jeudi 22 novembre 2012

Après le pétrole, le gaz !


23°06.817S 44°15.480W
Matariz, Ilha Grande

Pouet-pouet !
Il est six heures du matin pétantes, et le petit hors-bord du boulanger débouche à fond les manettes dans la baie de Matariz. À peine a-t-il passé la pointe qu'il actionne son klaxon à poire, et le pouet-pouet interrompe un moment le chant des oiseaux. Tous les matins j'ai le bonheur de voir ce petit bateau fendre les eaux calmes et d'entendre ce bruit qui me rappelle l'enfance. Et je me dis alors qu'il n'existe pas de meilleure manière de commencer la journée...

Pourtant, il s'en est fallu de peu pour que cela se passe autrement. Figurez-vous qu'à peine avais-je mis la bouilloire à chauffer pour préparer mon café matinal, que ma bouteille de gaz m'a lâché ! Heureusement que j'avais mon petit camping-gaz que je trimballe avec moi depuis l'armée, sinon j'aurais dû me priver de mon café, et j'aurais commencé la journée de mauvaise humeur... Et j'aurais sans doute un peu moins apprécié le pouet-pouet du boulanger.

Je le savais, je le sentais, qu'il fallait que j'en achète une autre ! Je l'avais même noté sur ma liste des choses à faire ! Mais hier j'ai eu tellement à courir que j'ai zappé la bouteille, pensant qu'elle allait bien tenir deux jours de plus... En effet, je suis allé à Angra hier pour rechercher la durit responsable de la fuite de gasoil qui me prenait la tête depuis quelques jours. Oui, au final il ne s'agissait pas du joint de culasse, mais d'une durit aussi incontinente que bien cachée. J'ai dû faire trois boutiques avant de trouver mon bonheur, mais ma quête a néanmoins été couronnée de succès. Qui plus est, j'ai effectué moi-même, tout seul, comme un grand, le démontage et le remontage de la pièce. Et j'ai même réussi à purger et réamorcer le circuit d'alimentation !
Bon ok, même si ce sont mes mains qui ont fait le travail, je dois bien reconnaitre que je n'y serais pas arrivé sans les conseils avisés de quelques amis. Alors merci Jean-Pierre, Serge et Norbert ! Et puis aussi, merci Facebook pendant qu'on y est.

C'est bouché
Les problèmes de moteur étant réglés (enfin presque, le reste supportera d'attendre la Grande Visite), je vais pouvoir reprendre ma route... Quand la météo le décidera. Les coups de Sud s'enchaînent maintenant les uns après les autres à un rythme qui s'accélère, ne laissant que peu de place pour se glisser entre eux. Pour tout vous dire, je ne sais pas encore lorsque je pourrais mettre les voiles. Et ça, compte tenu du rendez-vous qui m'attend à Piriapolis, ça a le don de me foutre grave les boules.

Il parait que l'attente fait aussi partie du plaisir... Je ne sais pas qui a dit ça, mais ce devait être un aliéné notoire.

Bon, c'est pas tout ça, mais il faut absolument que je me dégote une bouteille de gaz et un détendeur avant midi si je ne veux pas manger froid.

9 commentaires:

lucifer ! a dit…

C'est bouché ?
Ah oui, c'est bouché !
Comment ça c'est bouché ?
Bouché à quoi ? Bouché de quoi ?
Bouché comme du cidre ? Mmmmm
mais moi, je ne vois rien .
Que du bleu et du jaune qui se côtoient délicieusement ...
C'est bouché ? Si tu le dis ...

Gwendal DENIS a dit…

@Lucifer : C'est le sens des flèches qui est important puisqu'il indique la direction du vent. Ensuite avec le nombre de barbilles tu à la force. Et enfin, plus c'est rouge, plus la houle est forte.
Bref, un temps de merde.

Thrse a dit…

Mais si.... L'attente fait partie du plaisir... Bon, pas quand tu attends, mais quand tu as enfin l'aboutissement de ton attente! Tu apprécie mieux quand tu attends!
Gros bisous en espérant que tu arriveras enfin à tes fins!
Gros bisous mon beau matelot!

Gwendal DENIS a dit…

@Thérèse : C'est rien que des conneries ! Na !

cazo a dit…

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage !!... ;-) !!

la Lésion d'Honneur a dit…

Bon ben je vois qu'il continue à y avoir plein de vie ici... Pour le Queru-Queru je suis allé me renseigner, le nom français c'est "vanneau tero" et c'est bien ce que je pensais, aucun risque d'en voir un vers chez moi !
A part ça bravo pour tout surtout pour la réparation de Zoé... oupsss, de la durite ;-))

hedilya a dit…

Avoir le béguin et péter une Durit à l'autre bout du monde... Tout va bien :-)

Gwendal DENIS a dit…

@Cazo : Encore un poncif !

@La Lésion : Tant que moi, je ne confonds pas, ça va !

@Hedilya : La vie est pleine de surprises !

cazo a dit…

Non monsieur, une morale, pas un poncif !!!