vendredi 29 avril 2011

On s’en va…

41°22.817N 02°11.121E
Barcelone

La Barceloneta
C’est bizarre la vie tout de même… Hier je vous annonçais que j’allais selon toute vraisemblance rester quelques jours de plus à Barcelone, et bien non.

Alors que je me rendais à la Capitainerie pour y annoncer mon désir de rester jusqu’à la fin du weekend, j’ai eu la surprise de trouver mon colis qui m’y attendait. Et après il y’en a qui vont râler sur les soi-disant dysfonctionnements des Services Publics… Mais bon, donc mon colis était là, et j’apprends dans la foulée que dès le premier mai, le port allait sensiblement augmenter ses tarifs, et que j‘allais passer de 17 € à 25 €… Oui, lui aussi. Sauf qu’ici il n’y a pas de basse, de moyenne et de haute saison, il y a l’été et l’hiver, point barre. Et l’hiver est beaucoup plus long que l’été, d’un point de vue tarifaire s’entend.

Le Fastnet et sa serveuse...
Sur le moment la nouvelle m’a un peu perturbé. C’est que mine de rien je m’étais fait à ce séjour à Barcelone, entre farniente et glandouille, balade à pied et cafe con leche en agréable compagnie… Mais bon, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais depuis le début de cette aventure je reçois de temps en temps de ces petits (ou grand) coups de pied au cul qui m’obligent à changer mes plans et à improviser. Et jusqu’à présent cela m’a toujours été profitable… Donc, je vais quitter Barcelone et poursuivre ma route.

J’ai consulté les augures météorologiques, réexaminé encore une fois mes carte, et j’envisage de partir demain samedi aux aurores.

Un vol de colombes...
En fait, je me suis carrément concocté un programme de navigation aux petits oignons. Programme qui est bien sûr susceptible d’être modifié au dernier moment selon les conditions météo et les aléas de la navigation, mais ça vous donne déjà une idée.
J’ai l’intention de rallier Valence (Valencia) en quatre ou cinq étapes. Arrivé là-bas je m’offre deux ou trois jours de repos, et puis je repars. Pareil, une petite semaine de nave et repos. Et ainsi de suite.
J’ai calculé (à la louche hein !) que je devrais atteindre Málaga (537 milles), aux portes de Gibraltar d’ici… Allez, on va dire quatre semaines en comptant les pauses. Peut-être un peu moins.


Ça c'est pour Tsuki !
Alors le programme de la journée sera de remettre la Boiteuse en configuration de voyage. Vérifier tout ce qu’il y a à vérifier, ranger tout ce qu’il y a à ranger, faire le plein de tout… Une journée assez chargée en perspective mais qui ne m’empêchera cependant pas de sacrifier à mes petites habitudes de connexion internet. Après, ce sera un peu plus aléatoire…

Que vous dire d’autre ? Qu’il a plu une bonne partie de la nuit et que ça s’est dégagé depuis… Qu’ici sur les radios on ne parle que du mariage princier entre Guillermo et Kate (ben oui, eux ils disent Guillermo et pas William). 2,5 milliards de spectateurs attendus… Je sais, ça fait frémir.
Que le blog de la Boiteuse fêtera demain ses un an et qu’il a reçu depuis sa naissance quelques 5850 visiteurs. Et que moi, et bien dans deux jours cela fera un mois que je suis parti de Saint Laurent du Var… Déjà un mois, oui je sais, ça fait drôle.

Merci Bourreau !
Ah oui, vous voulez peut-être savoir ce qu’il y avait dans ce fameux colis que j’attendais ? Non ? Si ? Et bien c’est un livre offert par notre ami Bourreau et qui s’intitule Splendeur et dangers de la faune marine ! Rien que ça !
Il vous indique ce qu’il faut faire lorsque vous vous faites piquer par une raie ou par un poisson-pierre par exemple. Ou encore quels sont les premiers soins à apporter lors de morsures de requin… Bref, que des trucs à vous dégoûter de plonger un jour vos gambettes dans l’eau ! Mais je reconnais bien là l’humour décalé de mon ami Bourreau. Il n’y avait que lui pour m’offrir un truc pareil !
En plus c’est vachement bien illustré…

