mercredi 30 décembre 2015

Back to the water

10°40.788N 61°37.257W
Carenage Bay, Trinidad

Ready ?
Sept heure du matin ce mardi 29 décembre, j’attrape Oscar au bar de la marina. Il sirote un café, et bien sûr ne m'en propose pas. Je lui tend la main pour le saluer, et celle-ci reste un instant en suspend... Putain, celui-la pour lui arracher un semblant de convivialité, il faut vraiment se lever de bonne heure... Il me demande quand est-ce que je compte mettre mon bateau à l'eau. Un rien provocateur je le regarde dans les yeux et je dis : «  Right now... ».

Il regarde le ciel à l'est et comme moi voit le gros nuage d'averse qui approche. Il hésite un moment puis se tourne vers moi et dit : « Ok, let's go ».

Alors on a l'etsgoté. Lui et son compère placent les sangles et La Boiteuse ne tarde pas à décoller dans les airs. Touline est perplexe et regarde ça de loin. Sont tarés ces humains, elle était bien la maison ici, pourquoi ils l'a bougent encore ?

Et puis on arrive sur le bord de la darse... et l'orage nous rattrape. Bon, c'est l'affaire d'un petit quart d'heure... Alors j'en profite pour faire une petite vidéo.



Un quart d'heure plus tard, vroum, c'est reparti. Touline c'est fait piéger sur le bateau et fait des aller-retours en miaulant. Mais bordel ! Pourquoi vous la bougez encore ? Surtout quand je suis dessus ! Z'êtes malades ??? La quille n'a pas encore touché l'eau qu'elle saute et se barre fissa-fissa. 
 

C'est à moi de jouer maintenant. Je grimpe à bord pour contrôler les amarres et les pare-battages, pendant que les deux frères-sourire me hâlent jusqu'au quai. Un petit coup de main pour remettre l'étai en place ne serait pas de refus... Merci les gars. Heu pardon : « Thank you guys ! »

Ô temps suspend ton vol...
Bon, qu'est-ce que je fais maintenant ? Ah oui, faudrait peut-être vérifier que je ne coule pas, non ? J'allume Mercedes. Elle se fait tirer l'oreille mais ça va. Pas d'eau par le presse-étoupe, c'est bon. Les chiottes maintenant. C'est aussi sec que mon gosier. Ah tien, faut que je fasse le plein d'eau... Je me démène pendant une heure, et après avoir retendu les haubans et rincer le pont, je me dis que je peux peut-être y aller. Elle est où Touline ? Elle est là, allongée sur le béton de la darse. Suffisamment près pour garder un œil sur ce qu'il se passe, mais pas trop non plus, au cas ou je voudrais la forcer à monter à bord. Je m'approche en lui parlant gentiment... et elle se barre aussi sec. Non mais tu m'as pris pour une chatte de l'année ou bien ?

Je profite une dernière fois du quai
C'est pas grave, je la récupérerais plus tard... Il est neuf heure du matin et il n'y a personne qui semble vouloir me donner un coup de main pour larguer les amarres. Tant pis, je me démerde tout seul. Comme d'hab. Devant, derrière et hop, on est parti ! Un petit tour d'honneur pour voir ce que ça donne du côté de l'arbre d'hélice... On dirait bien que tout fonctionne. Le mouillage est plutôt désert, puisque qu'il n'y a plus pour l'heure que deux bateau. Un Français et un américain. Je plonge mon ancre entre les deux. Un petit coup de marche arrière... Ça a l'air de tenir.

pfff... Me fais chier.
Au bout d'un quart d'heure, je me fais déjà chier. J'ai l'impression d'être en prison. Alors je saute dans le dinghy et hop, direction le bar ! De toute façon il faut que je paye ce que je dois pour le chantier... Je grimpe à l'étage et c'est maintenant sœur-sourire qui me reçoit. Celle-la j'vous jure... Le plus joli petit lot du quartier qui souri à tout le monde, sauf à moi. Je ne sais pas ce que je lui ai fait... Elle est peut-être raciste, qui sait ?

Elle se plante dans la facture, en me rajoutant une semaine. Heureusement, je surveille... Parce qu'au final ça fait 5196 TT$. 743 Euros si vous préférez. Aïe, j'ai la carte bleue qui couine en entrant dans le lecteur.

Si j'étais un bon gestionnaire, il faudrait que je totalise tout ce que cette escale m'a coûté. Mais comme je n'en suis pas un... Tout ce que je sais c'est que j'ai largement dépassé les cinq milles balles que je m'étais alloué au départ.

Bon les enfants, je vous laisse. Comme je vous l'ai dit dans la vidéo, je compte rester une petite semaine, et ensuite on se barre. Tien, faut que je pense à acheter les drapeaux pour les escales à venir... Celui de Grenade, et celui de Saint Vincent... Ensuite, c'est la France ! (Youpiiiiii !)

Passez un bon réveillon de fin d'année, et on se retrouve l'année prochaine !

Où est-ce que vous allez avec ma maison ?!?

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Gwendal,

Des news et des vidéos qui font plaisir à voir !
Paré de nouvelles escales si Touline veut bien rejoindre le bord...
Profite des derniers jours de 2015 et je te souhaite une riche année 2016.

Bon vent.

David de Nantes

aglae75 a dit…

J'ai admiré le beau safran avec toutes ses couches d'antifouling, c'est bien la peinture ça donne un air de neuf à tout. Bonnes fêtes de fin d'année et comme tu dis à l'année prochaine. Bisous

franck a dit…

elle est toute fringante la boiteuse!

Gwendal DENIS a dit…

@David : Je l'ai récupéré vers midi, elke a eu droit à son premier tout dans la nouvelle annexe. Elle aussi, elle faudra qu'elle s'y habitue !

@Aglaé : Mouais, la peinture ça cache surtout la misère comme on dit.

@Franck : Fringante, je ne sais pas, mais prête à naviguer, oui !

Julien Chanu a dit…

C'est bon ça , Gwendal !
2015 se finit bien. La Boiteuse est révisée et des projets pour 2016. La vidéo fait plaisir, la météo moins... "La barre est dure, tiens-la bien" (Mano Solo). Bon réveillon et à l'année prochaine !

Greg Borel a dit…

Deux fautes dans ta diatribe, limite choquant. Quand je serai grand, je serai comme toi. ;)

Eric D. a dit…

salut gwendal et bonne année à toi !
gaffe en quittant trinidad, y a des actes de piraterie très récents dans le secteur, tu peux aller voir sur le forum stw il y a des infos là dessus !
Eric.

Gwendal DENIS a dit…

@Greg : Merci ! Je fais de mon mieux, mais il y en a qui passent à travers quand même.

@Eric : Je sais... J'ai mis au point une stratégie d'évitement qui devrait me faire passer à l'Est de la zone concernée.

hedilya a dit…

... et joyeuses Pâques :-) Zibous