant je ne vois pas trop où et comment l’accrocher... Et puis je veux un hamac particulier, un brésilien. Bon, je te promets de réfléchir au problème et de trouver une solution !
Sinon, pour l’histoire du Théâtre, tu vois avec Momo, c’est elle qui a les clefs !

Théâtre du Rond Point a dit…

Lucifer , le hamac d'accord, mais faut pas oublier non plus l'ambroisie...

Monique a dit…

Merci Gwen, j'ai retrouvé mon identité !

Lucifer ! a dit…

Oui, oui ! sur ma check-list :
No1- l'ambroisie .
No2 - le petit carré de soleil invisible qui ne nous quitte jamais
No3 - le piton pour accrocher le hamac ... juste dans le carré de soleil .
sois tranquille Gwen, tu peux compter sur nous pour les choses essentielles .

Captainhaka a dit…

Bravo! Belle visite de ton voilier.
L'intérieur à l'air sympa et toi en forme.
Je garde un œil sur tes aventures.
A+

cacahuette83 a dit…

Très heureuse pour toi! J'aime bien quand tu te fait plaisir!

Continue à avancer! Mais surtout à ton rythme!

Je t'embrasse fort et te souhaite une bonne nuit!

Gwendal a dit…

@Lucifer : Je crois que je peux tout gérer, sauf le soleil... C’est que c’est capricieux ces machins là.

@Captainhaka : Oh, un revenant ! Chouette ! Content que tu garde le lien.

@Cacahuette : Le plaisir avant tout...