jeudi 3 mars 2011

Ça bricole !

Fait gris hein ?
Il est huit heures du mat, et dehors il fait gris et froid. Un gris, gris, et un froid, froid... Genre 6°C à l’enseigne de la pharmacie d’en face. Pas grave, moi j’en ai marre de rester à la maison, alors j’y vais.
Voilà dix jours que je n’ai pas mis les pieds à mon bord, et franchement ça me manque. En plus, je ne sais pas si vous vous en souvenez mais j’ai des tonnes de trucs à faire. Alors même s’il est prévu qu’il pleuve aujourd’hui, j’y vais.

Une heure et demi plus tard (les embouteillages...), je dépose sur le ponton mon encombrant cabas plein de matos.
Bon, par quoi on commence ? M’interroge-je. Le grattage de l’ancien nom, ou l’installation du nouveau Monsieur Pilote ? Je me tâte...
Et pendant que je me tâte, je me dis qu’un petit café pour commencer la journée serait de bon aloi. Aussitôt dis, aussitôt fait, et je m’installe alors dans le cockpit pour savourer mon breuvage. Le quai est quasiment désert. Seuls quelques livreurs approvisionnent les restaurants et les passants sont rares.

Presque fini !
Bon, c’est pas tout ça, mais à un moment il faut bien se lancer. Je décide donc de m’attaquer au grattage des lettres. L’opération est en fait bien plus simple que je ne le craignais au départ... Il suffit de chauffer légèrement le bout de la lettre, de la décoller doucement et de tirer le tout avec délicatesse. Avec délicatesse j’ai dis ! Recommence !
Il est vrai que la position que je suis obligé d’avoir pour effectuer ce travail n’est pas des plus aisées... A plat ventre sur la passerelle, le séchoir dans une main et le grattoir dans l’autre.
Mais bon, petit à petit le travail se fait et un peu plus d’une heure plus tard j’en avais fini.

Il est pas loin de midi, et je décide alors de me rendre à la boutique d’accastillage avant qu’elle ne ferme pour la pause déjeuner. Là, j’informe le vendeur que je me suis décidé à lui acheter un radeau de survie au prix qu’il m’avait indiqué la semaine précédente... A savoir 1040 €. 

Oups ! J'ai un souci là...
Puis je lui explique le petit problème que j’ai rencontré en examinant mon nouveau pilote... En effet celui-ci étant relativement récent, et mon ancien relativement... ancien, il s’avère que les prises de connection ne sont pas les mêmes. Il va donc me falloir un adaptateur, ou même carrément changer l’une ou l’autre des connections.
J’opte pour la solution la plus raisonnable, refaire toute la connectique aux nouvelles normes, et commander une nouvelle prise que je fixerais à l’ancien pilote. (Ca va, vous suivez ?).

En sortant de la boutique, je constate qu’il est midi passé, et pendant un moment je suis tenté de rentrer à la maison... Le radeau n’arrivant que jeudi prochain et la nouvelle prise aussi, je me dis qu’il ne me reste pas grand-chose à faire par rapport à ce que j’avais prévu... C’est alors que je me suis donné à moi-même un coup de pied au cul, et que je me suis dit : Tu vas bosser jusqu’à ce qu’il pleuve ! Non mais, s’pèce de fainéant !

Du beau boulot !
Obéissant, je suis retourné au bateau et j’ai attaqué le montage du pilote. J’ai donc coupé les fils de l’ancien, enlevé le merdier, percé, limé, et refait le branchement. Non sans rencontrer quelques difficultés, mais ça je vous le raconte dans la vidéo. Cela m’a quand même pris trois heures, mais au final je suis content de moi. Le pilote fonctionne (en tous cas à quai !), et j’ai fait du beau boulot, donc je suis content !

Puis la température a commencé à baisser. Il était 15h30, l’heure pour moi de ranger le bateau. Juste avant de me mettre en route vers l’arrêt de bus (20 minutes de marche. Aïe !), j’ai discuté avec un type qui bricolait sur un bateau voisin, et j’ai appris qu’il faisait tous types de travaux pour un prix modique (au black, bien sûr). J’ai donc pris ses coordonnées au cas où je me retrouve devant un truc qui dépasse mes capacités.



Enfin, je me suis arrêté au magasin qui fabrique les lettres autocollantes et j’ai commandé le nouveau nom qui figurera désormais à l’arrière de mon bateau : « La Boiteuse », en lettres minuscules de 90 cm de long sur 15 cm de hauteur. Et en bordeaux !

Oui je sais, vous allez me dire que le bordeaux sur fond blanc avec un roof vert de gris, ça ne le fait pas... Et bien sachez que j’anticipe sur la future couleur de la Boiteuse !
En effet, si jamais j’en ai les moyens j’ai décidé de remplacé le vert par du rouge bordeaux. Mais bon, ce ne sera peut-être pas pour tout de suite...

Et bien voilà chers amis, ce que fut ma journée. Une journée bien remplie de mon point de vue, et que j’ai bien l’intention de renouveler le plus vite possible. Je me demande même si je vais pouvoir attendre jeudi prochain avant que d’y retourner...

