lundi 9 mai 2011

Une journée de dingue

39°25.893N 00°19.917W
Valencia

Pompe à eau
Ce matin en me réveillant, la première chose à laquelle j’ai pensé c’est : Est-ce que Paco vais trouver cette fichue pompe à eau ?

Paco c’est le nom du mécanicien, et la pompe à eau c’est celle de la Boiteuse au cas où vous n’auriez pas fait votre devoir et lu l’article précédent.

Donc je me suis réveillé en pensant à ça, et dans la foulée je me suis efforcé de ne plus penser à ça… Ca ne sert à rien de se prendre la tête lorsque les choses ne sont pas sous votre control et c’est une vérité que j’essaye de suivre le plus souvent possible.
Pour ce faire, j’ai surfé sur le net, j’ai un peu joué et j’ai écris… Et la matinée est passée assez rapidement.

A midi je me rends chez le mécano et celui-ci m’annonce aussitôt qu’il n’a pas pu localiser la pompe… Ou alors peut-être au Portugal, mais il n’en n’est pas sûr.
La nouvelle m’est tombée comme un sac de plâtre sur la tête. Pendant un instant je n’ai su quoi dire, puis je lui ai répondu que j’allais voir si mes amis en France pouvaient faire quelque chose…
Alors que je rentrais penaud vers mon bateau, j’ai eu comme un instant de découragement. Je marchais et je me disais que ce n’était pas normal, que j’étais pratiquement sûr qu’il allait en trouver une… Je me demandais comment j’allais pouvoir faire. Bref, j’avais le moral dans les chaussettes.

Et puis en arrivant à bord, j’ai tenté quelque chose. J’ai tapé OM 636 (le type de mon moteur) sur eBay, et dans la foulée je suis tombé sur une foultitude de pièces détachées en vente ! Dont la fameuse pompe.
Même chose sur Google, et là je tombe sur des forums dédiés à ce moteur et des tas d’annonces d’échange et de vente de pièce détachées…

Cela m’aura pris cinq minutes pour la trouver cette foutue pompe.

Je remballe mon ordi et je retourne chez Paco, à la fois pour lui demander de me confirmer qu’il s’agit bien de la bonne pièce et puis aussi pour lui faire remarquer la rapidité avec laquelle j’avais trouvé la pompe.
Il me confirme que c’est la bonne pièce, mais par contre il ne semble pas comprendre mon allusion… Vous communiquez parfaitement et puis tout d’un coup les gens ne vous comprennent plus. C’est dingue les langues étrangères non ?

M’enfin, l’essentiel est que JE l’ai trouvé cette pompe à eau. Et neuve en plus. Oui messieurs-dames, flambant neuve !

J’en étais à me réjouir légitimement et à commencer à vous raconter cette anecdote, lorsque j’entends quelqu’un m’appeler du ponton. Il était 13H30, quelque chose comme ça.
Je sors la tête par le roof et je tombe sur l’agent qui m’avait accueillit trois jours plus tôt, et celui-ci me réclame avec insistance le certificat d’assurance pour la Boiteuse…

J’explique pour ceux qui n’ont pas suivi. Depuis mon départ, la Boiteuse n’est pas assurée. Pourquoi ? Parce que c’est compliqué d’assurer un bateau de plus de 25 ans, et surtout avec le projet de navigation qui est le mien. Depuis mon passage à Marseille et ma rencontre avec l’assureur que j’ai choisi, je communique constamment par mail avec lui pour essayer de trouver un terrain d’entente, mais comme vous l’ai dis, c’est compliqué.
Alors à chaque fois que je débarque dans un port et que l’on me demande mon assurance (une fois sur deux environ) je leur réponds que c’est en cours, que j’attends un mail… bref, je tergiverse. Et puis comme généralement je m’en vais le lendemain, la question ne se pose plus.
Sauf qu’ici, comme apparemment je vais rester un certain temps, le coup du mail en attente ne marche plus vraiment.

Donc je discute avec l’agent et celui-ci m’enjoint de venir parler à son chef sur le champ pour régler cette histoire… Oui, c’était une injonction, je suis formel.
A la Capitainerie, même discours. Avec en plus, le Capitan rajoute la menace d’une expulsion si jamais je n’ai pas fourni un certificat en bonne et due forme dans les 24 heures…

Ômmmm....
Deuxième sac de plâtre sur la tête. Je suis tellement abasourdi que je ne me pose même pas la question de savoir comment ils vont pouvoir faire pour me faire partir alors que je n’ai plus de moteur.
De retour à la Boiteuse je me précipite sur mon ordi et j’envoie un mail paniqué à mon assureur pour lui expliquer l’histoire et lui demander de bien vouloir informer la Capitainerie de Valencia que nous sommes en pourparlers, afin qu’ils me lâchent un peu la grappe.
Refus de l’assureur. Et en plus il m’annonce qu’il n’est plus en mesure de m’assurer en Responsabilité Civile et que la seule chose qu’il peut me proposer c’est une assurance Tout Risque… Genre 2000 €/an. (Gloups !)

Ça m’a coupé l’appétit cette annonce. Je suis allé me reposer un peu histoire d’essayer de trouver une solution à ce problème kafkaïen en dormant, mais en fin d’après-midi la situation était toujours la même : Pas d’assurance pour ma Boiteuse.

