mercredi 16 mars 2011

Et si on parlait météo ?

Exemple de ce que propose UGRIB
Il fait un temps de chiottes depuis le début de la semaine. Il pleut sans discontinuer depuis trois jours, et du coup je suis un peu coincé dans l’avancement des petites choses que j’ai à faire. Ça a l’air de vouloir se dégager temporairement pour la fin de la semaine, avant que de redevenir gris et pluvieux... M’enfin, on verra bien.

Mais bon, ce n’est pas parce que je suis coincé à la maison que je glande pour autant, et puisque nous parlons de la pluie et du beau temps j’avais envie de vous parler d’un truc que j’ai enfin réussi à faire hier. A savoir, installer et apprendre à me servir d’un logiciel formidable qui s’appelle UGRIB.

Alors c’est quoi UGRIB ? UGRIB est une application, et un service, qui permet de recevoir via Internet, des informations météorologiques sur toutes les zones du globe. Des informations brutes, instantanées, mais aussi des prévisions qui vont jusqu’à sept jours. Les marins connaissent bien ces fichiers qui peuvent leur parvenir par téléphone satellite ou des balises dédiées. Elles proviennent des données américaines du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et ont un avantage certain, elles sont gratuites.
Je m’explique. En France lorsque vous voulez savoir le temps qu’il fait aujourd’hui, ou celui qu’il fera demain, voir dans trois jours, vous consultez les services de Météo France. Idem si vous êtes un marin et que vous voulez connaitre les conditions de vent sur une zone donnée.
Le souci avec Météo France, et d’autres sites français aussi d’ailleurs, c’est que cette institution d’état ne vous donne que le service public minimum. Des prévisions à 72 heures, point barre. Si vous voulez avoir une vue d’ensemble des déplacements d’une perturbation et son devenir, si vous voulez un météo personnalisée sur une zone précise avec des données chiffrées, histoire de faire votre propre estimation, et bien vous pouvez toujours vous gratter à moins de sortir les pépettes.

D'accord, il y a la couleur. Mais c'est tout.
Et c’est là que j’ai envie de pousser une gueulante. Ouais, une gueulante, comme au bon vieux temps de Je Voulais Vous Dire...

Les données brutes qui servent à établir les prévisions de Météo France viennent du SHOM, le Service Hydrographique et Océanique de la Marine. C'est-à-dire que ce sont des données militaires, donc d’État. Alors on pourrait se dire : Chouette, comme l'État c’est moi, en tant qu’usager je vais pouvoir avoir accès à un maximum d’informations payées avec mes impôts... Et bien non ! Il faut raquer !
Et raquer grave, si vous me passez l’expression.
Écoutez, c’est bien simple, si je veux avoir exactement les mêmes informations que me fourni UGRIB (hors coût de communication), par l’intermédiaire de mon service public d’état français à moi que j’ai, il va m’en coûter 387 € par mois !

C’est-y pas inadmissible ça ? Hein ? Putain, ça me fout les boules !

Cape Code, gratuit et à jour !
Alors qu’avec UGRIB, toujours hors coût de communication (à peu-prêt 1 € par fichier si c’est par téléphone satellite), c’est GRATUIT ! Et tout aussi fiable devrais-je ajouter. Idem pour les cartes marines d’ailleurs, puisque ce sont les mêmes services qui fabriquent les cartes d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique. Avec le SHOM, vous êtes obligé d’acheter les cartes papiers (fort bien faites il faut le dire) mais il est interdit de les reproduire et vous ne les trouverez jamais en accès libre sur le net. Avec la NOAA, vous payez les cartes papiers si vous le voulez, mais vous pouvez en faire des copies, les distribuer à qui vous voulez, et vous pouvez les trouver en accès libre sur le net et les télécharger à l’envie.
Cherchez l’erreur.

Les raisons de ce paradoxe, à mon sens en tous cas, sont que les données de bases viennent de deux sources aux visées et aux histoires différentes. Aux Etats Unis, l’armée a son propre service météo et donc la NOAA est entièrement dédiée aux civils, pêcheurs, navires de commerce et plaisanciers. C’est un vrai service public.
Alors qu’en France, les données primaires sont d’abords recueillies par l’armée, puis ensuite transmises aux civils (moyennant finance ?), qui en donne un petit peu et commercialise le reste.
De plus, UGRIB, qui diffuse les informations américaines, a été conçu (en 2006) par deux chics types, Marcel van Triest et Steve Hayles, qui en plus d’être de vrais marins sont aussi un poil libertaires sur les bords. Les infos sont gratuites, il n’y a donc pas de raison de faire payer le marin pour qu’il les reçoive... Bel exemple de désintéressement non ?

Bon, tout cela pour vous dire que pour ce qui est de la météo, j’ai enfin trouvé la chaussure qui convient à mon pied. Jusqu’à présent je me servais essentiellement de Weather online, mais le service proposé était assez limité. Avec UGRIB, je suis maintenant paré pour peu, bien sûr, de disposer d’une connexion internet...

Alors j’entends déjà quelques voix me dire tout bas « Oui, mais comment tu vas faire pour les longues traversées ? Celles qui dépassent la semaine, comme la Transat ? »
A cela je répondrais que je me démerderais. Pas le choix de toute façon puisque, après analyse de la situation financière, il est hors de question pour moi de m’équiper en balise satellite, Navtex et autre Standard C. Trop cher d’une part, et puis comment vous dire, je n’ai pas envie d’avoir une balise au cul.
Je veux dire par là que je ne veux pas que l’on puisse me suivre à la trace. Désolé pour les amis que cela rassurerait, mais dans ma vie de terrien je suis déjà contre le flicage, je ne vais donc pas me mettre un fil à la patte dans ma nouvelle vie de marin.

