mercredi 20 janvier 2016

Impressions de Carriacou

12°27.305N 61°29.305W
Tyrell Bay, Carriacou

Alors ? C'est comment le paradis ? J'imagine que vous êtes curieux (du moins je l'espère) de savoir qu'elles sont mes impressions sur Carriacou et Tyrell Bay, depuis deux semaines que je suis là.
En toute honnêteté, je vous avouerais que depuis mon arrivée je me creuse le ciboulot pour trouver les mots afin de traduire au mieux ma pensée. Non-pas que je sois en manque d'adjectifs, loin de là, mais ceux-ci sont tellement, comment dire, caricaturaux, que j'en suis venu à douter de mon objectivité. Je parle de mon objectivité envers moi-même, hein ! Ou de ma subjectivité si personnelle qu'elle en devient objective si vous voyez ce que je veux dire... Non ? Vous ne voyez pas ? C'est pas grave, moi j'me comprends...
Bon ok, pour le dire autrement, tout le monde trouve que Tyrell Bay c'est super chouette et moi aussi, mais pas pour les mêmes raisons. Mais comme je n'arrivais pas à me décider de savoir si j'étais définitivement aveugle, ou trop aigri pour profiter de ce que la terre est sensée offrir de mieux, j'ai décidé de poser quelques questions autour de moi. Deux question, en fait. Qu'est-ce qui vous plaît ici, et qu'est-ce qui ne vous plaît pas ? Comme ça, vous aurez plusieurs sons de cloche et pas seulement le mien, et vous pourrez vous faire votre propre avis. Oui je sais, j'ai le sens du service public, c'est comme ça.

Donc voilà. J'ai posé ces questions à une douzaine de personnes, de plusieurs nationalité, et il en ressort ceci.

Tyrell Bay
En règle générale si tout le monde apprécie Tyrell Bay, c'est parce que, et c'est l'argument principal, le développement touristique y est minimal. En effet, le bord de mer est d'une simplicité accueillante, et les collines environnantes sont modérément parsemées de jolies maisons laissant largement place à la verdure. Des sentiers bucoliques sillonnent le maquis (Carriacou est assez sec si l'on compare à Grenade ou à Trinidad), et conduisent à de jolis points de vue. On peut même croiser quelques chèvres en liberté... Bref, bucolique je vous disais.
Peu ou pas de commerces, peu ou pas de voitures, quelques épiceries, quelques bars, du wifi partout même si de piètre qualité... L'eau claire, bien sûr. Des prix raisonnables (la langouste vivante revient à 35 EC$ soit huit euros le kilo)... Bref, Tyrell Bay est un endroit sympa.

La Boiteuse au Mouillage
Pour la quasi unanimité, le point noir de Tyrell Bay c'est qu'il y a trop de bateau (ce matin j'ai compté 78 voiliers au mouillage, mais c'est plutôt vide par rapport au jour de mon arrivée). Ensuite, et c'est là que ça devient rigolo, voire paradoxal, l'argument négatif qui suit est le pendant du principal argument positif... A savoir que même si Tyrell bay est encore « un peu préservée », ça reste quand même un trou paumé... Et c'est là que je me gausse ! Non mais c'est vrai quoi ; les gens veulent avoir l'impression de jouer les Robinson Crusoé, mais pas trop quand même. Seuls au monde parmi les autochtones, mais bordel s'ils étaient un poil plus civilisés, ça serait quand même un peu mieux.

Tien, un nouveau vient d'arriver...
Pour ma part, et là j'imagine que vous trépignez d'impatience de connaître mon avis personnel, même si vous vous doutez déjà un peu de ce que je vais dire parce que vous êtes des lecteurs assidus, pour ma part disais-je, j'ai un avis radicalement contraire. Oui, je suis un rebelle.
Franchement, la plage de Tyrell Bay n'a pas grand intérêt. Le bourg est sans charme. Il y a un bar sympa (le Lazy Turttle) mais les autres sont plutôt glauques et le wifi y est parfois désespérant. Les épiceries sont aussi peu achalandées que le personnel est souriant. Hillsborought après vingt minutes de taxico, idem. Bref, Carriacou, et Tyrell Bay en particulier, est vraiment un trou paumé !
L'eau est claire certes, mais les fonds sont quasiment déserts. Cela dit, je m'en fout un peu, le seul intérêt d'une eau transparente à mes yeux, c'est qu'on peut vérifier que son ancre est bien accrochée. En plus l'eau est froide... (26°C pour moi c'est froid, et je vous emmerde). Sans oublié que la vie est plutôt chère...

