vendredi 1 octobre 2010

La Grande Décision


On est le 01.10.10. Que des uns et des zéros... Une journée idéale si l’on en croit la numérologie... Enfin, je dis ça mais j’en sais rien en fait.
Bon, c’est pas tout ça, mais si je me permet d’interrompre le cours de mon récit sur les aventures du Gwen en Bretagne-Sud, c’est pas vraiment pour vous faire chier avec des considérations d’insomniaque (il est 04h10 du mat alors que je commence à écrire cette diatribe) mais plutôt pour vous informer d’une avancée majeure dans mon projet de Tour du Monde (à la voile, en solitaire et avec escales).

Alors attention, ouvrez bien vos mirettes, roulement de tambours... J’ai trouvé la Boiteuse !

Oui m’sieurs-dames, la Boiteuse avait un nom, elle a désormais un visage.

Alors voilà comment ça c’est passé...
Lundi dernier, le 27 donc, j’étais dans une de mes phases de recherche active, genre je consulte les sites dédiés et j’envoie des mails pour avoir des renseignements supplémentaires sur tels ou tels bateaux.
J’avais notamment en ligne de mire un Finnrose 37 au prix particulièrement alléchant... Le lendemain, n’ayant pas de nouvelles je me permets donc de téléphoner au vendeur pour en savoir un peu plus. Le type est sympa (comme un vendeur) et en plus il s’appelle Denis... Bref, on cause, on cause, et il m’avoue alors que le Finnrose est peut-être peu cher, mais c’est parce qu’il est tout pourri.
Gloups ! Me dis-je. Tout pourri comment ? Tout pourri, genre tu rajoutes 20 000 euros pour arriver à quelque chose de correct qu’il me répond.

Bon d’accord, la conversation ne s’est pas exactement passée comme ça. Mais c’est moi le patron et je vous la raconte comme je veux.

Bref, il me demande c’est pourquoi faire le bateau. Pour faire un tour du monde, que je lui dis. Ah, dans ce cas j’ai peut-être quelque chose qui vous conviendra... ! Et il m’envoie sur son site pour que j’y zyeute une annonce concernant un Konsul 37.

J’y va (bouh... J’commence à mal causer la France moi...), et là je tombe sur un bateau que j’avais déjà vu. Je veux dire par là que dans le cadre de mes recherches intensives et un peu aléatoires, j’étais déjà tombé sur ce bateau mais que je l’avais écarté car je trouvais sa couleur particulièrement moche. Et puis en plus il était dans ma fourchette haute et il lui manquait des tas de trucs pour être vraiment opérationnel...

Et le type de me dire que si il devait faire le tour de la planète il choisirait plutôt celui-là que le premier. Que c’est de la fabrication allemande, robuste à souhait. Entretenu à l’allemande puisque le proprio actuel est allemand... Bref, le prix est extrêmement bas par rapport à la qualité du bateau... etc, etc.
Bon, à un moment il faut arrêter d’imaginer les choses et il faut savoir passer à l’action. Et puis une visite n’engage à rien, n’est-ce pas ? Nous convenons donc d’une visite pour le lendemain. Où ça ? Aux Marines de Cogolin, dans le Var. Parfait, j’y serais.

Le lendemain, après deux heures de train et autant de bus me voilà donc à Cogolin. Je rencontre le type et nous allons ensemble sur un ponton pour visiter le bateau...

Les propriétaires sont là, et comme je suis un gentil garçon poli et tout, je m’abstiens de leur dire que la couleur de leur bateau est à chier. Ouais, j’suis comme ça moi, j’aime pas faire de la peine inutilement.

Cela dit, cet apriori négatif que je trimbalais depuis le début a disparu bien assez vite à peine avais-je mis le pied sur le dit bateau. Mais alors fissa, il est parti l’apriori !

Tout était nickel. Propre, en bon état, tout l’accastillage vieux de trente ans semblait comme sorti de l’usine. Et pas de la merde je vous prie de me croire. De l’acier massif !
J’avise aussitôt le mât. Des winchs beaux comme des sous neufs, avec amoureusement enroulé autour des câbles à la place des drisses. GV et voile d’avant, même combat ! Le tout sans une trace de corrosion !
Et dedans, tout est à l’avenant ! Tout rangé, tout beau, tout propre ! (combien de temps cela le restera, c’est une autre histoire...). Le moteur, un Mercedes de 42 cv, avec des durites toutes neuves et des serflex qui brillent. Les fonds... Ah les fonds... Pas une trace d’humidité...

