mardi 20 septembre 2011

La vie est belle

30°25.322N 09°37.025W
Agadir

Nous sommes quel jour aujourd’hui ? Le 19 ? Le 20 septembre ? Déjà !
Voilà donc presque un mois que je suis arrivé à Agadir, et dix jours que je ne vous ai pas donné de nouvelles…
Ça commence à faire beaucoup vous ne trouvez pas ? Si quand même… Surtout en ce qui concerne l’alimentation de ce blog, je vous ai habitué à un peu plus de régularité.

Mais bon, que voulez-vous, il se passe parfois des moments où l’on n’a pas grand-chose à dire. Ou bien des moments où l’on attend d’avoir quelque chose à dire… Et dans les deux cas, plutôt que de raconter des trucs sans intérêts, je préfère encore me taire.

 Il vous en souvient sûrement, si je suis revenu sur mes pas, car on peut dire que c’est un peu le cas, ce n’est pas tout à fait pour faire du tourisme.
D’ailleurs en fait de tourisme, j’avoue que je ne mets que rarement le pied en dehors de la marina… Agadir est décidemment une ville trop grande pour moi. Me taper à chaque fois le taxi pour me rendre quelque-part me gonfle prodigieusement, sans parler du fait que j’en ai plus que marre de devoir en permanence faire attention à ne pas me faire voler. Cette vigilance de tous les instants est épuisante, je vous l’assure. En tous cas, moi ça m’épuise.
Aussi, je ne fais maintenant mes courses qu’une fois par semaine dans un endroit que je connais et où les prix sont clairement affichés. C’est un peu plus cher que dans le souk, mais au moins en une heure c’est réglé. Le reste du temps je me contente de rester tranquillement à la maison. Enfin, au bateau je veux dire. De toute façon c’est la même chose puisque maintenant, mon bateau c’est ma maison.

Vieille coque hollandaise
Puisqu’on parle de maison, je vous annonce que celle-ci est vendue. Enfin… quasiment, car ces choses-là ne se font pas sur un claquement de doigts et il faut encore nous fassions face à toute la paperasserie que cela engendre. Mais on peut dire que virtuellement, c’est fait.
Je peux donc recommencer à me projeter dans l’avenir et ça, c’est une bonne chose car depuis un moment j’avais l’impression de végéter. Au sens littéral du terme. J’avais le cerveau comme englué dans une espèce de mélasse. Les synapses déconnectés et le neurone flagada.

Mais maintenant ça va mieux, et je vais pouvoir me concentrer sur la liste des choses à faire pour la Boiteuse.
Comme ça, à première vue et compte tenu de mon expérience, je vais avoir besoin de :

Un nouvel ensemble GPS-sondeur-loch.
Deux panneaux solaires de 75 W, avec régulateur.
Un transformateur 12-220 V.
Une étaie largable.
Un foc de rechange et un tourmentin.
Un régulateur d’allure.

Splendide !
Ça, c’est pour ce qu’on pourrait appeler l’indispensable. Pour le superflu mais néanmoins utile il me faudrait ajouter.

Des nattes en jonc de mer pour remplacer la moquette à l’intérieur.
Une pompe de cale électrique.
Une nouvelle girouette.
Une femme.

(Pour les esprits chagrins qui auraient tendance à vouloir confondre les deux derniers items de ma liste, je précise que personnellement je fais très bien la différence entre les deux.)

Sinon quoi de neuf sur le ponton ?
Takao et Franck (Allez voir son blog !) ont levé l’ancre à destination des Canaries, ce qui fait que je me sens un peu seul les soirs puisque je ne peux plus profiter de l’immense culture de l’un et de la complicité de l’autre… mais bon, on fait avec. Un gros catamaran, un de ces camping-car flottant, vient d’arriver avec à son bord un couple et une fillette. C’est le deuxième enfant que je vois ici…. Mais je n’ai pour l’instant pas encore pu lier connaissance. C’est dur de se faire des copains pour jouer !

Franck à bord de son REV-VOLITION
De bien beaux voiliers sont venus et repartis. Je dis beaux, mais c’est selon mes critères à moi. C’est-à-dire que se sont de vieilles coques acier complètement ringardes mais qui ont à mes yeux le charme suranné de la grande époque des Knox-Johnston et des Moitessier…
L’immense majorité de ces bateaux bat pavillon français, mais j’ai pu croiser deux américains, quelques anglais, des hollandais, des allemands… Bref, ce petit monde bouge et se renouvèle, et moi j’assiste à tout ça.