Bon, chers lecteurs, je vais vous laisser pour aujourd’hui, car j’ai pas mal de choses à faire. Pour ne rien vous cacher et malgré ce que je vous ai dit sur les coups de pieds au cul et tout ça, j’ai un peu de peine à quitter Barcelone. C’est vraiment une ville où l’on se sent bien. Où en tous cas, moi je me sens bien.
Mais j’imagine qu’au cours de ma route j’en rencontrerais d’autres de villes où je me sentirais bien… Et j’imagine aussi que les lieux c’est un peu comme les histoires d’amour ; On se rencontre, on se plaît, on vit quelque chose de bien et on se quitte. Voilà encore un truc auquel je vais devoir m’habituer…

13 commentaires:

Anonyme a dit…

quel changement ces changements....
encore une fois suis ravie de ces "anniversaires" et de cette année de partage
DP
ps: la photo du jour est un véritable symbole de virilité.....

cacahuette83 a dit…

J'en peux plus de blogpost! Y veut pas me connecter! Ca fait 10 fois que j'essaie de mettre un com!

Bon et bien bonne route, je m'attarde pas car je sens que je vais jetter l'ordi par la fenêtre!

Bisous Gwen!

cazo a dit…

Ah, visiblement cacahuette a eu les mêmes difficultés que moi... Je vais ressayer mais maintenant mon laïus et ma proposition sont caduqes...

Il ya quelques jours, mon cher Gwen, j'apprenais que le célèbre tableau "les demoiselles d'Avignon" del señor Picasso n'évoquait point la gente féminine de la ville française du même nom !!

Le saviez-vous ?... Bon, à part Francky, qui d'autre ??... Ah, quand même...

Eh bien moi j'ignorais, voyez-vous, qu'il s'agissait en fait d'une évocation des filles qui officiaient dans la rue d'Avignon (Calle ou Corre, peut être...) de la ville de Barcelone... Eh oui, en tout cas c'est ce que m'expliquait un ami natif de la ville mardi dernier.

Aussi, j'ai tenté à maintes reprises d'informer notre ami, puisqu'a priori il affectionne ces clichés, de retrouver la fameuse rue, de prendre en photo sa plaque et de nous faire un cliché nous faisant partager l'atmosphère du lieu...

Raté... ce sera pour une autre fois peut-être...

Quand je vois la Boîteuse dans ce port bondé, en pleine ville, toute sirène hurlante... euh, ben... c'est pas que, mais j'espérais vite un changement de décor, pour ma part !!

Je comprends bien que la ville de Barça a ses charmes... certes... mais le lecteur assidu un tantinet égoïste que je suis aspire à d'autres horizons, plus dégagés, plus nature...

Je savais bien qu'il fallait que tu fasses davantage attention aux piqûres des splendeurs des sirènes des ports pour lesquelles il n'existe pas de vaccin ni de remède qu'à celles de ces proies, pas forcément plus faciles, qu'on espère attraper dans ses filets ou en les ferrant au bon moment !!

tsss...

Je te souhaite une très belle nave mon Ami, profite... savoure...

;-)

Monique a dit…

Pour commencer, une petite mise au point, question de rendre à César ce qui n'est pas Bourreau !
Le bouquin sur la faune/ flore qui pique et gratouille, c'est une idée de Pascal et moi.
Un bouquin choisi après moultes divagations facebokiennes, et destiné à être un cadeau collectif...
Si tu passes la page de garde, tu y trouveras quelques contrefaçons de signatures que je fis, à la demande que quelques un(e)s !

J'imagine déjà les beaux yeux sombres de Bourreau s'écarquiller de stupéfaction à la lecture de cette page,lui qui t'a offert une
superbe BD que j'eus le plaisir de t'apporter sur les fonts baptismaux de la Boiteuse !!!
Et de se demander s'il n'avait pas abusé d'ambroisie le jour où il acheta ce qu'il croyait être l'oeuvre de Hugo Pratt!!!

Bon ceci étant précisé, bon vent, mon capitaine !
La bise à Barcelonne et à ses belles colombes ...!
Et comme Cazo..je te dis...savoure !!