Une heure plus tard je ressortais de là complètement tourneboulé. Bref, j’ai été séduit.
En attendant mon bus de retour, je me disais : Bon mon Gwen, il te plaît c’est évident. Alors qu’est-ce que tu fais ? Tu saute le pas ou bien ?

Et ça a été ce genre de réflexion pendant toute la soirée. Pendant pratiquement toute le nuit, puis la journée du lendemain... Et hier au soir, après avoir pris conseil auprès de Momo et de Philippe, j’ai pris ma décision.
Bon ok, je crois bien qu’elle était déjà prise cette décision, et que j’avais juste besoin qu’on m’y encourage c’est tout. Mais quand même, je me suis couché en me disant : Est-ce que tu te rends bien compte de ce que tu fais ?

Ce matin, au réveil et après une très courte nuit, la première chose à laquelle j’ai pensé c’est bien sûr à la Boiteuse... Et je vous avouerais que j’étais moins chaud que la veille au soir. J’ai laissé démarrer la matinée tout doucement en essayant de me remotivé, et c’est finalement sur les coups de 10h00 que j’ai téléphoné au vendeur...

Alors voilà, la Boiteuse sera donc un Marckmann Konsul 37 de 1979.

Alors bien sûr, je me dis qu’il est un poil cher et qu’il va falloir que je rajoute pas mal de matos pour le rendre opérationnel pour le grand voyage. Mais le calcul que je fais c’est qu’il vaut sans doute mieux mettre des sous dans du solide dès le départ, plutôt qu’avoir à dépenser inconsidérément par la suite. L’avenir me dira si j’ai fait le bon choix.

La semaine prochaine je retourne à Cogolin pour cette fois-ci faire une sortie en mer afin de voir ce qu’il a dans le ventre. Puis j’assisterais à sa sortie de l’eau et à son expertise... Et à l’issue, si tout va bien je signerais définitivement.
Au fond de moi, je suis persuadé d’avoir fait un bon choix. Je le sais sans vraiment pouvoir l’expliquer. Et même si la raison étaye mon intuition, c’est d’abord cette dernière qui a eu le premier mot. Je sens au fond de mes tripes qu’elle et moi on va vivre une sacrée histoire d’amour... J’ai envie que tout aille bien. Je sais que tout ira bien, je le sens. Et pour une fois dans ma vie, moi le rationnel cartésien, j’ai décidé d’écouter mes tripes.

PS : Cliquez sur les photos pour les agrandir.

12 commentaires:

Les aventures de Shaka a dit…

Il faut écouter ses tripes des fois... la Boiteuse semble lui aller comme un gant !

Un petit pas pour l'homme, mais un grand pour faire le tour du monde :) c'est d'avoir un bateau !

On pense à vous ! pour que ca clique entre vous deux !

JC (shaka)

Gwendal a dit…

@Shaka : Merci Jean-Charles pour ces encouragements. C’est vrai que ça lui va bien comme nom... Ou plutôt que le bateau va bien avec le nom. Du coup, ce vert je commence à l’apprécier finalement... (Nan ! J’rigole !). Salutations à la petite famille !

cazo a dit…

Voilà un cap de bonne espérance allègrement franchi !!

je n'ai strictement aucune idée de si oui ou non c'est un bon rafiot...

Par contre, je crois que la couleur bling-bling (je lui vois un côté un peu doré) et très tendance, tu aurais tort de le blanchir... encore que, tu sais qu'il est encore temps de l'immatriculer à Gwada!

J'attends avec impatience de te voir installé dans ce boat sweet boat!

L'aventure démarre...

monique a dit…

Je n'ai toujours pas compris en quoi la couleur avait une telle importance au départ, alors qu'il suffit d'un coup de pinceau pour la changer..peut-être encore une de ses superstitions de marin...que je peux comprendre, moi, la théâtreuse qui n'ai jamais porté du vert sur un plateau et qui n'ai jamais prononcé le mot "corde" dans un théâtre ( c'est pour cela qu'un des rares termes que je connaisse sur un bateau est "drisse" ..)

Je t'ai encouragé pour "l'intuition" : j'ai tout de suite senti que Konsul collait avec Gwen...