Le matin lorsque je m’assois dans le cockpit pour prendre mon café, je regarde le héron qui chaque jour vient se poser sur le ponton d’en face… Lui aussi goutte ces instants privilégiés quand la ville dors encore et que le soleil commence à peine à réchauffer l’atmosphère. Je le regarde. Il me regarde. On se souhaite une bonne journée et chacun va vaquer à ses occupations.
Je ne sais pas si l’on peut comparer ma vie à celle d’un héron, mais je trouve que la sienne est plutôt cool… En tous cas lorsque je vois sa façon de marcher, je me dis que cela doit être cool de parcourir la vie ainsi, la tête haute, le pas sûr et distingué.


La grâce incarnée

Tien, je vais faire comme les hérons maintenant… D’autant que j’ai de quoi être fier de moi puisqu’aujourd’hui nous sommes le 20 septembre et que c’est en quelque sorte mon anniversaire.
Il y a cinq ans, j’arrêtais de m’empoisonner le corps et l’esprit à grand renfort d’alcool et je décidais de renaitre après avoir été mort pendant des décennies…

Donc aujourd’hui j’ai cinq ans. Et la vie est forcément belle quand on a cinq ans !

24 commentaires:

Monique a dit…

Bon anniversaire,mon Gwen !!
Un bec au héron et pour le reste je te l'ai déjà dit en direct...

Sauf pour la liste de courses qui se termine par "une femme" et qui me laisse pantelante...
Faut qu'on cause !

cazo a dit…

Comme quoi, on fait sauter le bouchon, et enfin coule le flot du récit, et c'est les papilles exaltées et l'ivresse de la lecture retrouvée que nous fêtons dignement cet anniversaire de la vente de la maison sous le regard du héron !!!

Pour ce qui est de la liste, je suis comme momo, complètement offusqué qu'elle finisse par "une femme" !!

Franchement, quand tu auras réfléchi quelques instants tu verras qu'il y a encore mille et un trucs essentiels pour ton confort et celui de La Boîteuse avant de penser à t'encombrer d'une chose pareille !!

:-D !!

Monique a dit…

Vous faites un concours de muflerie ou bien...?

Gwendal a dit…

@Monique : Moi c’est le mot « pantelante » qui me laisse perplexe… T’inquiète, vu que j’ai horreur de négocier ce n’est pas demain la veille que j’en trouverais une pas chère !

@Cazo : Tu remarqueras que j’ai mis ça dans la liste du superflu mais néanmoins utile… En d’autres termes, c’est pas obligatoire mais ça peut toujours servir ! (‘Tain, là on va prendre plein la gueule !)

@Monique : Oui je sais, c’est pas bien, mais de temps en temps ça fait du bien ! Et en plus le Cazo est un super compagnon de jeu !

Bourreau fais ton office a dit…

En plus tu peux t'en servir de proue !

Bon anniversaire, Gwen (pendant que tu végétais, sur la crique on pondait un article par jour, fraternité marine !)

Trinita a dit…

Bon bah, bon anniversaire, Gwendal !

Hey, psit : femmespascheres.com.

Non, j'déconne.

Gwendal a dit…

@Bourreau : Un héron en figure de proue ? Pourquoi pas… Ca fera un excellent bout-dehors !

@Trinita : Merci Trinita ! Euh… T’as pas plutôt femmesgratuites.com ?

Jerry OX a dit…

te voilà donc de retour ! Après "je voulais vous dire" c'est un nouvel espace de partage que je savoure ! Une chouette renaissance sous le signe du grand large et de l'évasion permanente .

Gwendal a dit…

@Jerry : Une nouvelle vie... Ou peut être tout simplement le prolongement de l'ancienne. Bienvenu à bord Jerry !

Thrse a dit…

Joyeux anniversaire mon cher Gwen!
Alors très heureuse pour ce qui t'arrive, mais ça, tu le savais déjà puisque je te l'ai dit 'en direct'!

Par contre pour la liste, je suis comme Momo! Pourquoi une femme?! Tu nous a déjà nous deux et t'en voudrais plus! Non mais ça va pas la tête non? Bon, je sais maintenant avec ton statut de marin, tu dois en avoir une dans tous les ports mais tout de même,les mettre sur une liste de courses! Non! T'as vraiment rien compris! C'est à toi de te faire payer dans ces cas là! Pffff!!! Faut tout t'expliquer toi!

Bon, et puis tu as oublié quelque chose aussi mais pour ça, il faudrait que tu fasse une liste non payante... Un chat! Un matou! Miaou! Et pourquoi pas une chatte!
Bon, j'arrête là mes conneries!

Bisous et à bientôt!

Ne rougi pas comme ça bon dieu!

