jeudi 14 octobre 2010

Grèves

C’est marrant comme la vie peut être drôle parfois... Enfin, quand je dis drôle, je veux dire bizarre, biscornue, surprenante... Genre vous êtes peinard, les choses s’annoncent bien, vous vous dites chouette, la vie est belle, et puis non... Il y a un truc qui débaroule et qui vient chambouler cette belle harmonie qui s’annonçait.

Ouais, c’est ça, ça s’appelle un contretemps. Et puis vous devez commencer à en avoir l’habitude puisque je les collectionne depuis le début de cette histoire. Ceci dit, qui dit collection, dit forcément une certaine connaissance du sujet... Voire une habitude. Et qui dit habitude, dit maitrise, et qui dit maitrise dit forcément philosophie. Donc les contretemps je commence à les philosopher grave.

Voici ce qui se passe.
Hier, super nouvelle. En taillant le bout de gras avec mon broker, histoire de finaliser l’expertise de la Boiteuse, j’apprends avec joie que les propriétaires sont déjà en train de débarrasser le bateau, et que dès le compromis signé, le virement fait, je pourrais commencer à naviguer dessus avec des papiers provisoires... Ce qui veut dire concrètement que dès la fin de la semaine prochaine, logiquement et si j’ai bien tout compris ce que m’a dit le monsieur, j’embarque et je ramène la Boiteuse à son port d’attache, Villefranche-sur-Mer.

Vous imaginez l’impatience qui s’est alors saisit de moi. Quand j’ai eu raccroché le téléphone, j’ai gueulé « YES » dans mon salon, que même je suis sûr que les voisins l’on entendu.

Bref, c’est donc l’esprit en joie que j’ai attaqué cette journée. Je suis allé à ma leçon de navigation pour le permis hauturier, et puis j’ai fait un peu de shopping chez les bouquinistes du vieux Nice... J’y ai dégoté trois livres incontournables. Deux de Moitessier, La longue route et Un vagabond des mers du sud, et Kurun autour du monde de Le Toumelin. Des classiques de chez classiques qui feront bien dans ma bibliothèque de bord.

Et puis, la nouvelle est tombée en fin d’après midi : Retraites : nouvelle journée d'action mardi 19 octobre...

Et merde... Ça veut dire que pour me rendre à Cogolin, ça va être la galère comme disent les journaleux.

Alors ne vous méprenez pas. Je suis entièrement d’accord avec cette grève, vous le savez. Je l’appelle de mes vœux depuis suffisamment longtemps pour ne pas me réjouir de voir enfin la population se soulever en masse et dire non à ce pignouf de Sarkozy.
Mais pourquoi ce jour là ? Hein ? C’est exprès pour paver ma route de caillasses bien tranchantes histoire que j’apprécie encore plus la moquette du carré de la Boiteuse ? Hein, c’est ça ?

Bon, philosophons ai-je dis. Nom de dieu de merde j’y arriverais. Même si je dois y aller en stop, je serais à 11h00 à Cogolin, point barre. (Peut-être qu’en partant la veille ?)

Mais je garde à l’esprit l’information la plus importante, je pourrais aller à mon stage de survie en bateau... Ça mes poteaux, ça va être le pied !
Je m’y vois déjà : Partir deux jours avant, tranquillou Marylou. Trouver un petit mouillage sympa dans les environs des îles d’Hyères... Et puis pour le retour, flâner le long des côtes varoises... Ça va être bien. Oh oui, ça va être bien...

14 commentaires:

Gildan a dit…

Donc, si je comprends bien, tu as une maîtrise en philosophie ! C'est ça ?
;^)

'Tsuki a dit…

Ah ben oui, la grève, c'est la fête aux gens qui z'auront pas de retraite, pendant que ceux qui s'accrochent à le leur leur pourrissent la vie...

Blague à part, il y a quand même un truc que je ne pige pas... C'est pourquoi tout le monde angoisse au sujet de l'âge de la retraite ; parce que à mon avis, c'est une mesure gouvernementale qui n'a pas vocation à perdurer dans le temps... Le taux de chômage des plus de 50 ans est tellement fort qu'ils avaient déjà été obligé de créer le concept de pré-retraite, alors...

Gwendal a dit…

@Gildan : ouais, je commence à m’y faire. En fait, hier je voulais vous annoncer la bonne nouvelle, et puis je me suis dit : T’emballe pas le Gwen, tu vas voir qu’il va te tomber un truc sur le coin du nez...
Et bien ça n’a pas trainé ! Résultat, le fait d’avoir anticipé le truc, et bien ça me permet de ne pas trop en souffrir.