Reste l'"essayage" voir si tu apprivoises facile son comportement sur l'eau...c'est une histoire d'amour, donc aussi une histoire d'accord entre deux corps. Quelque chose comme : après le coup de foudre faut voir si la rencontre charnelle est à la hauteur...

Je pense à toi pour ce premier rendez vous.

Gwendal a dit…

@Cazo et Monique : Vous allez croire que je verse complètement dans l’irrationnel (Ce qui ne serait pas pour déplaire à notre amie Lucifer), mais j’ai là encore l’intuition que tout va bien se passer. J’ai trouvé cette vidéo sur le net, où l’on voit un Konsul 37 sur une allure de près... http://www.youtube.com/watch?v=tOpfvcZF4Xc

Je trouve qu’il a fière allure moi... Il a une façon de prendre la vague qui me titille l’oreille interne !
Sinon, pour la fixette sur la couleur je vous avoue que je n’en fait plus vraiment une montagne. C’est vrai que le vert n’est pas ma couleur préférée et qu’un coup de pinceau est si vite appliqué... Un rouge vif me siérait plus, mais bon je commence à m’y faire. Je dirais même que ce côté « moche » va bien avec le nom et avec moi si vous voyez ce que je veux dire. La Boiteuse, ce bateau vert-moche qui parcourt le monde de son petit pas tranquille... Ça le fait je trouve.

lucifer ! a dit…

c'est qui qu'a dit "lucifer " ?
ah ! c'est toi gwen!
désolée d'émerger un peu tard .
émerger, c'est bien le mot , car
chuuut !secret défense !
j'étais justement dans le sous-marin qui t'escortait ... mais oui!
et je n'en perdais pas une de tes aventures .
je me réjouis de voir comment tu gères tout ça, avec l'intuition enfin à la barre .
tu sais que le vert-moche est la couleur préférée des irlandais et des allemands.

Gwendal a dit…

@Lucifer : Dis-donc toi, tu as les oreilles qui trainent à ce que je vois ! Content de te lire de nouveau, et j’espère que tu vas bien.
Bon, le vert-moche couleur préférée des allemands, j’avais remarqué, merci. C’est surement pour pouvoir se camoufler dans les lagons...

Le coucou a dit…

Il a l'air vachement bien aménagé, si c'est bien son carré sur la photo ! Pour le tour du monde, c'est vrai qu'il serait bête de lésiner sur l'animal, si tu as le choix.

Gwendal a dit…

@Le Coucou. Ce sont les vraies photos, et effectivement il est pas mal aménagé. Des tiroirs, des rangements partout ! Et avec 37 pieds, j’aurais de quoi vivre sans trop avoir l’impression d’être dans une boite de conserve. Mais bon, ma marge de choix n’est pas si grande, et je vais devoir serrer le budget pour le matos complémentaire...

Bourreau fais ton office a dit…

Bin il semblerait que tu ais choisi le bon moment pour écouter ton intuition. Comme Cazo je n'ai aucune compétence pour juger de la qualité du bateau, mais la photo est belle (malgré la couleur) et ton enthousiasme est communicatif : moi aussi je l'adopte, ce Konsul !

Grande décision, grande étape. Le suspens monte ... :)

Gwendal a dit…

@Bourreau : J’espère que l’avenir me donnera raison... En fait, de devoir attendre me mine un peu. Ca me laisse trop de temps pour cogiter, et je me pose tout un tas de question... Et il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps.
Allez ! Plus qu’une semaine à attendre...

'Tsuki a dit…

Question investissement, je crois que tu as raison de choisir le solide et le fiable pour un poil plus cher. J'ai toujours géré tous mes achats de cette façon-là, et je n'ai jamais été déçue, sauf les fois où je me suis laissée tenter par la bonne "occaz'" qui s'est avérée un plan super pourri (comme un de mes PC : 249 euros TTC, pas cher ! Trois mois d'utilisation et il en est à son 2ème aller-retour en SAV : après un cramage du disque dur, c'est la carte mère qui s'est retrouvée avec le coeur fendu... Nan, il vaut mieux payer la qualité dès le départ... Je l'ai vu à l'achat de matériaux sur la rénovation de ma maison aussi...)

Sinon il a l'air pas mal, ce raffiot tout pourrite... J'ai hâte de savoir ce que donnera ton bout d'essai, cher insomniaque...

(Sinon, pour tes photos, elles sont aussi moches que les miennes : bravo, hohoho...)

:D