mardi 16 août 2011

C’est reparti !

28°12.394N 14°01.604W 
Gran Tarajal 

Départ ou arrivée ?
Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, et si c’est le cas c’est pas très grave, ce qui est bien avec l’écriture, c’est qu’elle permet de poser noir sur blanc les choses. Et alors même que vous ordonnez les idées pour les transcrire en mots, la solution se fait souvent corps d’elle-même. C’est comme pour les maths, la solution est à moitié trouvée si vous savez poser correctement les données du problème. 
Et encore une fois cela a été le cas avec ce qui me prenait la tête depuis quelques semaines. A peine avais-je terminé d’écrire ma diatribe précédente que déjà je savais plus ou moins qu’elle option je choisirais… Restait à faire vraiment mienne cette idée, à m’y habituer, avant de la mettre en œuvre. 

Je sais, vous allez me dire que je suis plutôt culotté de vous raconter ça. A quoi ça sert de vous demander de m’aider à résoudre un problème si je connais déjà la réponse ? Détrompez-vous, vous m’avez été très utiles ! Sans vous, sans les objections que vous formulez, sans le miroir que vous représentez, je n’aurais pas pu examiner la situation de la même manière… Donc merci à tous. 

Maintenant je vais vous faire part de ma décision, et donc de mes projets à court et moyen terme. 

Dans quelques jours, dès que la météo me sera favorable, je mettrais le cap vers Agadir au Maroc. J’ai l’intention de faire d’Agadir ma base arrière, mon havre, pour les semaines, voire les mois, à venir. 
Pourquoi Agadir ? Et bien parce que la vie y est moins chère qu’ici et il est plus facile de trouver des vols low-costs à destination de la France. Je vais pourvoir attendre sans trop dépenser la réalisation de deux opérations importantes. A savoir, la vente de ma maison et l’équipement de la Boiteuse. 

Oui je sais. Toutes et tous, vous m’avez pressé de conseils et celui qui revenait le plus souvent c’était de ne surtout pas vendre cette maison… Mais je vais le faire quand même et voici pourquoi. 

Agadir
Tout d’abord parce que j’en ai besoin. Enfin, la Boiteuse en a besoin. Pour bien faire les choses, ou même les faire moyennement, il me faudrait investir quelque chose comme 3 à 4000 € pour parfaire son équipement et être prêt à affronter la suite du voyage. 
Seulement voilà, cette somme je ne l’ai pas, et si je dois attendre de l’économiser sur les futurs loyers que pourrait me rapporter cette baraque, dans deux ans je suis encore là. 
De plus, je n’ai pas envie de me transformer en propriétaire bailleur… Pour avoir été moi-même un locataire pas toujours délicat, je sais trop qu’elle galère ce peut être que de devoir compter sur la solvabilité d’un autre. 
Enfin, cette maison c’est un peu comme la dernière amarre qui retient la Boiteuse… Une fois celle-ci coupée, j’ai l’intuition que je vais enfin pouvoir partir pour de bon. Vous le savez, dans mon esprit ce voyage n’a jamais été quelque chose de temporaire… Je veux dire par là que déjà, lorsque j’en étais à imaginer ce que je suis en train de vivre, j’avais du mal à le concevoir autrement que comme une entière rupture avec mon monde d’avant. Et maintenant que je suis installé dans cette nouvelle vie, je m’aperçois que celle-ci ne supporte que l’engagement total et complet de ma personne… Il n’y a pas de demi-mesure dans cette histoire. C’est assez nébuleux ce que je vous dis là, mais dans ma tête c’est cependant assez clair. Il n’y aura pas de retour en arrière et advienne que pourra. 

Donc la Boiteuse va remettre le cap sur le Maroc. Cette perspective m’enchante, vous ne pouvez imaginer à quel point. En effet, lorsque je suis parti d’Essaouira le mois dernier, je l’avais fait avec regret. J’avais l’impression de ne pas avoir passé tout le temps qu’il aurait fallut dans ce pays… Sans parlé du couscous que je n’avais pas eu le temps de manger, du barbier chez qui je serais bien retourné, du hammam, etc. Bref, je suis content. 

