mardi 9 novembre 2010

Un lundi ordinaire

43°14'40.87"N 5°21'48.94"E
Pointe Rouge

Nouvelle place
Journée sans grand intérêt que ce lundi… Tranquille dirons-nous. Avec juste ce qu’il faut pour l’animer un chouya et éviter de franchir les limites de l’ennui.

Le matin j’ai fait un truc à la fois plaisant et déplaisant : Je suis allé dépenser des sous pour équiper la Boiteuse.
Déplaisant parce que je n’aime pas dépenser de l’argent. Cela n’a rien à voir avec la radinerie, mais j’ai toujours eu une vie relativement modeste, et dépenser du fric, même si je sais que c’est justifié, m’a toujours paru… Indécent.
Et plaisant, parce qu’équiper la Boiteuse, et bien ça me plaît.

Qu’est-ce que j’ai acheté ?
Oh, pas grand-chose, juste deux trois articles qui faisaient partie de la liste que vous avez pu lire dans l’article précédent… plus des trucs qui n’y figuraient pas mais qui sont néanmoins indispensables.

Nouvelles haussières
J’ai acheté des haussières. Celles que j’avais étaient un peu courtes, veilles et usées. Avec 2 X 20 m et 2 X 10 m, je peux faire mes pointes et mes gardes sans souci et parer à la plupart des configurations d’amarrage.

Ensuite j’ai acheté une recharge de gaz pour mon gilet de sauvetage automatique, et les artifices qui me manquaient, un kit Grand Large au complet. Puis un cône de navigation au moteur et une boule de mouillage.

A bah ça y-est, j’en vois déjà quelques-uns qui ouvrent de grand yeux globuleux… Qu’est-ce donc que cette histoire de cône et de boule, se demandent-ils.

Bon, allons-y pour une petite explication: Le cône et la boule sont des signaux en plastique que l’on hisse un peu en avant de la mâture pour signaler à qui pourra bien le voir deux choses.
Avec le cône on indique que le voilier marche avec son moteur, et avec la boule qu’il est au mouillage.

Alors je sais, vous allez me dire que logiquement c’est quelque chose qui se voit sans qu’on ait besoin de le signaler… Je répondrais, oui ça se voit, mais pas toujours.
De tout façon, c’est dans la réglementation maritime donc moi j’applique… Même si jamais, je dis bien jamais, je n’ai vu arborer de tels signaux dans les eaux françaises, je sais que dans d’autres pays ce n’est pas le cas. Donc, je m’équipe.

Ancienne place
Et puis en début d’après-midi j’ai été contacté par la capitainerie qui m’a demandé de déplacer mon bateau, une barge devant apponter pour vingt-quatre heures là où je squatte. J’ai obtempéré avec diligence, conscient qu’avec mon tarif préférentiel il vaut mieux que je sois coopératif.
Je me suis donc casé dans un coin du yacht-club d’à côté, pas loin des sanitaires (chouette !). Par contre, là où je suis je ne reçois plus le réseau wifi non-protégé que j’utilisais depuis mon arrivée… Et là c’est moins chouette.
Donc, même si ma nouvelle place est plus centrale, dès que la barge a fini son boulot je retourne auprès de mes containeurs, des plongeurs et des pêcheurs. Et du wifi.

Logiquement, je dis bien logiquement, la perturbation qui balaie actuellement le sud de la France, et le reste aussi d’ailleurs, devrait se dissiper d’ici la fin de la semaine. Ce qui veut dire que je vais pouvoir entamer mon retour vers la baie de Villefranche jeudi ou vendredi. Samedi au plus tard.
J’ai besoin, en gros, d’une petite semaine pour parcourir les 200 milles du trajet. Encore faut-il qu’Eole m’accorde ce répit, et là ce n’est pas gagné. M’enfin, c’est pas grave, je profiterais de la fenêtre autant qu’elle restera ouverte, et quand elle se refermera j’irais sagement me mettre à l’abris. Ce ne sont pas les ports qui manquent entre ici et Nice.

Je ne veux en aucun cas renouveler l’expérience de mon arrivée ici… J’ai eu ma dose. Ce que je veux maintenant c’est naviguer avec le vent, et prendre du plaisir. J’ai la chance de pouvoir avoir le temps d’attendre, alors j’en profite.

Nouvelle vue !
Bon, aujourd’hui je vais retourner en centre-ville jouer les touristes et essayer de trouver un GPS portable… Cela ne doit pas être bien compliqué vous dites-vous, et bien si ! Enfin, les GPS j’en trouve, mais la connecting pour le relier au PC, c’est une autre histoire. A chaque fois j’ai droit au même discours, il faut commander tout ça… Non ! Moi ce que je veux c’est du clef en main, et qui marche tout de suite !
Et puis il faut que j’achète de la bouffe aussi. Le frigo est bien vide.

