jeudi 4 juillet 2013

La Boiteuse change ses dessous !

34°26.602S 58°31.795W
Buenos Aires, Argentine

Une cabane dans les arbres :
Nous sommes le samedi et cela fait maintenant quatre jours que La Boiteuse vie perchée sur ses poteaux. Lorsque je me lève le matin, mon regard se porte sur les branches d'arbres à hauteur de vue, et j'ai comme l'impression de vivre dans une cabane. Une petite maison haut perchée. Un cocon douillet à l'abri des prédateurs. Un château fort dont il suffirait de relever l'échelle pour être à l'abri de tout... Tien, finalement ce serait peut-être une belle seconde vie pour un bateau que de se transformer en cabane.
En attendant, dès la nuit tombée et jusqu'au lever du soleil j'essaye de me faire discret sur le chantier. En effet, le règlement du club interdit formellement d'habiter dans son bateau lorsque celui-ci est en carénage... Une histoire d'assurance. Bon, en théorie j'aurais pu squatter chez Laurent, ou même me payer une petite chambre d’hôtel, mais franchement je n'avais absolument pas envie de laisser ma Boiteuse toute seule... Sans parler du coût supplémentaire infligé à une facture qui commence déjà à être pas mal salée... Et puis Touline ? Vous y avez pensé à Touline ?
Donc, je la joue dans le discret, le furtif. Avec l'appuie tacite des ouvriers qui ne sont pas dupes.

Allez, frotte !
La coque est entièrement décapée maintenant. C'est du bon boulot, et je ne regrette absolument pas l'argent dépensé. Il faut savoir admettre lorsqu'on n'est pas compétent, et laisser ça à d'autres dont c'est le métier. Par contre, le nettoyage de la coque à grande eau et au savon, ainsi que le bouchage des petits trous provoqués par l'osmose, je sais faire. Et c'est donc ce que j'ai fait le dimanche. Bon, je ne tiens pas à être trop technique parce que je sais que cela vous gonfle (l'audience de mon dernier article a été une catastrophe), mais il faut quand même que je vous touche deux mots de l'osmose.
L'osmose est une réaction chimique naturelle chez les vieilles coques en polyester, genre métastases cancéreuses. C'est le genre de truc vicieux qui, s'il n'est pas surveillé, peut transformer votre joli bateau en plastique, en jolie passoire en plastique. Heureusement, La Boiteuse est à peu près saine. Les bulles d'osmose du safran que l'on m'avait signalées lors de son achat n'ont peu ou pas évoluées, et le reste de la coque est pratiquement indemne. Cela dit, lorsque je vois l'épaisseur de la coque, je me dis que j'ai de la marge...
Car en effet j'ai eu l'occasion de vérifier que le constructeur de mon Konsul 37 n'a vraiment pas lésiné sur le matériau. Comment j'ai pu faire ça ? Et bien en faisant un trou dans ma coque tout simplement !

20 mm !
Bon, je ne connais pas un seul propriétaire qui n'appréhende pas de devoir faire des trous dans son bateau. C'est comme ça. On a peur de mal s'y prendre, que l'eau rentre où je ne sais quoi, mais toujours est-il que ça fout les jetons. Mais là, je n'avais pas vraiment le choix. Car il faut quand même que je vous rappelle que depuis Sète, La Boiteuse navigue sans sondeur... Et ça, craint du boudin. Mais tout va bien maintenant puisque me voilà doté d'un tout nouveau sondeur, un Raymarine ST 40. Avec lui je vais pouvoir mouiller mon bateau sans à avoir à courir à l'avant avec ma sonde à main (un plomb au bout d'une corde à nœuds) pour mesurer combien d'eau j'ai sous la quille !

Le nouveau sondeur, qu'il ne reste plus qu'à programmer

La ligne de flottaison a été rehaussée de 10 cm
C'est mardi que j'ai attaqué la peinture... Tout d'abord une couche de primaire époxy pour l'accroche et le traitement préventif de l'osmose, puis trois couches d'antifouling. J'ai choisi un Hempel Olympic, un antifouling à matrice dure. Bon, en même temps je n'ai pas eu trop le choix, puisque l'autre option (un érodable de chez International) m'aurait coûté le double. En plus ces abrutis de chez International n'acceptaient que du cash... Et ne l'avait pas en rouge !
Car oui cher amis, je tenais à ce qu'une certaine harmonie se dégage de ma Boiteuse. Un fond blanc (Ok, on va dire blanc sale) et du rouge un peu partout. Le liseré, la capote, le lazybag, l'ancre et même jusque sous la ligne de flottaison ! Du rouge ! Du rouge ! Du rouge !

