samedi 26 mars 2011

Ça va le faire

Si mon agenda ne me raconte pas de conneries, il ne me reste plus que... cinq jours pour boucler mes valises, et terminer de préparer la Boiteuse.
Mouais... Je pense que ça devrait le faire. Non, soyons optimiste, ça va le faire !

Il n’y a vraiment pas de raison, surtout si j’en juge le boulot que j’ai abattu cette semaine. Car j’ai bossé. Oui m’sieurs-dames ! Jugez-en plutôt.

Lundi, je me suis rendu à la CPAM pour me renseigner sur les démarches à effectuer pour se « désaffilier » de la sécu. Démarche incongrue s’il en est, à en juger par la tête de la dame derrière son guichet... En effet, d’après ses dires c’était bien la première fois que quelqu’un lui faisait cette demande en vingt ans de carrière, et elle a au bien du mal à m’indiquer la procédure à suivre. En fait c’est tout simple, il suffit d’écrire une lettre et de demander à être suspendu (pas rayé) des listes... Cela-dit, l’incrédulité de la dame m’a un peu embrouillé la tête, et je vous avoue que je ne saisi plus bien l’utilité de la chose. M’enfin, je poserais la question à mon assistante sociale (pas Dominique, l’autre), lorsque je la verrais...

Ready ?
Puis j’ai fais la même démarche auprès de mon fournisseur d’accès Internet. Là, c’est plus simple, il suffit toujours d’écrire une lettre pour résilier l’abonnement et de rapporter le matériel dix jours plus tard.
Sauf que dans dix jours je serais déjà loin... C’est donc mon copain Arnaud qui devra s’en charger.
Puis je me suis rendu chez un bouquiniste pour compléter ma bibliothèque de bord. J’ai trouvé à peu-près ce qu’il me fallait, il ne me manque plus qu’un dico Français-Portugais et ce foutu bouquin sur les animaux que je cherche depuis un an et que je n’arrive pas à trouver !



Rorqual commun
A ce propos, j’en appelle à vous mes bons amis, parce que là j’en ai marre de galérer. Et cela s’adresse à toutes celles et ceux que j’aurais l’occasion de croiser avant de quitter le continent. Si vous ne savez pas quoi m’offrir, je suis à la recherche d’un livre, avec plein d’images dedans, qui puisse m’aider à identifier les animaux (poissons, oiseaux, crustacés, etc) que l’on croise dans les mers et les océans. Ça a l’air con dit comme ça, mais je n’arrive pas à trouver un bouquin suffisamment général pour englober à la fois tous les océans, tous les poissons, tous les mammifères et tous les oiseaux...

Le reste de l’après-midi fut consacré à essayer de comprendre les arcanes des assurances en ligne, sans grand succès je dois vous l’avouer.

Nœud de chaise qui va bien
Mardi, j’ai passé la journée au port. Ah ! Enfin du concret !
Je me suis attaqué au changement de l’écoute de Grand-voile qui en avait bien besoin. La nouvelle est d’un beau rouge pétant et en jette pas mal, croyez-moi. Bon ok, j’ai juste fait un nœud de chaise pour la fixer au rail d’écoute, je ferais une belle épissure lorsque j’aurais le temps...
Ensuite j’ai démonté et graissé tous les winchs. Ça en fait quatre en tout. Depuis, ils tournent comme des montres suisses ! Enfin, j’ai essayé de me plonger dans le tableau de commande électrique histoire de voir comment je pourrais rajouter une ou deux sorties pour alimenter mon ordinateur et mon GPS. Là, franchement, j’ai un peu perdu pied... Vous avez vu un peu tous ces fils ?
Il y a bien quelques étiquettes pour indiquer la fonction de chacun, mais mes connaissances en allemand restent toujours aussi limitées... (Gruß Jörg !)
Oups !
J’ai vite refermé le bordel, de peur de faire une bêtise, et je me suis dit que l’aide de mon voisin suisse (Raphaël) ne sera pas de trop pour traduire tout ça, ainsi que finalement celle d’un électricien.

