mercredi 10 août 2011

Les données du problème...

28°12.394N 14°01.604W
Gran Tarajal

Avec l’âge je commence à me connaitre… Je savais que tôt ou tard, le démon du voyage (en est-ce seulement un ?) reviendrait pointer le bout de son nez. Voilà trois semaines maintenant que je bulle à Gran Tarajal, et depuis quelques jours j’ai une furieuse envie de changer de décors, voire d’horizon.

 Oui mais voilà, la chose est un peu plus compliquée qu’il n’y parait car nombreuses sont les données du problème. Et je vous avoue que j’ai beau les tourner et les retourner dans ma tête depuis un bout de temps déjà, je n’arrive toujours pas encore à dessiner quelque chose de concret.
Aussi, plutôt que de prendre le risque d’attraper une entorse au cerveau, je me suis dit qu’il était peut-être temps que je vous fasses participer un peu, et que je soumette à votre sagacité le devenir de la Boiteuse.

Alors voilà. Lorsque j’ai quitté Nice pour entreprendre ce voyage, je ne savais pas trop dans qu’elle galère j’allais embarquer. Oh bien sûr j’en avais quelques idées, mais je n’étais absolument pas convaincu que cette vie de bohème allait me convenir. Aussi par précaution, mais également par paresse, j’ai préféré garder ma maison en l’état, prête à m’accueillir si le voyage se passait mal, ou si je me rendais compte que cette vie ne me convenait pas.
Quatre mois plus tard, il est évident pour moi que j’ai pris la bonne décision. Après avoir gouté à cette vie, il m’est maintenant impossible de revenir en arrière. Je ne me vois absolument pas reprendre ma vie d’avant, avec son cortège de petites humiliations, de bassesses en tout genre… De manque de perspectives aussi. Avant je végétais dans mon 50 m² à attendre je ne sais quoi. Maintenant je ne sais toujours pas ce que j’attends, mais au moins je me bouge pour le trouver.

Donc, ma décision est prise, je vais poursuivre mon voyage. Et quand je parle de voyage, il ne s’agit pas simplement de chemin parcouru, de milles engrangés, mais également de style de vie. Avec tout ce que cela implique de précarité, de risque aussi… Bref, on est maintenant parti dans du définitif, ou du moins on va essayer.

Pour parler franchement, la descente de la côte espagnole m’a littéralement mis sur la paille. Avec toutes les avaries que j’ai pu avoir, ainsi que ce cortège de ports tous plus chers les uns que les autres, j’ai claqué en quatre mois ce que je prévoyais (peut-être naïvement) de dépenser en un an.
Il me faut donc prendre une décision concernant ma maison… Mais ce n’est pas tant la décision qui est compliquée à prendre que sa mise en application.

Ça me parait si loin tout ça...
Deux options s’offrent à moi.
Petit a, je loue ma maison. Cela me permettra de m’assurer une rente modeste (entre 200 et 250 €/mois compte tenu du crédit qui continu de courir (encore huit ans à payer)). Le problème est que celle-ci pour être louée aurait grand besoin d’un nettoyage et d’une petite rénovation… Et cela va couter des sous que je n’ai plus.

Petit b, je la vends. Cela me ferait bénéficier d’un apport massif d’argent frais qui me permettrait de mieux équiper la Boiteuse… Panneaux solaires, convertisseur électrique, voiles supplémentaires… J’en passe et des meilleurs. Problème : Etant donné la crise actuelle, je risque de ne pas trouver acheteur dans l’immédiat.

Dans l’un ou dans l’autre de ces deux cas de figure, je vais de toute façon avoir besoin de retourner en France dans les semaines qui viennent pour les mettre en œuvre. Il me faut donc ne pas trop m’éloigner de l’Europe pour pouvoir bénéficier d’un aller-retour en avion pas trop cher. Et en même temps il faut que je trouve un endroit où la vie est si possible encore moins chère qu’ici…

Je vous le disais, c’est compliqué.

Voilà où nous en sommes. Actuellement je me trouve dans un des ports les moins chers des iles Canaries, cependant le coût de la vie y est encore excessif par rapport à mon budget. Néanmoins, je suis proche d’un aéroport qui offre des vols low-cost pour l’Europe.
Si je continue ma route vers le Cap-Vert, je vais trouver de bien meilleures conditions de vie, mais je m’éloigne des lignes régulières et de la possibilité d’un aller-retour à moins de 200 €.

Reste une dernière option qui me permettrait de concilier un peu tout ça, ce serait de (re)mettre le cap sur le Maroc, Agadir pour être précis, et de m’y coller en attendant d’avoir solutionné mes problèmes d’argent. D’accord, ce serait un peu revenir en arrière, mais bon…

Donc chers lecteurs et amis, voilà les données du problème. J’ai bien ma petite idée sur ce qu’il conviendrait de faire, mais je me suis dit qu’il me serait sans doute profitable que vous participiez un peu à la prise de décision… M’enfin, au final c’est quand même moi le Capitaine, et c’est moi qui prendrait la décision ultime, mais au moins aurais-je eu la politesse de consulter l’équipage !
Car, plus que jamais cette histoire nous la vivons ensemble. La Boiteuse ce n’est pas que mon bateau, c’est aussi un peu le votre. Et après ce que nous avons déjà vécu, je serais bien ingrat de décider seul de l’avenir de notre embarcation…

Alors, à vos commentaires braves gens, et je compte sur vos bons conseils.

