jeudi 26 mai 2011

Rebondir

37°35.786N 00°58.814W
Cartagena

Il y a quelques jours notre amie Monique et moi-même discutions de tout et de rien, de la vie en générale, des routes que nous suivons tous et qui parfois nous mènent dans des endroits que nous n’aurions jamais imaginé. Nous parlions des tous nos amis communs, de ce qu’ils étaient lorsque nous nous sommes connus, et ce qu’ils sont devenu depuis… Et au final nous constations que si l’on sait être patient, la roue tourne forcément à un moment ou à un autre en notre faveur.

J’ai reçu depuis des nouvelles propres à étayer cette constatation. Etayer, que dis-je, illustrer de manière éclatante serait plus juste.
Vous vous souvenez de CaptainGils ? Mais si, rappelez-vous, il s’agit de ce type qui voulait voir l’Afrique et qui sur le chemin du retour, après bien des tribulations toutes aussi rocambolesques les unes que les autres, finit par s’échouer sur un haut-fond du Cap Vert.
Je ne sais pas si vous l’avez fait, mais je vous avais fortement conseillé de lire ce que Gilles écrivait… Parce que moi, je dois bien vous avouer que de toutes les lectures que j’ai pu avoir concernant les voyages en bateau, c’est probablement celui qui m’a donné le plus envie de réaliser mon rêve. Plus que Moitessier, c’est vous dire !

En aout dernier, Gilles nous avait laissé avec la triste nouvelle du naufrage de son Atao, et à l’époque je n’étais pas trop optimiste sur la façon dont le bonhomme allait rebondir… Je me trompais. Heureusement.


 Neuf mois plus tard Gilles a refait sa vie. Il travaille à présent pour une ONG comme logisticien et s’ingénie à participer à la reconstruction en Haïti… A le lire, il s’éclate comme une bête et remplit ses journées à grands renfort de ce système D qui lui était si précieux en mer

D’apprendre que Gilles avait réussit à sortir la tête hors de l’eau après ce qu’il avait vécu m’a donné une pêche que vous ne pouvez imaginer. Ça m’a donné foi en l’avenir, ça a balayé les quelques craintes que je pouvais avoir sur l’aventure que je vis actuellement… bref, ça m’a fait du bien.

Et c’est bien pour ça que je voulais vous en parler, pour que ça vous fasse du bien à vous aussi.

La vie, elle peut vous foutre en l’air comme une rafale de force 9. Elle peut vous matraquer la gueule à coup de malheur et de déception. Mais à chaque fois, elle vous laisse aussi la possibilité de vous relever. De rebondir comme ils disent dans les forums de psychologie.

Et bien ça mes amis, c’est une putain de bonne nouvelle pour commencer une journée.

Vous ne croyez pas?

7 commentaires:

cacahuette83 a dit…

Allez, c'est reparti pour un tour! Il ne veux pas me connecter! J'en ai marre!

Bon bref, je disais que souvent une galère nous mène quelque part de bénéfique par la suite.. Voilà en résumé ce que je voulais dire ... Même si on ne le comprends pas de suite....


Je te fais de gros bisous mon ami. Tu nous manques, mais sommes heureux de te savoir heureux!

Bonne journée!

Anonyme a dit…

Booaff.. rebondir.. c'st bon pour ceux qui sont gonflés, moi je suis trop crevé !!

;-)

Gwendal a dit…

@Thérèse : T’inquiète, c’est parfaitement clair. Allez, je t’embrasse pour ta peine…

@Anonyme ? : Arf ! :)

Heureux qui comme Marius a dit…

Je n'ai pas suivi le parcours de Gilles après sa chute...mais ça me fait plaisir de savoir qu'il construit à nouveau...

Quant à l'anonyme...une rustine, un peu d'air, un bon coup de pied...et ça rebondit !!!

Gwendal a dit…

@Heureux qui… : C’est un message d’espoir pour tout le monde.

Monique a dit…

C'est moi qui suis heureuse comme Marius, mon Gwen...!

Et même encore plus de te savoir rebondissant !

Gwendal a dit…

@Monique : Je m'en était douté... :)