La première couche d'époxy
Le résultat, est je dois bien vous l'avouer, au delà de mes espérance. Mon bateau à repris des allures de jeune fille, et je gage qu'avec sa nouvelle Grand-voile et sa coque toute lisse, nous allons pouvoir, elle et moi, établir des records de vitesses lors de la remonté vers le Nord.

Et voilà !
Allez, je voulais attendre d'avoir quelques photos du retour de La Boiteuse dans son élément pour publier cette article, mais je sens bien qu'à l'autre bout du web, vous trépignez d'impatience. Alors on va s'arrêter là pour aujourd'hui. Ensuite, je vais allez rendre visite à mes copains les douaniers pour leur signifier que les travaux sont finis. Et demain, si la pluie ne s'invite pas à la fête, on retourne à notre place !

C'est la touche finaaaaale


Chuis tout fier !

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Wawww, comme elle est belle !!!
Moi je dis, bravoooooo capitaine, la voila toute belle, toute fraîche !
Bientôt le départ...
Bon vent et bonjour à Touline.
Lucas.

Jo. a dit…

Bravo pour tout le boulot et pour ta satisfaction ( + votre sécurité) une fois le tout bien terminé.
Je te comprends parfaitement
Astucieux ton truc pour rester à bord les nuits ...certainement une sensation "bizarre" au réveil , heureusement pour le moins de temps nécéssaire.
(? une petite , petite, touche de bleu entre les... les multiples couches de rouges ? Comme cela ce serait davantage ... "tricolore" :-))) juste pour l'identification bien entendu, nada mas ! !
BONs VENTs pour la remontée .
Caresses à Touline (Tu l'attaches -harnais-pendant les traversées ?)
JS.

Fix a dit…

Beau boulot !
Tu es fier comme si tu avais un bar tabac !!
C'est pour quand le grand départ ?

Gwendal DENIS a dit…

@Lucas : Merci ! J'avoue, j'adore mon bateau !

@Jo : Non, pas de bleu sur mon bateau. Y'a trop de bleu dans la garde robe de la plaisance ! Et puis j'ai déjà un drapeau Français de plus d'un mètre !

@Fix : C'est pour très bientôt. Dès qu'une fenêtre favorable se présente.

Monique a dit…

Yep ! Youpi ! Bravo! C'est beau !!!!

Bien bossé !!!!

Une coque rouge sang, t'as pas peur que ça attire les requins ?

Bon, je sors !!!

Gwendal DENIS a dit…

@Monique : Nan ! Le rouge c'est pour faire fuir les démons ! Je vous expliquerais...

Jean Jaccques GINOUVES a dit…

Bravo, C'est beau un boat qui se fait un toilettage complet.
Ça donne envie de t'imiter. Et c'est presque reposant de voir les autres bosser.
Et puis le rouge on le voit mieux d'avion dans une mer démontée.
Au sinon tes anciens articles m'ont donnés envie de me mettre au maté. J'avoue que j'y ais pris gout, et qu'en je sirote ma calebasse je voyage un petit peu aussi.
Bonne Nav pour les jours à venir.
Jean jacques

Alex et Xav a dit…

Youhou muy linda la boiteuse!
Le sondeur te sera bien utile quand tu viendras nous faire coucou dans les san blas (on t attend).
Sinon la couleur rouge bah on croyait que c était rapport à tes opinions politiques, non ?
Ok, je sors aussi :)

Gwendal DENIS a dit…

@Jean-Jacques : Je ne suis pas encore un grand fan, au point de ne plus m'en passer, mais le maté c'est l'idéal pour tenir la nuit sans se bousiller l'estomac avec du café. :)

@Alex et Xavier : Non, c'est AUSSI pour ça. :)
Ou alors parce que ça fait un nez de clown au bateau !

la Lésion d'Honneur a dit…

Tu vas dire que j'insiste avec les piquets mais dormir dedans en faisant confiance à ces brindilles, moi je ne sais pas si... mais bon, ce n'est pas moi ! Et un petit liséré loir dans le rouge... juste pour l'esthétique, par pour les convictions évidemment !

Gwendal DENIS a dit…

@La Lésion : Mais non ce n'était pas si flippant que ça !
Sinon, est-ce que tu sais comment c'est compliqué de coller un scotch tout à fait droit ? Alors pour le liseré noir on verra une autre fois !