dimanche 20 novembre 2011

Rencontre au détour d’un ponton

30°25.322N 09°37.025W
Agadir

VSD II
Le 26 juin 1979, j’avais 12 ans et des brouettes, avait lieu l’arrivée mythique de la Transat en double Lorient-Les Bermudes-Lorient. Je dis mythique parce qu’après de sérieuses avaries, un trimaran aux allures révolutionnaires et pourtant d’une simplicité à laisser baba tous les amateurs actuels, remontait tous ses concurrents, et finissait premier en doublant moins d’une demi heure avant l’arrivée, le duo Tabarly-Pajot à bord du célèbre Paul Ricard… Il s’agissait du trimaran VSD II que barraient à l’époque les fameux Eugène Riguidel et Gilles Gahinet.

Quel ne fut pas mon étonnement lorsque j’appris à mon retour de ma balade marocaine que cette célèbre coque était là, dans la marina d’Agadir !

Simplicité...
Lorsque Stuart Rogerson, un passionné de pirogues traditionnelles, nous invita, un voisin et moi, à monter à bord pour prendre un café, nous avons pu à loisir admirer la simplicité de son équipement autant que sa robustesse. A l’intérieur on est loin des désormais habituels bidules électroniques, des machins hydrauliques et autres gadgets à la con. C’est du brut de chez brut. C’est un trimaran de course, pas vraiment équipé pour la croisière, et malgré quelques aménagements bricolés de-ci-delà, on sent bien que la bête est restée dans son jus. Elle a été conçue pour aller vite, pour voler sur les océans. Pas pour emmener promener bobonne !

Alors bien sûr, ce bateau de légende n’est plus vraiment capable d’engranger les 250 milles par jour qu’il avalait du temps de sa jeunesse, mais il navigue encore pour le plus grand plaisir de son propriétaire, de son fils et sa belle-fille. Et le plaisir de ceux qui les rencontre…

Modernité...

et robustesse !

5 commentaires:

Monique a dit…

Belle rencontre, en effet !!!

cazo a dit…

Et l'intérieur, spartiate ou réaménagé confort ?

Gwendal a dit…

@Monique : Yep !

@Cazo : Je l'ai dis, elle est dans son jus. C'est vraiment le minimum du minimum en matière de confort.

Thrse a dit…

Donc tu es de nouveau un grand gamin en train de découvrir un superbe joujou de son enfance!
Bien heureuse pour toi! Gros bisous

Gwendal a dit…

@Thérèse : Pourquoi de nouveau ? Je n'ai jamais cessé de l'être, et j'espère l'être jusqu'à la fin de mes jours !
Sinon, franchement, à quoi bon ?