22 commentaires:

'Tsuki a dit…

Tu as trouvé l'expression même du dilemme cornélien. Et dans tous les cas de figures, cela te coûtera. Quel conseil donner ? Pourquoi ne pas essayer de louer ta baraque en l'état, sans rien retoucher ? On m'a loué des taudis en bien plus mauvais état, je crois...

Sinon, j'ignore ce que ça peut rapporter, mais pourquoi, au-delà de proposer de faire des dons, ne pas proposer des petites bricoles à acheter ? C'est bassement mercantile, certes, mais avec le bon thème et une boutique sur e-bay...

En tous les cas, c'est merveilleux que tu aies trouvé un mode de vie qui te convient. Je prends le pari que tu ne trouvera jamais ce que tu attends de ta vie, parce que en réalité, il n'y a rien à trouver de particulier : une vie, ça se vit, juste. Et c'est ça qui la rend si pénible, d'ailleurs. 'faut trouver de quoi s'occuper en attendant de passer de l'autre côté, c'est tout.

Gwendal a dit…

@Tsuki : Arf ! On s’est croisé dans l’éther dis-donc !
Un dilemme cornélien en effet… Mais bon, je gage que j’en trouverais la réponse avant peu ! Par contre je constate que tu es toujours aussi optimiste !
Cela dit, peut être as-tu raison que le fait qu’il n’y a rien à trouver… Mais cela n’empêche aucunement de chercher. Bien au contraire. Vu que de l’autre côté il n’y a rien que les vers et leur appétit féroce !

Content tout plein de te lire de nouveau ! :)

Bourreau fais ton office a dit…

C'est donc ça ... je me demandais pourquoi tu n'avais pas mis ta maison à louer. J'osais pas te le demander, t'avais même pas répondu à Aslan quand il t'avait suggéré de le faire ...

Combien te rapporterait la vente de ta maison ? suffisamment pour vivre dessus le reste de tes jours ? ne connaissant pas la réponse, je dirais que la solution la moins irréalisable est de la louer. Problèmes : la rénovation et le fait qu'un locataire peux avoir besoin de ta présence.

Pour les rénovations, à tout hasard : il y aurait pas des aides de l'état pour ce genre de choses ?

Agadir me parait être un bon plan, si tu peux bénéficier de vols pas chers.

Sinon je n'ai pas de phrase philosophique sur la vie à déclamer. Je chercherai peut être ds Shakespeare ce soir (autre chose que "une fable racontée par un idiot pleine de bruit et de fureur", c'est trop connu et je suis snob.)

aslan a dit…

Moi ! Moi j'en ai une pour rester dans le ton: "Jette les bras en l'air car tu finiras dans un trou."

Sinon j'avais évoqué l'option des locations d'été. Si tu passes par notre réseau ça t'évite de louer à des freaks complétement jetés*, voir de te pointer en France mais ça te rapporte moins.

Tu peux aussi dans un premier temps, échanger la loc contre travaux, même réseau.

Je te parle pas de "monétiser" ton blog avec de la pub, tu vas me mettre un bourre-pif...

*bien que les amis de mes amis ne soient pas forcément mes amis.

aslan a dit…

Bon, quitte à en prendre une: Avec un peu plus de cabotage tu pourrais peut-être faire un blog distinct sur les marinas ou fournir du contenu sur le sujet pour un opérateur que ça intéresserait. Et ouais coco, je bosse moi, et j'aime pas ça, alors si je peux entrainer les autres dans ma galère!

A part ça et installer une 12.7 sur la boiteuse pour escorter les cargos sur la mer rouge je suis à sec d'idées.

P.S: Mon conseil définitif c'est de ne pas vendre ta baraque pour ne pas avoir à vendre un de tes reins pour te reloger en cas de coup dur. En cas de retour forcé ton "employabilité" n'est pas actuellement certifiée par le MEDEF.

aslan a dit…

Ah si, j'ai encore une idée bidon: eco-piraterie. Tu traques les dégazages, les constructions côtières sauvages ou autres atteintes à l'environnement et tu fais raquer les responsables. Contre ton silence. Je sens que cette attitude hautement morale va me valoir un second bourre-pif...

En tout cas faut que ça rentre. Pas forcément beaucoup mais en continu, selon moi pas de one-shot qui vaille.

RPH a dit…

Oui, louer ta maison semble la meilleure décision à prendre. Pour le reste, il faut que tu vendes des services, pourquoi pas des ballades de deux trois jours dans la Boiteuse moyennant rétribution. As-tu des couchettes en rab? Tu peux prendre le statut d'auto entrepreneur. Je dis ça, je ne sais pas si c'est faisable. Il faut aussi que tu tentes de vendre tes posts, même des clopinettes. Tu les rends publics deux à trois jours après les avoir vendus à un journal ou à un site de voyages ou autre...
L'appel à la générosité publique donne aussi des résultats... Reste aussi le petit commerce: acheter pour des clopinettes des produits locaux et les revendre en France sur Ebay, ça peut se tenter.
Bon... Courage et bisous, si je puis me permettre...