Fonce mon Papa !
En toute honnêteté, la seule chose d'appréciable à mes yeux, c'est que justement il y a plein de bateau ! J'vous jure, c'est génial !!! Si l'on excepte les charters qui ignorent tout le monde et se font ignorer par tout le monde, chaque jour voit arriver son lot de nouveaux voyageurs. Des au long cours, des sabbatiques ou des vacanciers. Tout plein de nationalités différentes, avec des bateaux de toutes les tailles et de toutes les formes... Depuis que je suis là, j'ai rencontré des tonnes de gens, tous plus sympas, souriants ou passionnants, les uns que les autres. Franchement, j'adore ça !
Le matin de bonne heure, Touline et moi on saute dans l'annexe, et on commence notre tournée. On passe saluer les nouveaux arrivants, et taper la discute avec ceux qu'on connaît déjà. On boit des cafés en échangeant les derniers potins (t'as vu qui c'est sur le sloop en acier là ?). Touline s'éclate en fouillant chaque bateau de font en comble (ou de la cale au vaigrage si vous préférez), et en se faisant câliner par tout le monde.

L'équipage en balade
Vous l'aurez compris, pour moi le seul intérêt de cet endroit ce sont les relations humaines. Par contre, et cela commence à m'inquiéter, je me rends compte que ces relations sont orientées presque exclusivement vers mes « congénères » voileux... D'autres me parlent de super-rencontres avec les habitants, d'échanges riches et passionnants... Moi, depuis le Brésil, j'ai l'impression que tout le monde me fait la gueule. Ce qui n'ai pas très engageant vous en conviendrez. Il va falloir que je travaille là-dessus.

Voilà-voilà ! J'ai terminé. Il me reste deux choses à faire : La première est de vous repréciser, au cas où il en serait besoin, que mon avis n'engage que moi, et que je comprendrais parfaitement que vous ne le partagiez pas. Le monde est vaste, l'humanité variée, et c'est tout à fait bien comme ça.
Ensuite je voulais dédier cet article (j'ai le droit, je fais ce que je veux) à tous ces gens rencontrés depuis quinze jours. A Jicé, Tony, Yolande, Paco, Lucie, Olivier, Chantal, Jean-Philippe, Robert, Françoise, Fathia, François, Moana, Bernard, Françoise, Annie, Georges, Natalia, Manu, Mathieu, Isabelle... Et tant d'autres dont j'ai oublié les prénoms. Merci à tous ! 


T'es un peu collant mon Papa, tu sais ?

Touline en mode glamour


18 commentaires:

Pierre Truchi a dit…

Salut Gwendal, et merci pour ton reportage au style inimitable...super-Touline est craquante en mode "Sexy-cat"

aglae75 a dit…

En fin de compte tu vois qu'il y du bon à être au mouillage. Gros poutou pour le coup de blue au p'tit coeur.

Anonyme a dit…

Bonsoir Gwendal,

Finalement, tu as trouvé le trésor du lieu : faire des rencontres plus ou moins brèves et sans cesse renouvelées...

Ton billet met du soleil dans la grisaille de la métropole et un peu de légèreté dans une actualité un peu lourde... et, surtout, ne change pas de ton ! C'est pour ça qu'on te suit !

A+

David de Nantes

Cam Aro a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

J'aime bcp te lire Gwendal!! Il y a maintenant 4 ans que je me suis rebellee contre mon capitaine ici meme a Carriacou. Cela m'a vallu mon debarquement definitif du navire. Profites bien!! Une matelot de Blue Moon, bises

Monique a dit…


Tu te socialises !!

Heureuse pour toi de toutes ces rencontres!

Allez, un petit effort pour les autochtones !!!
Et tu peux continuer à poster des photos du coin...moi j'aime !!!