Par contre, là où ça risque d’être moins rigolo, c’est pour y aller. 250 milles au près (le vent et la houle pratiquement dans le nez), je sens que la Boiteuse et moi on va devoir se sortir les doigts comme ont dit. La navigation va être délicate et fatigante et il va falloir que je choisisse bien mon moment. 
A priori, j’ai une fenêtre le weekend prochain. Je programme donc mon départ pour vendredi matin, et je devrais arriver dans la journée de dimanche… Au mieux. Sinon le lundi. 

Voilà, chers lecteurs, la décision que j’ai prise. 

Le Skøiern...
Ah oui, sinon il faut que je vous raconte la surprise qui a été la mienne ce samedi. Alors que j’émergeais de ma sieste et que je m’apprêtais à me rendre en ville, j’ai eu la très bonne surprise de voir se profiler à l’entrée du port une silhouette que je connaissais bien, celle du Skøiern. Patrick et Anne-Marie, que j’avais eu le bonheur de croiser à Essaouira le mois dernier débarquaient pour une escale de deux jours à Gran Tarajal ! Je me suis précipité pour les accueillir, et je crois même avoir réussi à courir pour y arriver ! 

Remarquez, il n’est pas anodin que nous nous croisions de nouveau puisque le Skøiern va faire plus ou moins la même route que moi… C’est-à-dire que nous devrions logiquement nous croiser et nous recroiser tout au long du chemin vers la Patagonie ! Je n’ai donc pas fini d’en apprendre auprès de ce couple merveilleux, sur la navigation et cette vie de nomade des mers. 
Ils n’étaient pas venu seuls puisque Hanane et Julien les accompagnaient à bord de leur Dufour 35, et nous nous sommes tous retrouvés le soir devant un verre. Un bon et grand moment de convivialité comme je les aime. 

Ça veut dire Coquin en Norvégien !
Cette nuit le vent à souffler comme un dératé, m’empêchant de trouver le sommeil… Ça n’a pas arrêté de hululer dans les haubans. 
D’ailleurs il n’y a pas que le vent qui m’empêche de dormir en ce moment… Une très vieille histoire d’amour est revenue me hanter à la faveur d’un film où l’actrice principale m’a rappelé combien j’ai pu aimer dans mon passé… Bref, les boules. 

Sinon, à part ça je suis de nouveau en mode « navigation », et la liste de tout ce que j’ai à faire avant de partir défile sans cesse dans ma tête. Hier, j’ai passé l’après-midi à nettoyer mes pare-battages et à gratter et rincer Miss B et son moteur. En à peine deux semaines, vous n’imaginez pas la prolifération des algues ! C’est incroyable comme ça pousse vite ces saloperies ! Aujourd’hui je vais continuer de me préparer tout doucement de manière à être prêt à décoller en fin de semaine. Bref, après un mois de glandouille intégrale je retrouve enfin l’émulation du voyage. 

Et ça, c’est chouette.

Respect !
Patrick, Anne-Marie, Hanane et Julien... Et le rat !



13 commentaires:

Monique a dit…

No comment sur la vente de la maison, on en a discuté en direct !

Contente que tu retrouves la mer vivante , celle du large, et le Maroc qui t'a laissé sur ta faim.

Pour les nuits agitées, je te conseille la teinture de passiflore ( 40gouttes dans un verre d'eau avant de te coucher)mais je pense que tu trouveras au Maroc d'autres herbes locales aussi efficaces...

Autre conseil : visionner plutôt des documentaires sur la pêche en haute mer!

Je t'embrasse, l'ami, et espère bien te causer en live ( ou presque) avant ta prochaine étape...

Gildan a dit…

Chapeau pour cette décision !
Beaucoup de bonnes choses pour la suite...
...
Conseil de Monique "La pêche en haute mer !!!" ...
Ça ne doit pas être évident !
:)

cazo a dit…

L'aventure, c'est l'aventure !!

:-) !!

Je te sens bien serein, la bonne attitude pour appréhender les choses.

Tu devrais penser à placer une chronique dans un mag... même si ça rapporte pas gros, si ça te paye juste le riz, c'est déjà ça !!

