samedi 12 mars 2011

Faire-part

Il y a quelques jours, jeudi en fait, je vous faisais part d’une soudaine évidence qui s’était faite à mes yeux... A savoir, je me cite : « Dans un mois, peut-être moins, je pars faire le tour du monde à bord de mon bateau. A bord de la Boiteuse. Et vous voulez que je vous dise ? J’ai hâte. »

Rassurez-vous, je n’ai nullement l’intention de revenir sur ces paroles, loin de là. Mais une telle affirmation même si elle n’a rien de contractuelle implique forcément des conséquences, et plus particulièrement en ce qui VOUS concerne.
Oui vous, mes chers lecteurs ! Enfin, pas tous quand même, mais ce petit noyau dur qui me soutient depuis le départ de cette aventure.
Alors sachez qu’en concertation avec sa marraine auto-désignée, la Boiteuse sera baptisée le dimanche 10 avril 2011.
Seront présent, le Capitaine bien sûr (c’est moi !), la Marraine (C’est Monique !...), et la Thérèse family.
Plus... Et bien plus toutes celles et ceux qui voudront bien se joindre à nous pour cette cérémonie. Je pense notamment à ceux qui ne sont pas très loin, comme Arnaud et Jean-Michel, mais aussi à Philippe ou Francky. Pour les Parisiens, les Bretons, les Toulousains et tous les autres, et bien le bord leur est ouvert à leur convenance ! S’ils peuvent se déplacer, je leur en serais infiniment reconnaissant, mais si ce n’est pas le cas je ne leur en voudrais pas pour autant. De toute façon, ils seront là en pensée car si ce projet est sur le point d’aboutir c’est en partie grâce à eux, à vous tous, qui avez été là depuis le départ de cette histoire.

Voilà, je me disais qu’avant un baptême la logique voulait que l’on envoie un faire-part... C’est maintenant chose faite !

Ah oui, dernière petite précision : Les capacités d’hébergement de la Boiteuse ne dépassent pas cinq personnes... Alors si vous êtes trop nombreux certains dormirons sur le pont ! Ou à l’hôtel, au choix.

13 commentaires:

Monique a dit…

Alors ? Qui l'aime me suive !!!!

nini37 a dit…

Eh bien tant mieux pour toi et je vois que Thérèse fera parti de cette cérémonie ? quelle chance qu'elle a!!!!! Moi je suis trop loin et je travaille alors, je ne pourrais y assistée. Mais je serais avec toi par la pensée.... bonne chance!!!!!!
Amitiés
Nicole

cacahuette83 a dit…

Yeeeees!!!! Je ne manquerais ça pour rien au monde!

Bon, tu prévois le péteux quand même! Il faut le baptiser dans la règle de l'art! Il faut cogner la bouteille contre la coque!

Gros bisous!
Et merci encore pour cette invit! (Même si c'est moi qui t'ai mis un peu la puce à l'oreille! Dixit médocs...)

Re gros bisous

Gwendal a dit…

@Monique : Ben... Je ne sais pas quoi répondre à ça. Qui m’aime la suive ?

@Nini37 : J’aurais été ravi de te rencontrer à cette occasion. Tant pis...

@Cacahuette : Il est vrai que c’est ton commentaire qui m’a rappelé à mes devoirs... Merci à toi !

Monique a dit…

Je m'informe :

" "Un navire qui n'a pas goûté au vin goûtera au sang" : ce proverbe anglais explique à lui-seul l'origine de cette vieille superstition marine.

La tradition veut qu'une bouteille soit brisée sur la coque d'un bateau fraîchement mis à l'eau, avant tout pour conjurer le sort. Car sans ce rituel, malheur au navire et à ses occupants.

D'ailleurs, la légende a été renforcée avec l'histoire du Titanic, paquebot tristement célèbre pour avoir coulé en 1912 pendant son voyage d'inauguration. La compagnie White Star Line, à laquelle il appartenait, ne baptisait jamais ses bateaux...

En revanche, l'utilisation du champagne est plus récente. Auparavant, le sang d'une victime était étalé sur la proue du bateau avant que ce dernier ne prenne la mer. Ceci était censé calmer les dieux, le but étant d'éviter les naufrages, tempêtes et autres accidents de la mer. Ce sacrifice fût abandonné au profit de la bouteille de vin puis de champagne, un breuvage associé au bonheur et à la chance.
Parfois, la bouteille ne se brise pas, ce qui est de mauvaise augure. En général, les bouteilles sont donc légèrement sciées à l'avance. Pour éviter toute déconvenue, il faut que le lancer soit franc (pour que la mousse du champagne se répande sur la coque du bateau)... et bruyant, car le bruit éloigne les mauvais esprits !"

Monique a dit…

Maintenant..si tu tiens au sang d'une victime expiatoire..j'ai peut-être quelques idées...:)

Gwendal a dit…

@Monique : Je constate qu'on a lu les mêmes choses chère Marraine !
On sacrifiera donc à la tradition moderne en évitant de sacrifier qui que ce soit. Quoique...
Cependant je me tâte pour respecter une autre tradition, plus lointaine, qui est de dessiner deux yeux à la proue du navire... je vais voir si c'est possible.

cacahuette83 a dit…

Cela devient vraiment très intéressant! Il me tarde d'être au 10! Si, si!

Gros bisous à toi Gwendal!

Anonyme a dit…

félicitation à vous peut etre aurons nous l'occasion de nous voir ENFIN!!!!!!???????
DP

cazo a dit…

Je penserai à vous ce 10 avril... car il y a très très très peu de chance que je me joigne à l'équipage en ce jour de baptême...

Pour le champ', si c'est pour le fracasser contre la coque, du champomy suffirait, non ?? ;-) !!

J'espère qu'une de tes escales me permettra de te rejoindre pour fêter dignement la concrétisation de ton utopie !!

Suis content tout plein, et presque pas jaloux !!

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Moi aussi !

@DP : Mais oui ne vous inquiétez pas...

@Cazo : Je me serais bien rapproché de Toulouse pour te voir, mais le Gold du Lion en avril, c’est pas vraiment le top... Il se peut que le mieux que je puisse faire c’est Marseille, puis tracer directement sur Barcelone.

Gwendal a dit…

@Cazo : Le Gold du Lion... joli lapsus is'nt it ?

cazo a dit…

A moins qu'à force de t'amariner t'es en train de te forger des paluches de loup de mer... d'où la frappe hasardeuse qui a produit ce joli mot. ;-) !