C’est alors que j’ai eu ma deuxième idée de génie de la journée. (Ben oui, la première c’était de chercher moi-même la pompe sur le net !) Je me suis habillé bien propre avec ma belle chemise de lin, et je suis allé faire un tour dans le port pour voir si, par hasard, je ne trouvais pas un assureur susceptible de m’assurer.

Et une heure plus tard la Boiteuse était assurée !

C’est pas beau ça ? Et en plus pour une somme dérisoire (63,78 € l’année en RC) !
Je l’aurais embrassé la jolie Amaya qui m’a fait le contrat en deux coups de cuillère à pot. D’ailleurs c’est un peu ce que j’ai fait puisque je me suis fendu d’un de ces baises-main qui font la réputation de la France, et la mienne par la même occasion.

Donc voilà. Une journée de dingue je vous dis !

¡ A socorra !
Bilan : Gwen la démerde c’est trouvé une pompe à eau pour son moteur et une assurance pour la Boiteuse.

Seulement je vais vous dire une chose : Je crois bien que je préfère encore me retrouver dans la merde en pleine mer, que d’avoir à affronter les tracasseries administratives sur terre… C’est plus simple à résoudre, et c’est meilleur pour ma tension.

Pfff… j’suis vanné moi !

17 commentaires:

Giorgio a dit…

Bravo, Gwen, en lisant ton aventure, j'étais prêt, avec mon ordi, mon scan, et tout mon bordel, à te fournir une vraie-fausse assurance, qui te permette de foutre le camp loin de ces obsédés de la paperasse... Mais je suis heureux d'apprendre que tu t'en tire avec un baise-main et une soixantaine de boules par an....enfoiré, c'est ce que je paye par mois pour ma 105 pourrie...
Bises et bon courage

Gwendal a dit…

@Giorgio : Tu sais que c’est une pratique assez courante dans la plaisance le coup du faux certificat, ou de l’ancien que tu scannes et dont tu change la date ?
En tous cas merci à toi, mais comme tu le vois je me suis débrouillé. (comme un chef, oui tu peux le dire)

Monique a dit…

Bien joué !
Et cette assurance, elle te couvre partout ou juste dans les ports espagnols?
Lire les petites lignes en espagnol très vite...!!
Bon ça aura au moins calmer les ardeurs du Capitan!

Gwendal a dit…

@Monique : Méditerranée jusqu’aux Canaries. Après, j’ai prévu le coup et je verrais si on peu la transformer au fur et à mesure des zones de navigations. En fait j’ai été con, ça ne servait à rien de trouver une assurance pour le monde entier. Il valait mieux en trouver une pour chaque partie du monde que je traverserais…

Giorgio a dit…

Bon, ben le scan y peut encore servir???

Gwendal a dit…

@Giorgio : Garde le au chaud, on ne sait jamais !

Bourreau fais ton office a dit…

:) génial !

Et cerise sur le gâteau : je connais un assureur à la tire-moi-le-prépuce-avec-les-dents qui l'a ds le cul !

Gwendal a dit…

@Bourreau : Tu verrais le mail que je viens de lui envoyer pour lui dire que je n’avais plus besoin de lui ! Je me suis fait plaisir !

Thrse a dit…

Alors, pour la deuxième fois, je te fais un com... Ca beug de nouveau!
Bref, je te félicitait car pour quelqu'un qui n'aime pas faire la paperasse et autre, tu as réussis à résoudre deux problèmes en une journée! Bravo!

Tu vois, j'ai pas réussi à être méchante!

Gros bisous et bonne nuit!

cazo a dit…

Quand on a vaincu l'hydre administrative, qu'on est sorti du labyrinthe de la pompe à eau, on peut se la péter comme ulysse et faire un long voyage !!!...

;-) !!

Gwendal a dit…

@Thérèse : Je ne sais pas si tu pourrais vraiment être méchante avec moi…

@Cazo : Sauf que moi je n’ai pas de Pénélope qui poireaute à la maison en faisant de la pâtisserie. Heu… Tapisserie !

Philutin a dit…

Bien vu, le Gwen, c'est vrai que chaque fois que je suis revenu de mer, çà toujours été avec une petite angoisse, genre les ennuis recommencent...
Je pense que je vais repartir aussi, le temps de me trouver les moyens pour la monture qui va bien...
La bise
Philutin

Gwendal a dit…

@Philutin : C’est un peu ça. En mer ce sont d’autres soucis, parfois prenants mais sans cette petitesse qu’ont les tracasseries terrestres.
Rejoins-moi ami !

Lucifer ! a dit…

en définitive, belle journée !
qu'est-ce qui reste à casser sur ton bateau ?

Gwendal a dit…

@Lucifer : Oui en définitive on peut dire ça… Sauf qu’avec moi les choses ne se passent JAMAIS simplement !
Il y a les haubans qui sont à surveiller… car je pense qu’ils n’ont jamais été changés. C’est pourquoi j’ai demandé un devis pour une révision complète.

Thrse a dit…

Ben oui,je sais je suis trop bonne!

Bisous

cazo a dit…

C'est la révision des 500 miles ???

;-)