Gwendal a dit…

@Bourreau : La maison vaut entre 120 et 150 K€. De quoi effectivement voir venir jusqu’à la fin de mes jours dans un pays au PIB inférieur au CE de Bouygues…

@Aslan : C’est vrai que tu frôles le bourre-pif à plusieurs reprises… Mais bon, au point où j’en suis, je considère avec bienveillance toutes les suggestions même s’il y a encore des extrémités auxquelles je ne suis pas près de me résoudre !

@RPH : Pour accueillir des personnes payantes à bord il faut un diplôme de skipper que je n’ai pas… Au black, ça peu éventuellement se faire mais en cas de contrôle par des autorités c’est la prison assurée. On n’en n’est pas encore là !

Cécile Delalandre a dit…

la location me semble la meilleure solution... et puis si tu as un pote ou une potesse sur place qui peut gérer les aléas sans passer par un syndic ou une agence ça pourrait l'faire.... sinon tu pourrais aussi proposer tes posts sous forme de chroniques rétribuées à des magazines style "Voiles et Voiliers" ou "Mer et Voiles" .... etc ou encore proposer une chronique régulière moyennant cachet au Mouv'

Gwendal a dit…

@Cécile : Tu parles d’or chère Cécile… Le problème c’est que pour monnayer mes modestes diatribes il me faudrait beaucoup plus de talent que j’en ai !
Ce n’est pas de la modestie de ma part, je sais très bien ce que je vaux… et ce que je fais est loin d’être professionnel.
Par exemple j’ai croisé un type ici qui essaye de monnayer ces photos auprès d’agences pour mettre du beurre dans les épinards… (suggestion de Momo). Tu verrais le travail que ça représente ! Les qualités techniques et artistiques que cela réclame ! Je ne suis pas au niveau et c’est pareil pour l’écriture. Pas encore en tous cas.

Bourreau fais ton office a dit…

Tu pourrais, la chronique sur le Mouv', ne me dis pas que tu ne sais pas parler !

Monique a dit…

Reste l'option prostitution ou mieux encore : proxénétisme !!

Oui, je sors !!!

Gwendal a dit…

@Bouureau : Ce n'est pas parler ou écrire qui me pose problème en fait... C'est d'avoir des choses à dire ou à écrire qui est plus compliqué.

@Monique : Hum... Préfère encore la 12,7 sur le pont.

Cécile Delalandre a dit…

me semble que des choses à dire ou à écrire, tu en as! c'est ça hein tit canaillou que tu voulais entendre? allez fais pas ton modeste! *_*

Gwendal a dit…

@Cécile : Non, sérieusement. Je ne cherche pas le compliment (pas cette fois :)). Ce n'est pas évident de trouver un truc à dire qui intéresse les gens...

Anonyme a dit…

Coucou Gwendal!! Un petit bonjour des voisins,nous suivons ton voyage jours aprés jours, c'est un réel plaisir de lire tes aventures!! Nous admirons ton courage mais je pense que tu t'eclates sur ta boiteuse! Ici tout va bien rien a bougé!! Nous avons lu tes projets pour ta maison, selon ton choix, saches que nous sommes éventuellement des acheteurs potentiel! Nous te souhaitons de bien continuer ton super voyage!!! Patrick et Christelle

Gwendal a dit…

@Patrick et Isabelle : Salut les voisins ! Ça fait plaisir de vous lire. Bien sûr, si je décide de vendre vous serez les premiers sur la liste, promis ! A bientôt !

lucifer ! a dit…

Lucifer a dit ... ? rien ! parce que les suggestions ne manquent pas .
des pires ( houuu momo ! )et des meilleures .
Quand même , je me dis qu'une petite semaine à Nice (ou deux ) aux pires jours de l'hiver, ça ne doit pas être désagréable .Un gîte à prix correct ...
Sécurité ou aventure ? that is ...

(entre nous, ta voisine, c'est Christelle ou Isabelle ?)

Ici, c'est la Bretagne , bien mouillée,mais si belle . bye !

Gwendal a dit…

@Lucifer : CHRISTELLE ! Que je suis crétin des fois ! Pardon !
Nice en hiver… En automne plutôt, car j’espère bien que pour l’hiver je serais au Brésil !

Anonyme a dit…

Y a pas de mal Gwendal!!! Profites un Max de ton aventure nous sommes content que tu passes des moments mémorables!! A bientôt!! Christelle

vieux phoque a dit…

tu dis pouvoir louer ta piole de 200 à 300 euros mois mais avec çà je ne pense pas que tu puisses subvenir à toutes les depenses et je sais de quoi je parle ayant fait le routard pendant 16 mois mais c'est toi qui decidera le moment venu en tout cas je te souhaite de reussir ton projet

Gwendal a dit…

@Vieux Phoque : Merci bien ! Mais le but du jeu, je le rappelle au cas où, serait de dépenser encore moins que ça !