Voilà chers lecteurs le récit bien ordinaire d’une journée ordinaire. Pas de nouvelles sensationnelles, pas de péripéties haletantes. Juste une journée banale sans grand intérêt. Sauf pour moi peut-être, celui de vous la raconter.

Allez ! Faut que je retrouve mon réseau afin de vous poster tout ça maintenant ! Je vais aller arpenter les quais, portable à bout de bras tel le sourcier moderne… Ah, et puis faire quelques photos aussi pour illustrer tout ça.

A plus !

12 commentaires:

Jack Sparrow a dit…

tiens dans tes dépenses quand tu pourras penses à une poulie couppée ou bien ouverte et je te parlerai d'un truc bien sympathique pour t'amarrer quand tu es fatigué et qu'il n'y a personne pour te donner un coup de main.
bises

Gildan a dit…

Ké ! Journée ordinaire ?
Oh, t'es à Marseille, alors ça ne peut être qu'extraordinaire !
EXTRAORDINAIRE !
...
ordinaire, pfff...quoi? mais vé, il n'énerve, il dit des choses qui n'existent pas à Marseille...ordinaire, toi tu connais toi, ordinaire ??
Il est d'où ce type ? ouais, ouais le type qui parle dans l'ordinateur ? De Nice !!! C'est où ça ?

....
:)

Giorgio a dit…

Il me reste un vieux drapeau de Pirates... Ça pourrait toujours te servir...
J'déconne...en tous cas,l'ami,ta détermination force notre admiration!
Bises

Gwendal a dit…

@Jack Sparrow : Ah ? Tu m’intéresse là… Parce que je viens de re-déplacer le bateau (entre la proximité des chiottes et le wifi, j’ai choisi), et même si je me suis débrouillé comme un chef, c’est toujours un peu chaud avec un canote de 11 mètres.

@Gildan : Oh ! M'en Bati Sieu Nissart !

@Giorgio : Le Jolly Roger n’est pas interdit à ma connaissance… Mais bon, avec un truc pareil dans la mâture on est bon pour un contrôle !

cacahuette83 a dit…

C'est tout sauf une journée ordinaire! Tu équipe ton bébé! Ton bateau, ta nouvelle vie! C'est très important au contraire!
Alors, je suis très heureuse pour toi de cette journée car elle a été très riche pour toi en plaisir...


Gros bisous et passe une bonne fin de soirée...

Gwendal a dit…

@Cacahuette : Je crois que j'avais surtout envie d'écrire et de raconter le quotidien, aussi banal soit-il.
En ce moment j'ai de grosses envies d'écriture.

Jack Sparrow a dit…

si il est interdit...et t'as droit à une visite des Affmar et un supplément... suite de la poulie en mail...

Gwendal a dit…

@Jack Sparrow : Alors pas de drapeau pirate donc... De toute façon, au niveau de la provoc', j'aurais déjà un drapeau Français, alors...

monique a dit…

Et un drapeau avec la tête de Jack Sparrow, c'est permis, dis ?

Comment, tu as du temps et tu n'es pas encore allé au musée de la Marine, en bas de la Canebière au Palais de la Bourse...?

Gwendal a dit…

@Monique : Une tête de lutin en drapeau ? Le droit maritime dit qu’on a le droit d’arborer ses propres couleurs (symbole, logo d’entreprise, club nautique, etc…) en tête de mât, en plus du pavillon national et celui de courtoisie. Le pavillon de courtoisie étant celui du pays que l’on visite.

Anonyme a dit…

Salut Gwen, comme d'hab, j'ai du mal avec le nom d'utilisateur pour enregistrer un commentaire ! Saches simplement que je suis tes aventures passionnantes quasi quotidiennement.
(J'adore ton style et comme toi, j'ai rêvé du TDM en voilier, après avoir lu SLOCUM et MOITESSIER.
Maintenant, je me contenterais d'un tour de la Méditerranée... par procuration, vu que je n'ai plus de voilier !
J'espère que ton rêve va continuer à se concrétiser.
Pierre (le frère de Jean-Louis)

Gwendal a dit…

@Pierre : J’espère bien moi aussi ! Bon, là ça en prend bien le chemin, mais j’ai encore énormément à faire.
Ce qu’il y a de bien, c’est que ce sera bien plus facile avec le soutien moral de mes lecteurs… Merci de ton commentaire.