@’Tsuki : Je ne rentrerais pas dans la polémique, car on n’est plus sur JVVD, mais tu te plantes. Heureusement que Pseudo nous a quitté, parce que sinon tu en prendrais encore pour ton grade. *_*
Ce que je retiens, c’est que les camarades se battent, que ça tombe mal pour moi, mais je vais faire avec car leur combat est plus important que l’achat de mon bateau... C’est tout.

monique a dit…

M'enfin, Gwen, arrête de philosopher et fais toi plaisir...tu pars la veille à Cogolin, tu te trouves un petit hôtel sympa et pas cher ( tu peux bien te faire ce petit plaisir..)
et le lendemain, si la grève continue, ben, tu dors sr le bateau!

Va pas te faire des contretemps là où il n'y en a pas !!!

Gwendal a dit…

@Monique : Ben oui, c’est ce que je vais faire... Lundi je vais passer à la gare et prendre la température, et puis j’improviserais en fonction.

'Tsuki a dit…

Mes propos étaient ironiques. C'était du second degré.

Je ne voulais pas initier une polémique, mais faire une remarque quant à une possibilité pragmatique : reculer l'âge de la retraite ne fera qu'augmenter une classe de chômeurs. La seule véritable solution en France ne consiste pas à augmenter le temps de travail : du travail, il faudrait qu'il y en ait pour que cela ait un sens. Recréer un appareil de production en France me paraît être plus urgent que ces grands effets de manches gouvernementaux, et ces grandes luttes populaires, c'est tout.

(Quant aux remarques de Pseudo, si elles m'ont les premières fois effectivement atteinte, j'avais appris à les ignorer. Le personnage est d'autant moins intéressant qu'il n'est précisément plus là, lui)

Sur ce : PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !

J'te postillonne un bon petit vent de derrière mes fagots (de bûcher de sorcière, hahaha) pour que tu ramènes ton voilier à bon port sans embûche.

Jack Sparrow a dit…

on te sent heureux là...et çà fait du bien.

Gwendal a dit…

@’Tsuki : Ok sorry, j’avais pris ça au pied de la lettre... C’est qu’en ce moment je suis un peu sur les nerfs par rapport au climat social. J’imagine que mes gueulantes sur JVVD doivent me manquer...

@Philippe : T’as pas idée à quel point mon Philippe... Et en même temps, je stresse un peu et j’en perds le sommeil, ce qui n’est pas bon. J’ai hâte de partir pour passer sur un mode plus serein.

monique a dit…

Ceci n'est pas un blog politique..ceci n'est pas un blog politique, ceci n'est pas...

Jack Sparrow a dit…

je rappelle que ce blog est un œuf et qu'un œuf ne fait pas de politique, d'ailleurs il passe en mode sereine...et il a bien raison, c'est tout bon le Gwen, ne te stresse pas trop, garde ton calme et le bras sûr, comme quand on monte à la lame et que la coque que tu sens vibrer par dessous ton cul part au surf sur la longueur de la vague, griserie d'un mmoment, bonheur fugace mais réel, sans explication ni jsutification, "la vie et rien d'autre..."

Eric citoyen a dit…

Je connais bien le coin de cette photo ... c'est le cap sicié devant il y a les deux frères "petites iles" tout cela se trouve à la Seyne sur Mer.

Je pense que la photo est faite de Saint Mandrier.

@+

Bésitos

Gwendal a dit…

@Monique : Absolument ! Quoique...

@Jack Sparrow : Ah... Que de belle façon ces choses-là sont dites... Je connais, et je sais apprécier, ces moments magiques. C’est du bonheur en branche.

@Eric : C’est tout à fait possible, j’ai cherché une photo en tapant « côtes varoises » et il m’est sorti celle-ci.

cazo a dit…

Arrête, Gwen, tu vas y aller, et à cloche-pied s'il le faut... tu vas pas pouvoir patienter.

Tente le co-voiturage, en période de grève, ça peut marcher. Ou les camions (s'ils sont pas en grève...).

Pour les manifs, j'en suis à ma 3eme (j'en ai loupé une), et mardi ça va être saignant. Il a du Q le 0 de l'Elysée que les étudiants soient trop occupés à s'inscrire dans les cours à la fac pour se joindre au mouvement... Parce que dans les cortèges, ça sent la radicalisation.

En plus, à Toulouse, les p'tits gars de la FSU ont monté un groupe de quadras qui reprend et détourne les paroles de standards, ils sont excellents... ça déménage, et de plus en plus de gens connaissent les paroles, ça le fait.

exemple : sur l'air de la salsa du démon

"oui, oui, oui,
je suis trésorier
je remplis les caisses de l'ump
oui, oui, oui,
je veux réformer,
Vider les poches des retraités

Nicolas m'a dit "fais pipi là"
J'fais pipi là, j'suis payé pour ça,
Pendant que ma femme cajole liliane,
Nous on a la banane!

(...)

refrain:
c'est la , c'est la, c'est la,
Réforme à la con (x4)."

etc.

Prochaine manif, je les enregistre !!

Gwendal a dit…

@Cazo : Bien sûr que je vais y aller ! Bon, je ne sais pas encore comment, mais je vais y aller !