PS : Du coup, j’ai tellement bossé que je n’ai ni mangé ni fait de sieste ! C’est dingue, non ?

17 commentaires:

cacahuette83 a dit…

C'est ce que j'appelle passer une bonne journée! C'est vraiment une magnifique journée que tu as passé là!

Bravo à toi!

Gros bisous et continue!

Bourreau fais ton office a dit…

Oui, moi aussi j'aime cette sorte de transe qui vous prends quand on est au boulot, et que les fonctions essentielles comme manger, dormir (heu non, pas dormir), se laver (ça, ça va), passent au second plan ...

Mais rouge bordeaux, ça fera pas un peu flambeur ? prévois un tuning tant que t'y est ! :)

Monique a dit…

Et ben moi, pour l'esthétique j'aurais mis le rouge avec le noir et le bleu avec le gris..et j'aurais pété un fusible aussi !!!

Super journée, Gwen,tu vois que le temps ne fait rien à l'affaire, quand on a envie, on a envie !!!

Gildan a dit…

Belle journée de boulot !
Et c'est tout propre autour de la prise ! Bravo Monsieur !
:)
Tu as la radio ou de la musique au moins sur la Boiteuse quand tu bosses comme ça, à quai ?

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Et comment que je vais continuer !

@Bourreau : Meuh non ça fait pas flambeur ! Ça fait flamboyant, nuance !

@Monique : Ben la logique (en tous cas la mienne) a été de mettre le gris avec le noir et le bleu avec le rouge. Perdu ! Heureusement, je ne manque pas de fusible de rechange.

@Gildan : Ouais, je ne suis pas mécontent. Pour la musique, j’ai effectivement une radio, et ça a été du France Inter toute la journée.

philippe a dit…

c'est bon çà, tu apprivoises et bichonnes ta monture...

Gwendal a dit…

@Philippe : Yes ! La semaine prochaine j’attaque le changement d’écoute de GV et le graissage des winchs.

lucifer! a dit…

hééé, la jolie bouille ! t'as l'air sympa toi quand tu travailles ...!
Tu es sûr que tu ne vas pas t'ennuyer avec ce nouveau joujou qui n'a que 2 boutons ?

Gwendal a dit…

@Lucifer : Pfft !! D’abord il y en a quatre, et puis tu peux faire plein de combinaison avec !
Tu peux même, mais ça je ne sais pas encore le faire, le transformer en canne à pêche téléscopique.

edou a dit…

Salut Gwen,

Bon. V'la l'emmerdeur de service...
Pour la prise de ton pilote dans le cockpit, beau boulot effectivement, et très propre avec ça ! Mais je ne vois nulle part de traces de Sikaflex !
Le Sikaflex fait partie de l'arsenal obligatoire des produits du marin : un trou = un coup de Sikaflex pour les infiltrations et l'étanchéité.

Mais peut-être que tu y as pensé et que c'est si propre (arasement des débordements) qu'on ne voit rien sur les photos...
Je crois plutôt que tu ne le savais pas, autrement tu nous aurais fait part des emmer...ents que tu as eu à le poser tellement ce produit est dégueu à étaler !!!
Le joint de mousse sur le socle est complètement inefficace car il sèche au soleil et se désagrège avec le temps et les vis seront une conduite d'eau vers l'intérieur.
Sinon, tu peux recommencer !

Gwendal a dit…

@Edou : Effectivement tu as raison, je n’ai pas pensé à étanchéifier le bidule... Je pensais bêtement que le joint allait faire son boulot.
Bon, ben je suis bon pour re-démonter tout ça !
Reste à savoir si ça sera aussi joli après... Je te dirais ça !

edou a dit…

Ben ouais, c'est chiant ! :D

Alors tu en mets au dos du support ET SURTOUT sur les filets des vis pour pas que l'eau suive les filets pour s'infiltrer.

Quand tu auras plaqué le tout et vissé sur le support, tu nettoieras avec un chiffon sec le plus gros mais le mieux est d'attendre que le surplus qui dégueule sèche bien et tu arases ensuite au cutter en t'appuyant sur les bords du support. Ca s'enlève alors à la main en tirant sur le cordon de Sika sec.

PS : opération à faire absolument à chaque fois que tu remplaces une pièce !

Gwendal a dit…

@Edou : J’en prends bonne note !

philippe a dit…

pour les winchs attention à mettre au fur et à mesure les pièces dans une boite à côté et ne tartine pas la graisse comme du beurre sur ta tartine...

Gwendal a dit…

@Philippe : Je sais, mais les miens ont l’avantage d’être anciens. C'est-à-dire sans trop de bitoniaux à ressorts et autres pièces volantes. Et en plus, je préfère utiliser du graffite plutôt que de la graisse... ça fait moins de pâtés !

cazo a dit…

Bien agréable de voir tous ces préparatifs printaniers et de lire tous ces conseils avisés...

snif, snif, snif ???...

mais...

ça sentl'air du large ou bien ???

;-) !

Gwendal a dit…

@Cazo : Tu ne crois pas si bien dire mon cher Cazo...