samedi 15 mars 2014

Au mouillage

27°51.095S 48°35.127W
Enseada de Pinheira

Je n'avais pas envie de vous raconter cette première semaine au mouillage. Non, je me disais qu'écrire juste pour me plaindre et vous dire combien je m'emmerde ne devait avoir que peu d’intérêt pour le lecteur. C'est vrai quoi, vous avez sans doute autre chose à faire que supporter la longue liste des choses qui m'ennuient au quotidien et qui font que je déteste toujours autant les mouillages. Et que c'est pas prêt de changer, épicétout.

La Boiteuse à Pinheira

Bref, contentons-nous donc des bonnes nouvelles ! Euh... Attendez, laisser moi le temps de réfléchir... Ah ben non, y'en a pas. Le moteur de la Boiteuse est toujours en rade. Le hors-bord de Miss B aussi (par solidarité sans doute). Il fait un temps pourri un jour sur deux ce qui fait que les panneaux solaires peinent à recharger les batteries usées par les tentatives de démarrages infructueuses. En face du bateau c'est un trou paumé où il faut marcher une demi-heure pour trouver de l'internet ou un supermarché (et pas dans la même direction bien sûr, sinon c'est pas rigolo). Quant à y trouver un mécano, cela relève de la gageure.

Quoi d'autre ? Ah si ! Un autre voilier est au mouillage de l'autre côté de l’isthme. Ce sont des français, Claude et Martine qui navigue depuis dix ans sur un dériveur battant pavillon belge : Le Gwenalys. Ils sont bien sympas mais étant donné la configuration des lieux nous ne pouvons hélas nous voir bien souvent. J'aimerais bien faire le tour de l'île pour aller planter ma pioche à côté d'eux histoire d'avoir de la compagnie, oui mais voilà, sans moteur c'est quasiment impossible. Un atterrissage à la voile c'est cool ok, mais souffrez que je ne m'y risque que lorsque je n'ai pas d'autre choix.

Gwenalys

Bon allez ! Vous savez que ce qui fait mon charme et illumine mon indéniable personnalité c'est que j'arrive à positiver quelque soit le train de merde qui me passe dessus. Et le bon côté des choses, c'est qu'avec les deux kilomètres que je me tape par jour à la rame, plus les quatre autres que je fais à pied quotidiennement, je maigris à vue d’œil !

PS : Last news, Gwenalys a fait le tour de l'île et est venu mouiller à quelques centaines de mètres de la Boiteuse. C'est cool !

Faut que je rentre au bateau, ça se gâte...

10 commentaires:

FLOTILHA.COM a dit…

Si la montagne ne vient pas à Mahomet, Mahomet ira à la montagne... ou, dans le cas, c'est le contraire?

Sophie L a dit…

Gwendal, il faut que tu investisses dans une dame de nage et un bel aviron de godille! ;) Bon courage en tout cas, je comprends que ça n'est pas très marrant, j'espère que tu vas trouver quelqu'un pour réparer ton moteur rapidement.

Anonyme a dit…

Bonjour Gwendal,
Mercedes aurait-elle un lien de parenté avec le moteur chinois de Tara Tari ?
Blague mise à part, il n'y a personne (un pécheur ou autre) qui a quelques connaissances en mécanique ?
Je ne doute pas que va trouver une solution. Courage !
Heureux qui comme Gwendal a fait un beau voyage... et qui va vite quitter son mouillage !
David de Nantes

Ad Dresseur a dit…

Idée n°1 :une jolie mécanicienne à fond de cale et un moteur électrique pour l'annexe?

aglae75 a dit…

A toutes choses malheur est bon, puisque le mouillage te fais maigrir. Avoue que maigrir sans se priver et se faire un corps d'athlète, ça t'aidera à relativiser sur les bienfaits du mouillage. ;)

Gwendal DENIS a dit…

@Flotilha : J'en sais rien ! Je ne crois pas aux montagnes !

@Sophie : Beurk la godille ! J'ai peut-être trouvé une solution...

@David : Logiquement (croisons les doigts) je m'en vais demain... Mais je vous raconterai tout après !

@Ad : Si seulement... :)

@Aglaé : Même pas sûr que ça m'amène à relativiser ! cela dit, on se fait à tout...

... a dit…

Salut,
quand tu dis Trinidad, tu parles de Trinidad y tobago...? Je viens de jeter un oeil a la carte elle a une forme delirante cette île...

Anonyme a dit…

Je croise les doigts avec toi.
Bon vent et bonne mer !

David de Nantes

Monique a dit…

Bon, ça se gâte provisoirement ...

Et si tes amis te remorquaient jusqu'à un lieu plus animé où tu trouves un mécano oh ! oh !???
Ou soient tellement solidaires qu'ils fassent quelques miles et te ramène le matos et le mécano ?

Dis, papa, c'est encore loin la prochaine étape ?



Gwendal DENIS a dit…

@... : Oui, c'est bien Trinidad et Tobago. Trinidad ressemble un peu à une corne d'abondance...

@David : Merci !!!

@Monique : T'as de l'intuition ma Momo !!! C'est ce qui est prévu dès demain. :)