lundi 24 février 2014

Mécanique et mondanités

32°01.581S 52°06.512W
Rio Grande do Sul, Brésil

Ce lundi matin, la nuit a été assez humide et la rosée recouvre le pont de La Boiteuse. Un héron termine sa nuit perché sur un Duc d'Albe à deux ou trois bateaux d'ici. Le gris du matin arrive, et le voilà qui prend son envol en poussant un cri aussi assourdissant que désagréable. C'est beau un héron, mais c'est moche quand ça parle.
Un petit vent du sud fait faseyer le penon du régulateur d'allure. Un vent du sud ? Ben oui, un vent du sud... Enfin, une petite brisounette plutôt. Un pet de nonne qui tourne et vire au gré de son humeur sans vraiment ouvrir la route du Nord pour La Boiteuse et son équipage. Enfin... Jusqu'à présent.

Alors, quoi de neuf depuis dix jours ? Ben rien... Enfin si, quand même ! Il y a eu quelques événements qui ont ponctués d'agréable manière un séjour plutôt placé sous le signe de la routine tranquille. Lundi dernier est arrivé un bateau, un Romanée battant pavillon français, en provenance directe d'Ushuaïa. A son bord, non pas un français comme on aurait pu légitimement s'y attendre, mais une brésilienne, Izabel Pimentel.

Izabel Pimentel et Paulo Baptista
Le débarquement d'une star locale, qui est sur le point de devenir la première femme brésilienne à avoir fait le tour du monde en solitaire avec escales n'est, vous vous en doutez bien, pas passé inaperçu. Un churasco a même été organisé en son honneur, et accessoirement nous y avons été associé Alain, Graziela et moi. Bonne viande, bon vin, discours et compliments... Bref, une soirée assez sympa où pour la première fois je me suis senti accepté par les socios du coin. Et croyez-moi si je vous dit que ça fait du bien !

Grrrr...
Sinon, mes problèmes de moteur ont été en partie réglés. Figurez-vous que le filtre à gas-oil n'y était pour rien ! Enfin, il méritait d'être changé c'est certain, mais en fait il s'agissait de la pompe d'alimentation qui avait rendu l'âme ! Le problème est maintenant réglé grâce aux bons soins du mécano local. Par la même occasion, il va me régler les soupapes qui cliquettent un peu trop lorsque le moteur est froid selon lui... Ce qui devrait être fait ce soir ou demain matin.

Ensuite... Et bien ensuite je vais partir ! Si-si ! Cette semaine s'annonce assez prometteuse en terme de vent (du sud-est, 10-15 nœuds, tranquillou-marylou), et je pense que je vais tenter ma chance dans les tous prochains jours. Direction, une petite baie au nord de Santa Catarina, l'enseada de Porto Belo. 400 milles... Que l'on va essayer de faire le plus rapidement et dans les meilleurs conditions possible.

Pour finir, je voudrais saluer l'arrivée de mes amis Hughes et Caroline à Puerto Williams au Chili. Ca y est ! Ils y sont ! Au bout du bout du bout du bout du monde ! Et puis aussi celle d'Astrid à l’île de Pâques ! Et puis... Bon j'arrête de vouloir parler des copains, vous n'avez qu'à vous reporter à la liste des blogs qui se trouve dans la marge. A bientôt !

C'est CHEZ MOI ici !
Un soir d'orage I
"Don" rentre sur Rio pour boucler son tour du monde
Un soir d'orage II
Un soir d'orage III (même pas retravaillée en plus !)

24 commentaires:

philippe a dit…

plaisir de retrouver ici...

Sophie L a dit…

Waaa les couleurs du ciel!
(sinon c'est comme d'hab, les honneurs c'est toujours pour Touline si j'en crois la photo!).
Bon vent Gwendal.

Gwendal DENIS a dit…

@Philippe : Merci mon poteau !

@Sophie : Ben ouais, je ne suis QUE le papa de Touline, il ne faut pas que je l'oublie :)
ps : Je n'ai retouché aucune des photos de ce coucher de soleil. Les couleurs sont donc quasiment réelles.

Monique a dit…

Charmante rencontre !
Bon , tout est réparé...prends vite le large !!!

Sonia a dit…

Mais il est tout zen le captain :) ça fait plaisir à lire

Marie a dit…

Tes photos de ciel d'orages me réconcilieraient presque avec une de mes plus grandes causes de peur irraisonnée... et irraisonnable. Je déteste l'orage, mais les couleurs de tes photos sont juste magnifiques.
Ranges vite la Boiteuse et pars vite au gré du vent!

Gwendal DENIS a dit…

@Monique : Pas encore, il reste les culbuteurs à régler.

@Sonia : Ah bon, tu trouves ?

@Marie : Moi j'aime bien les orages... de loin, quand je suis bien à l'abri dans ma maison flottante ! En mer par contre... J'ai les jetons, comme tout le monde.

hedilya a dit…

Je t'en veux de ne prévoir que 400 milles, je te jalouse de pouvoir te le permettre. Il serait déjà grand temps que je puisse repartir aussi. Je n'ai toujours pas déposé mon scooter chez le garagiste et quand je roule sur les pavés, ça couine comme une souffrance enfermée, si le temps se maintient j'irai jusqu'au au jardin des Tuileries ce WE écouter les mouettes.
Bon vent, Je t'embrasse parisien.