Gwendal a dit…

@DP : Laquelle ? Celle avec le linge qui sêche ou celle avec les jolies filles ?

@Cacahuette : Calmos mon Arachide ! Ca marchera mieux la prochaine fois ! (Tu n’es plus Thérèse dans la liste des abonnés ?

@Cazo : Et bien je vais t’étonner, je la connais cette rue puisque je m’y rends tout les matin… Au Venus bar pour me connecter. Il s’agit de la Carrer de Avinyó qui se situe dans la vielle ville.
Bon, tu vas avoir autre chose que des sirènes hurlantes à te mettre devant les yeux puisque je m’en vais demain… Et nottament je vous prépare une petite surprise. Mais chut !

@Monique : Je suis en dessous de tout… J’ai bien trouvé la petite enveloppe avec le muguet de Bourreau et c’est pour ça que… et je n’ai même pas cherché au-delà de la page de garde. Je suis navré de la confusion.

Monique a dit…

Bon, ça continue !!
Le muguet, c'était moi ! Mais vu l'état dans lequel il a du arriver, tu peux continuer à penser que c'est Bourreau !! :)
Dénavre -toi ...c'est pas grââââve !

cazo a dit…

Venus Bar... dis-moi pas que c'est pas vrai??... tu nous avais caché le nom du troquet qui pourtant a dû t'attirer comme le miel les abeilles... :-) !!

Bon, alors on aura la photo j'espère !!

@ Mob : boaff, tu sais, les marins, à part parler mer ou filles... Le reste leur passe au-dessus du pompon !!

En plus, c'est vrai que la BD d'Hugo Pratt "La ballade de la mer salée".. merdoum, c'est un kado de connaisseur (je me rappelle du décalage entre les lecteurs de Pif et Corto Maltese... m'a fallu grandir... maintenant j'ai toute la série des corto Maltese(et même la version en dessin animé qui est très fidèle), j'aimais néanmoins Gai-Luron qui pourtant suscitait autant d'incompréhension chez les Pifophiles - chez moi pn était Journal de Mickey, par tradition... oh, ça va, ç'eût pu être Fripounet ou Sylvain et Sylvette !!)...

Des surprises!! des surprises!!Ouaaiiihhhh!!!!!!

cazo a dit…

Une surprise ?... Tiens, même si tu nous dis que tu n'es plus seul à bord, même ça, ça me surprendra pas...

;-) !!

Bourreau fais ton office a dit…

Mais je comprend que tu crus que le cadeau vint de moi, Gwen, je t'avais tellement saoulé avec l'ichthyoalleinotoxisme (mot compte triple) !

Et pour le brin d'herbe aussi je comprend :)

Aller, bonne nav', en avant pour d'autres sites aussi attachants que des demoiselles.

PS : même la crique en a parlé, du mariage princier ... on plus à l'abri nulle part !

Bourreau fais ton office a dit…

Hum, petit edit : "que tu crûsses que le cadeau etc ..."

A l'avenir je me contenterai du mot "ichthyoalleinotoxisme" pour poser.

Thrse a dit…

Ben non, il beug quand je fais via google!

Gros bisous mon Gwen!

Thrse a dit…

Ha ça y est, ça veux bien aujourd'hui!
Donc je voulais te dire que ça y est! Tu rendre dans le nombre de ces marins qui laissent une belle et jolie jeune fille sur la bite d'amarrage en train de pleurer...

Pauvre petite serveuse!

Gros bisous bourreau des coeurs!

Gwendal a dit…

@Monique : J’étais complètement à la ramasse… Mais bon maintenant c’est bon, je sais quoi vient de qui !

@Cazo : Le Venus Bar était, m’a-t-il semblé, tenue par un charmant couple de jeunes femmes qui sont restées insensibles à mon charme naturel. Et pour cause !
Sinon pour la surprise, ne vous emballez pas, c’est juste un endroit a priori superbe où j’ai prévu de m’arrêter.

@Bourreau : C’est exactement ça ! Dans ma tête je me suis dit maladie bizarroïde = livre sur les maladies = Bourreau !
Mais bon, je n’avais pas l’intention de fumer le muguet quand même…

@Thérèse : Mouais, si il faut je me suis fait des films pendant tout ce temps. Va savoir ?