Gwendal a dit…

@Monique : On va essayer de se programmer un petit tête à tête avant la fin de la semaine, promis !

@Gildan : Chapeau ? Pourquoi ? C’est vrai que cela n’a pas été facile à prendre comme décision, mais elle n’a rien de remarquable… Elle me semble même complètement naturelle maintenant que je l’ai prise.

@Cazo : l’Aventure avec un grand A… Certains disent qu’elle n’existe plus dans ce monde. Moi je crois qu’ils se trompent.
Présente moi un rédacteur en chef, j’ai pas ça dans mes relations !

aslan a dit…

Alea Jacta Est, tête de bois !
Je le sentais venir le Gwen...

En même temps c'est pas moi qui liquide tes factures, et de ce point de vue ta solution est de loin la plus simple.

Placé à 4 ou 5% ça te ferait quoi? 350 à 500 eurois par mois? Mais comme Monsieur aime foncer je doute qu'il choisisse les options financières de ma vieille tante :)

Bon vent pour ta traversée. Couscous, admettons, mais tajines surtout, Gwen, tajines.

Bourreau fais ton office a dit…

C'est vraiment ce qui s'appelle larguer les amarres ... en même temps tu n'auras pas à quitter précipitamment les Marquises pour venir déboucher les chiottes de ton locataire à Nice :)

Aller, bonne nav', ça va nous faire un article plein de péripéties, ça.

Gwendal a dit…

@Aslan : Des placements à 4 ou 5%, ça n’existe plus mon cher… Et ne compte pas sur moi pour mettre le doigt dans l’engrenage des placements ! Manquerait plus qu’ils s’ammusent avec mon fric ces cons !

@Bourreau : Exact, même si une agence peut faire beaucoup (moyennant salaire bien sûr), elle ne peut remplacer le proprio pour certaines choses. Et je me vois mal me soucier de problème de robinets qui fuient an plein Atlantique. Sauf si ce sont ceux de la Boiteuse bien sûr !

Benoit a dit…

Yep Gwen, faut suivre son instinct par moment.. j'espère que les affaires se règleront bien et rapidement, bonne route pour le Maroc. A + Benoit ;-)

cazo a dit…

Eh, oh, je sais bien que depuis que môssieur fait le voileux il n'en fout plus une rame, mais quand même, c'est pas la mer à boire de naviguer sur le net pour pêcher quelques lieux où proposer tes lignes !!!

Non, mais !!!

Quant aux placements... :-D !!!

Confie donc quelques noisettes à l'écureuil et place le reste sur un compte rémunéré... après, parfois vaut mieux faire un crédit à la conso avec un taux fixe que payer cash (vu la somme dont tu as besoin, ça peut être intéressant...).

Bon, tu me connais, tu sais ce que valent mes conseils en placements financiers, même si je n'ai pas l'habitude de jongler avec des sommes aussi ridicules !!

:-D !!

Gwendal a dit…

@Benoit : « j’ai déserté les crasses qui m’disaient « sois prudent »…

@Cazo : Arf ! Cazo, le nouveau « Monsieur économie » du Web !
Sans blague, j’ai une question. Qu’elle sera ma responsabilité dans la prochaine crise financière si je lui confie mes noisettes à l’écureuil ? Hein ?
Si on leur donne pas de quoi jouer, ces cons arrêteront peut-être de faire n’importe quoi.

cazo a dit…

Bah, mes conseils valent bien ceux des agences de notation qui quelques semaines avant la crise des subprimes conseillaient les placements immobiliers !!!

Alors...

Quant à ne pas leur donner de quoi jouer, là, je reste un Kador !!

:-D !!

Gwendal a dit…

@Cazo : Tu es dans le vrai...

Giorgio a dit…

Salut Gwen et toute la p'tit bande...
Ça y est, un coup de barre et ça repart..bonne initiative Agadir comme QG...suis pas beaucoup venu trainer par là, bien busy avec mes "teenagers" (ma fille et sa copine)..
En tout cas good wind pour cette traversée et à très bientôt...bises
Giorgio