Gwendal a dit…

@Thérèse : Mais non, t’inquiète, vous êtes irremplaçables toutes les deux !
Mais malgré votre réconfortante présence virtuelle, rien ne serait remplacer la douce chaleur d’une étreinte amoureuse. Le réconfort d’un tendre baiser. La complicité d’un regard… Ces choses là me manquent de plus en plus.
Je crois l’avoir déjà dit, mais le le redis encore, avant j’avais une vie de merde et il aurait été cruel de ma part de vouloir la partager avec une autre. Maintenant ma vie est belle, et le plus important, j’ai un avenir, une route devant moi.
Quoi de plus naturel que de vouloir partager ces moments avec l’être aimé ?
Souvent, depuis que je suis parti, j’ai vécu des moments magiques que j’ai essayé tant bien que mal de partager avec vous tous… Mais au fil du temps je me rends compte que cela ne me suffit pas. J’ai envie lorsque je regarde un coucher de soleil sur la mer jolie, de me retourner et de voir ce même coucher de soleil dans les yeux de mon aimée…

Voilà qui devrait vous rassurer sur mon inébranlable romantisme les filles, non ?

Monique a dit…

Inébranlable et romantisme..si j'osais, je ferai un calembour de mauvais goût !!!

Pardon !

Gwendal a dit…

@Monique : Vas-y, je suis nul en calembour tu le sais... Et puis ici tout à bon goût, toujours !

cazo a dit…

M'enfin, certaines ici prendraient-elles notre ami Gwen pour un gigolo, une sorte d'homme objet qu'on peut s'offrir pour peu qu'on y mette le prix ??? Un être vénal ???

Lui qui est prêt à s'offrir tout entier à condition d'être une femme, 25-37,7 ans, brune, blonde, voire rousse (blanche ou chauve s'abstenir), dotée d'un joli minois, de belles formes, et surtout raide dingue de lui ??

Ne vous trompez pas, mesdames, car si notre Gwen attend avec impatience les alizés c'est pour rejoindre une belle brésilienne qui saura faire chavirer son coeur et chalouper son corps affûté...

A moins que...

;-) !!

Monique a dit…

Je doute de mon goût mais je n'ai aucun doute sur la perfidie de Cazo !!!!!!!!!!!!

cazo a dit…

Méchante !!

Monique a dit…

Mais que nenni ! Suis un ange...un peu moqueur...c'est tout! mais c'est parce qu'on vous aime !

Gwendal a dit…

@Cazo : Mmmm… Une brésilienne ! Ou bien une Marquisienne, Tahitienne, Thaïlandaise, Japonaise, Laotienne, Indienne… M’en fout du moment que ça fini par « aise«  ou par « hyène ».

@Monique : Meuh non l’est pas méchant l’Cazo ! Y dit juste la vérité car lui aussi me connait bien.

Thrse a dit…

Mouais! Sur ce coup là tu essaie de te racheter, mais je tiens tout de même que tu avais mis ça sur une liste de course et dans les choses superflues! On fait mieux comme romantisme! Tu essaie de te rattraper lamentablement!

Quand à Gazo, je me joins à Monique!
Non mais!

Bisous tout de même! Goujat!

Gwendal a dit…

@Thérèse : J’ai écris « superflu mais néanmoins utile ».
Superflu, ce qui n’est pas essentiel. C’est-à-dire que je peux tout à fait vivre sans avoir une compagne à mes côté. La preuve c’est ce que je fais depuis 21 ans.
Cela-dit, superflu ne veut pas dire que je n’en ressens pas l’absence…
C’est le « néanmoins utile » qui aurait dû te faire bondir !

Thrse a dit…

Ben c'est le tout qui m'a fait bondir! Bisous quand même! vilain!

cazo a dit…

@ Gwen : Tu ne comptes pas faire escale au Brésil, donc... Car tel que tu es actuellement, psychologiquement ET physiquement, tu pourras pas atteindre les rivages du Pacifique, de la mer de Chine ou de la mer Indienne sans avoir succombé aux charmes de la gente féminine !!!

Peu probable... Pas impossible, mais à quel prix ???

Et pourquoi d'abord ?...

Quant à ma perfidie... Franchement, je ne comprends pas !!... Peut-être vouliez vous dire "lucide', "réaliste", "pragmatique", non ??

;-)

Trinita a dit…

"M’en fout du moment que ça fini par « aise« ou par « hyène »."
... Non ,rien.
Vite, il faut un nouvel article, là, Gwendal. Sinon ça va déraper.

Gwendal a dit…

@Cazo : Va savoir… J’ai toujours dit que la seule chose capable de me faire renoncer à mon voyage serait l’amour.

@Trinita : Ça arrive !