Des bisous

hedilya a dit…

Je découvre l'existence de cette île qui a donc l'air cool pour tout un chacun, rebelle ou non ;-) ...et c'est bonheur de te lire la raconter.

Johnny Zeisner a dit…

je m'attendais a cette vision de ta part mais franchement bravo tu as develpppé en allant cuisiner les autres ( les 12 que francais?), ton blog a carrement des interets journalistiques..sinon oui ...a l'origine en traversant l'atlantique je ne voulais pas de ca, d'etre un touriste de + a voile au milieu des autres touristes. et c'est la que j'ai decouvcert ton blog je visais le Bresil...pas arriver sur des iles a touristes ancienne collonie Anglaise ou Francaise...d'ailleurs moi toutes ces iles colonnies Anglaises me gonflent un peu ( st vincent, jamaique...)...conduite a gauche, c cher, que des noirs, ils n'aiment pas les chiens. Du coup je comprends que tu t'interresse aux autres navigateurs, niveau qualitÉ/ prix, interet, c'est le mieux.

franck a dit…

Incroyable! Tu aimes les antilles au mouillage!!
Pour voir quelque chose dans l'eau il faut chercher les patates un peu éloignées du monde ou les patates profondes.
franck sur tailana

Gwendal DENIS a dit…

@Pierre : y'a pas de quoi, si je peux rendre service...

@Aglaé : Ce n'est pas toujours facile, mais j'essaye toujours de voir le côté positif des choses.

@David : Le bon côté également, c'est que si tu rencontres un con, il s'en va assez vite. mais heureusement, c'est rare !

@Camille !!! Comment va la belle ??? Cela me touche de savoir qu'après tout ce temps tu continues à me suivre. Embrasse tes sœurs pour moi, je pense à vous très souvent tu sais ?

@Monique : Mais moi je fais des efforts : Je sourie ! Mais pas eux.

@Hedilya : Merci Madame. Tu viens quand te baigner avec moi ?

@Johnny : Je ne te cache pas que j'ai un peu hâte de me retrouver à la Martinique. Là, les gens conduisent "normalement", et mange des choses "normales" !

@Franck : Attends, j'ai pas dit que je sautais au plafond non-plus... Mais j'essaye de voir le côté positif de la chose.

Reg Desch a dit…

Gwen fais gaffe quand même ! tu deviens de moins en moins rebelle ! ;-))

Exocet a dit…

Pour des fonds plus jolis tente de faire les deux côtés en sortie du mouillage, j'y ai pris bien du plaisir a y retrouver de la faune, dans un décor de corail et de roches immergées.
Une belle balade a faire aussi de prendre la route qui part sur la droite, passe derrière le bar resto que tu trouve sympa, monte au sommet du morne puis ce transforme en chemin tu peut le suivre sur deux KM environs, des Vaches, des chèvres, des moutons, des paysage bucolique, des cochons enchaînés au pied des arbres. Des vues superbes sur les îles en direction de Grenade.
Moi j'y prenais bien du plaisir, je t'en souhaite tout autant.
Amitiés d'Exocet.

Gwendal DENIS a dit…

@Reg Desch : Ah ouais ? Tu trouves ? Je m’assagis sans doute avec l'âge...

@Exocet : Bonnes idées, mais hélas quasi impossible pour moi. Je ne peux pas plonger à partir de ma nouvelle annexe, sinon elle se retourne. Et les balades à pieds sont à proscrire... Mais bon, je me contente de ce que je vois du pont de mon bateau !

serge a dit…

SALUT ,content que ça se passe bien .peux tu me montrer les details de fixation du panneau sur la filiere ? merci

serge

Gwendal DENIS a dit…

@Serge : Tu trouveras quelques explications ici : http://laboiteuse.blogspot.com/2012/01/boudiou.html
Sinon, à la place du tube inox, qui est lourd, tu peux mettre des raccords en pvc. Ça coute rien et c'est super léger.

serge a dit…

merci mon capitaine

Jipol a dit…

Dis donc Gwendal il me semble que Touline à apprécier le Skaï des coussins d'un voilier de chez Moorings pour le café du matin !

Gwendal DENIS a dit…

@Serge : Pas de quoi !

@Jipol : Oups ! J'espère que vous n'y avez pas laissé votre caution !