Mercredi, rebelote. La matinée fut consacrée à deux choses importantes. Le montage et le gonflage de mon annexe, ainsi que l’essayage du taud de soleil.
La première chose que j’ai constaté c’est que mon annexe est rouge (décidément !). Ben oui, c’était la première fois que je la déballais. Ensuite qu’elle était en parfait état et qu’elle se gonflait assez rapidement. J’ai essayé de voir ce que ça donnait lorsqu’elle était fixée au portique, puis je l’ai finalement entreposé sur le pont, à la place qu’elle occupera, je pense, la plupart du temps.
Le taud de soleil fut relativement simple à installer. Quatre bouts à fixer aux filières et le tour était joué. Par contre il va me falloir réfléchir à un moyen de transformer ce taud en récupérateur d’eau de pluie... Mais je pense que ça ne devrait pas être trop compliqué.
Rouge !
L’après-midi j’avais rendez-vous avec Dominique de chez SPC. Vous savez, c’est l’association de réinsertion qui m’a suivit tout au long de la mise en place de ce projet dément !
Il s’agissait de clore notre « contrat » par un petit bilan...

Pendant plus d’une année, Dominique, Yann, Paola, Sylvie et les autres ont été à mes côtés pour me soutenir, d’une part, mais aussi pour me permettre de faire le tri dans la poubelle qui me servait de tête. Ils m’ont conforté, réconforté, dissuadé parfois... Me titillant lorsque j’en avais besoin, me foutant la paix lorsque c’était nécessaire. Bref, ils ont été là, tout simplement, et je ne pense pas que je serais arrivé où j’en suis sans eux. Aussi leur dois-je beaucoup... A commencer par l’envoi de cartes postales pour tapisser les murs de leurs bureaux !
Configuration tropicale...
Bon, je vous fais grâce du côté affectif de cette rencontre. J’avais la gorge serrée et limite les larmes aux yeux... Je suis un grand émotif, et surtout lorsque je sais que je dois quelque chose à quelqu’un. Et même si cette personne me dit qu’elle n’a fait que son boulot, chez moi rien n’est professionnel, tout est toujours personnel.
Alors, encore merci Dominique.

Jeudi, je me suis reposé. Enfin, si on veut. Je suis allé me faire faire mes derniers vaccins (hépatites A et B plus Méningite), puis je suis allé chez le coiffeur.
C’est drôle mais je me suis dit que quitte à commencer une nouvelle vie, autant le faire avec une nouvelle tête. Aussi, me suis-je fais couper les cheveux très courts, anticipant par là même une pénurie de salon de coiffure sur la route qui sera la mienne.
A sa place !
Enfin je suis passé au supermarché à côté de chez moi, et me suis enquis des possibilités de livraison... Je vous explique, il existe bien un centre commercial à côté du port, où je pourrais faire l’avitaillement de mon bateau. Le souci c’est qu’il s’agit des Galeries Lafayette et donc c’est extrêmement cher. Je me suis donc dit qu’il me serait certainement plus simple de faire mes courses dans mon supermarché habituel, quitte à débourser quelques euros supplémentaires pour me faire livrer à Saint Laurent du Var... (7€ en fait). Le rendez-vous est pris, lundi matin je remplis mes caddies et ils me les livrent au cul du bateau le lendemain matin. Reste à peaufiner ma liste de denrées alimentaires, mais sachez que je prévois d’avoir au minimum un mois (voire deux) de stock !

L’après midi, j’ai enfin pu faire une sieste...

ça tiendra...
Vendredi, retour au port. J’ai acheté ce qu’il fallait pour m’équiper avec une deuxième ancre aussi solide que la principale. Vingt mètres de chaine de 8 mm, vingt mètres de câblots en nylon, une grosse manille, et voilà ! Je suis désormais équipé pour mouiller dans la plupart des conditions météo. En parlant de ça, je ne suis pas arrivé à faire fonctionner mon guindeau électrique (le moteur pour descendre et remonter l’ancre principale), mais sur ce coup-là, je pense que je vais me faire aider par un professionnel
Ensuite j’ai essayé de résoudre un problème de connectique entre ma VHF et mon GPS... Grosse galère qui ne pourra sans doute pas se solutionner avant Marseille ou Sète.