Gwendal DENIS a dit…

@Hedilya : 400 milles, c'est déjà beaucoup en ce qui me concerne. Si je pouvais faire moins... Mais je ne peux pas ! Y'a rien entre ici et là-bas, juste un truc que les locaux appellent la "Costa Náufragos", la côte des naufragés... Sympa, non ?

... a dit…

superbes photos, il y a vraiment des endroits dans le monde où la nature est féerique, quelle beauté, il faut vraiment preserver tout cela...!!! bonne continuation socio..

Glen Mare a dit…

Belles images, belles rencontres, elle est pas belle la vie ???4

Gwendal DENIS a dit…

@... : Socio ! J'ai appris depuis qu'ici à Rio Grande, être un Socio me permettrait de payer deux à trois fois moins la place de port ! Et en plus j'aurais le droit de me baigner dans la piscine...

@Glen Mare : Ben si ! Sinon, franchement, j'en changerais ! :)

Anonyme a dit…

bon alors, te trompe pas ! en sortant du canal c'est tout de suite à gauche hein !? Te trompe pas de direction sinon tu va finir par rejoindre tes potes près d'Ushaia, dont ils sont à présent bien proches!(Cool Google earth en simulateur de vol quand même, non ?)

au programme des plages salustres et du grand rien jusqu'à effectivement Enseada de brito, l'Anse de l'abri ? Le nom en dit long sur les choses locales...hummmm ...!

le plan B est soit plein nord ... soit ... plein nord !!!?

re hummmm...!

j'espère que Mercedes, la boiteuse & co sont bien préparés !... et en forme.
sinon ça a l'air absolument magnifique une fois sur place.
Je vous souhaite donc une très belle route !

et todo bem ...



Papa Raju

Gwendal DENIS a dit…

@Papa Raju : Non, je pense aller 40 milles plus haut. Ici, exactement :
27°08.5261S 048°32.4869W
Tant qu'à faire, je rajoute une dizaine d'heure et je suis à l'abri d'une île sympa !

... a dit…

a Cuba ce terme outre d'être amical rappelle le lien revolutionnaire chez les personnes agées, les jeunes l'emploie indifferement à la place de celui d'amigo, par contre un ami etranger ne peut être appelé socio car il n'a pas partagé la même histoire à moins d'être politiquement encarté....au venezuela surtout en ce moment il est plus agressif

Gwendal DENIS a dit…

@... : Bref, ce n'est pas demain la veille qu'on m’appellera "socio" !

... a dit…

Peut être, mais je voulais dire que dans certains pays ce terme (loin d'être péjoratif) a plusieurs sens, ce qui en fait son charme. Au Bresil ce doit être l'équivalent d'amigo, quoique la revolution bolivarienne fait beaucoup de progres en amerique du sud ces dernières années...

Anonyme a dit…

Bonjour Gwendal,
Merci pour ce moment de partage.
As-tu repris la mer ?
Si c'est déjà fait, je te souhaite bon vent.
David de Nantes

la Lésion d'Honneur a dit…

pas tout compris pour "socio"... On le nait ou on le devient ?
bonne route !

... a dit…

pour "la legion d'honneur" : socio est la diminution de socialiste...C'est un terme utilisé surtout dans les pays qui veulent l'accession de la revolution bolivarienne en amerique du sud, tels le venezueala, le nicaragua, cuba etc...Par extension c'est devenu l'equivalent du therme amigo lorsqu'il est employé entre des personnes censée utiliser les mêmes idées...Je l'ai souvent entendu à Cuba...Pour son utilisation au Bresil notre hôte pourrait peut être nous donner des pistes de comprehension...?

... a dit…

En espagne c'est un supporter de football...Comme le futbal n'est que peu pratiqué à Cuba il a donc le sens dit plus haut....avec mes excuses d'étaler ma science...désolé

Gwendal DENIS a dit…

@David : Eh non ! Toujours à glander au même endroit !

@La Lésion : Ça dépend si tu nais avec du pognon ou pas !

@... : Ici, au Brésil et en Argentine également, il s'emploie dans le sens de "membre", ou de "sociétaire". Rien à voir avec le profil politique, mais plutôt comme je le disais plus haut, tout à voir avec l'épaisseur du porte monnaie :)

Redge de l'estac a dit…

Salut Gwen !

Quand ton moteur fait des siennes pense à lui : http://www.yvesplantenavigateur.com/carnet-de-voyage.html
et dis toi que Moitessier, retirer tout le temps son hélice...

Je bois mon premier Maté à ta santé, tu m'as donné envie ;-)
todo bom tudo bem, super bom !

Redge "qui souhaite aussi te rejoindre..."

Gwendal DENIS a dit…

@Redge : Ce qu'il y a de bien, c'est qu'on peut toujours trouver plus mal loti que soit bien sûr. Sauf que eux, ils l'ont fait par choix, alors que moi non !
A ta santé !