Bon ben voilà, je pense que j’ai été assez long comme ça pour aujourd’hui. Vivement que ce temps de merde disparaisse, car j’ai hâte de sortir en mer...

12 commentaires:

cacahuette83 a dit…

Super! Tu vas pouvoir nous dire pour le 10 quel est le temps prévu donc? On va peut-être pouvoir planifier une sortie ou non!

Gros bisous et bonne fin de journée mon Gwen!

Monique a dit…

Ah bon ! Pas de balise?

C'est juste pour le principe ou tu crains d'être repéré par des pirates ?

Et si tu ne veux pas qu'on sache où tu es, tu peux pas la débrancher ?

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Je pense que je pourrais en effet vous le dire quelques jours à l’avance... Sous réserve bien sûr, parce que ce n’est pas mon métier. Sinon, j’espère bien que nous aurons des conditions favorables pour sortir un peu.

@Monique : Et non, pas de balise. Tout d’abord parce que c’est cher, et ensuite par principe. Quoique, même si cela m’était offert je ne pense pas que j’accepterais, ou alors je la débrancherais. Ce qui reviendrait à la même chose que de ne pas en avoir... donc tu as raison, c’est d’abord par principe.
Ensuite, non les pirates ne peuvent s’en servir, seulement les services maritimes ou les assurances.

cazo a dit…

Et la grenouille dans un bocal, tu y as pensé ??? En plus, cela peut servir d'animal de compagnie et de réserve alimentaire... autrement plus utile que caresser un écran et bouffer une carte !!

Monique a dit…

Bon! j'entends bien le côté financier..

Mais si tu en avais une ça te permettrait d'avoir le choix..à savoir que tu peux la brancher seulement en cas de besoin...

Sinon, j'aime bien l'idée de la grenouille !!!!

Gwendal a dit…

@Cazo : Ah non, ce serait par trop cruel pour cette pauvre bête ! Elle aurait le mal de mer...

@Monique : Oui, le choix de ne pas l’allumer. Mais ne t’inquiète pas, il restera toujours la VHF pour demander de l’aide si besoin...

Pascal glenans a dit…

Attention gwendal, les fichiers ugrib sont des previsions generales. Parfaites pour avoir un appercu global et definir une strategie de navigation. Par contre, les effets locaux n'apparaissent pas. Donc toujours comparer ces previsions avec la meteo actuelle.

Gwendal a dit…

@Pascal Glénans : En effet cela ne prend pas en compte les effets de côtes, comme les thermiques et l’effet Venturi. A charge au navigateur de moduler les prévisions et de les modifier en fonction de la carte.

cazo a dit…

Je viens de voir ce matin un excellent doc sur le tour du monde à l'envers de Maud Fontenoy, avec beaucoup d'images à bord. Impressionnant(e), quelle force morale, quel courage, pour tenir, pour faire face à l'adversité des éléments.
Après avoir démâté, elle a scié pendant 10h d'affilée pour libérer son pont et virer le mât... puis il lui a fallu faire un grément de fortune avec la baume en guise de mât... Poignant les moments où elle craque, où elle est au bord du découragement, où elle flippe pour sa vie...
Euh... Gwen, fais bien attention à toi !! Si tu as l'occasion de le voir, regarde le (c'était sur la chaîne Thalassa et ça s'appelle "Maud Fontenoy, à contre-courant).

Anonyme a dit…

il y a des tas de façons de naviguer et tant que tout va bien il n y a rien a redire. portée de la vhf : 30 miles; idem pour le navtex. qualité de la météo en vhf: presque nulle en dehors de la France. partir sans météo c est aller droit dans les tempêtes surtout sur ce trajet. sans balise c est juste laisser plus de temps aux copains pour angoisser. il y a des balises a 200 euros genre spot qui permettent d' envoyer ta position a la demande et d' alerter les secours. en mer on meurt pas forcément d' un coup et être blesse tout seul sur l océan n est pas réjouissant. un suivi régulier de ta position par une personne de confiance permettra d' alerter si la route devient anormale. plusieurs de tes choix sont étonnants mais la c est bien plus. si tu ne le fais pas pour toi fais le pour tes amis

Gwendal a dit…

@Cazo : Je n’ai pas vu le reportage mais j’ai lu en détail (sur Voile et Voilier je crois) l’opération. Il y avait même la description du montage du mat de fortune avec les astuces utilisées pour le monter. Bel exemple de courage et de sens marin.

@ « Anonyme » : Je ne suis vraiment pas convaincu.
A la rigueur je consentirais à embarquer une balise de détresse à déclanchement manuel, sans abonnement, mais je ne vois pas l’utilité de la chose étant donné mon programme de navigation, les endroits où j’ai envie d’aller et surtout la vie que j’ai envie de mener.
Quand à le faire pour mes amis... C’est un coup bas. Et c’est bien mal connaitre la relation qui est la notre. Mais bon, passons.
Une question cependant, vous dites que plusieurs de mes choix sont étonnants. Pourriez-vous argumenter ?

cacahuette83 a dit…

Vouiiii!! Une petite balade, ce serait bien!

Gros bisous mon cher Gwen! La date se rapproche à grands pas!