Aujourd’hui samedi, j’ai rendez-vous avec Arnaud et on va déshabiller la Boiteuse. En effet, j’ai décidé de préserver mon génois et de lui substituer le foc, en prévision des coups de vent que je suis susceptible de rencontrer dans le Golf du Lion. De même, j’ai fais venir un électricien et on va voir ensemble ce problème de guindeau, ainsi que celui des prises supplémentaires.

Demain, repos. Je reste à la maison et je vais terminer de transférer mes fichiers de mon ordinateur de bureau vers mon portable, et profiter une dernière fois de l’ADSL pour mettre à jour mes logiciels... Ensuite il faudra que j’amène mon PC au bateau (c’est lourd !) D’ailleurs j’ai déjà commencé à transférer pas mal de choses de ma maison qui bouge pas, vers ma maison qui bouge. Tous les matins je pars avec un gros sac, avec soit du linge, soit des bouquins, des CDs, des ustensiles de cuisine, des appareils divers... Bref, le déménagement à déjà commencé !

Bon, je vous laisse pour aujourd’hui. On se retrouve dans quelques jours, juste avant le départ, et je vous parlerais plus précisément du programme de navigation qui sera le mien pour les deux semaines à venir. Portez-vous bien !

9 commentaires:

Monique a dit…

Ben dis donc, y a pas que ta nouvelle maison qui bouge !!
bravo!

Gwendal a dit…

@Monique : Merci Momo... Le souci c’est que je commence à fatiguer. J’ai hâte de trouver enfin mon rythme.

lucifer! a dit…

dis donc! c'est un emploi à plein temps cette préparation ...
Il faut gérer !
mais, ne t'emballe pas; tu seras où le 10 ? si ça se trouve déjà aux tropiques !
Pourquoi faut-il te désafilier de la sécu ?

Gwendal a dit…

@Lucifer : Oui, un emploi à plein temps... Mais bon, c’est la dernière ligne droite, le dernier coup de collier, avant le départ. Pus que trois jours et je coupe les amarres avec mon ancienne vie.
Au programme pour ces trois jours :
Aujourd’hui, courses au supermarché, La Poste pour changement d’adresse fabrication plaque constructeur et un aller retour au bateau pour déménager mon ordinateur et d’autres affaires.
Demain mardi, réception de la livraison des courses et rendez-vous avec l’électricien.
Mercredi, dernier déménagement, rangement du bateau.
Jeudi, départ tranquille pour mouiller en baie de Cannes.

Anonyme a dit…

juste merci à vous...quel partage pendant un an.... et j'espère autrement pendant....il est rare que je le dise, je pense que vous l'avez constaté...touchée je l'ai été, je le suis en vous lisant...alors sincèrement merci à vous pour ce partage...
bon j'arrete là!!!
até breve e espero os postais um abraço
DP
P.S.: le dico j'en ai un au cas où...

Gwendal a dit…

@DP : Obrigado Dominique, eu não o esqueceria ao longo desta viagem.

cacahuette83 a dit…

Quel programme! Super! Je sais que tu es sincère dans tes déclarations de sympatie...

Bon, nous on se voit bientôt, donc c'est tout good...

Par contre, tu n'as pas dis, ton opérateur téléphonie mobile aussi tu l'arrête? Comment on se contacte pour dimanche? Tu m'envoie un mail pour me dire où te trouver exactement?

Gros bisous et à bientôt!

Philippe a dit…

bon je ne suis pas trop présent en ce moment mais je suis tes préparatifs. la bise

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Très bientôt en effet. Et il me tarde de vous revoir, toi, Tony et les enfants.

@Philippe : Je sais mon Philippe, ne t’inquiète pas.